Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

lundi 7 mai 2007

SARKOSY ET LA CENSURE

L'ECHO DES MONTAGNES a déjà subit le sarkofascisme de plein fouet; en effet à peine élu le site de votre journal sur "OB" a été suspendu, en vertu d'une loi inique, invalidée par l'article 10 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme et des Libertés Fondamentales, qui stipule: "la liberté d'expression est une liberté fondamentale".
La CEDH est supérieure aux lois françaises et s'applique d'office à la FRANCE.
Sarko a vite fait de violer les lois. Preuve en est:

BONJOUR,

Aujourd'hui 7 mai 2007 des amis m'ont conseillé de regarder les "news d'OB"; j'y voit écrit ceci:
"La loi interdit pourtant de publier les sondages dits de « sortie des urnes » avant la fermeture du dernier bureau de vote en Métropole, le 22 avril à 20 heures. Et contrairement à l’idée reçue, le web n’est pas épargné : l’interdiction vaut pour la publication « par quelque moyen que ce soit ».
C'est bien pour OB d'appliquer la loi, mais la loi doit être valide, ce qui n'est pas le cas en l'espèce.
En effet votre loi est nulle et non avenue et ne s'oppose pas au tiers, car la FRANCE est soumise aux lois européennes qui deviennent supérieures aux lois françaises dès qu'elles sont paraphées par la FRANCE.
Donc
votre loi est annulée par l'article 10 de la CONVENTION EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME ET DES LIBERTES FONDAMENTALES et ceci aussi en vertu de l'article 55 de la Constitution Française qui reconnait la suprématie des traités et lois européennes.
Donc votre mesure de censure est arbitraire et illégale.
Que me proposez-vous comme arrangement pour me dédommager du préjudice subit pour avoir arbitrairement censuré le blog de L'EDM ???????????

Restant à votre écoute et comptant sur vos diligences, croyez que je reste votre dévoué.

LA REDACTION