Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

dimanche 6 mai 2007

SARKOSY et la corruption

NOVOlyon - C’est l’histoire d’un homme né en politique grâce à des escrocs…

1. Né grâce à des ripoux…

Il adhère au RPR en 1976 sous le parrainage de Charles Pasqua (poursuivi dans 5 affaires majeures dont le trafic d’armes en Angola). Sarkozy déclare à son propos : « tout le monde sait que je suis son double ».

En 1993 il est réélu député, avec pour suppléant Charles Ceccaldi-Reynaud
(accusé de tortures en Algérie, et poursuivi dans plusieurs affaires de marchés truqués).

2. …il le leur rend bien

En 2002, Nicolas Sarkozy force l’UMP à réinvestir Patrick Balkany, condamné à 15 mois de prison avec sursis pour usage particulier de personnel municipal et accusé de viol par sa maîtresse.

Il plaide pour le retour à la Mairie de Bordeaux d’Alain Juppé, condamné dans l’affaire des emplois fictifs de la Mairie de Paris.

En 2005 il nomme son ami, le député Manuel Aeschlimann, conseiller technique. Il détient le record de 150 procédures judiciaires et 600.000 € de frais d’avocat par an.

Le sénateur Gérard Longuet est également un de ses conseillers à l’UMP, impliqué dans plusieurs affaires de commissions occultes et de marchés truqués.

A son retour au Ministère de l’Intérieur, il prend son sa coupe le Ministre délégué Christian Estrosi, condamné à 4 millions de Francs de redressement fiscal, et soupçonné de blanchiment d’argent dans la campagne législative de 1993, dont le résultat a été annulé.

Fin 2006 il apporte son soutien à Pierre Bédier, le Président du Conseil général des Yvelines, condamné à 18 mois de prison pour recel d’abus de biens sociaux.

Il investit Alain Carignon aux législatives 2007, l’ancien maire de Grenoble a été condamné à 5 ans de prison dans une affaire de pots-de-vin.

Que Nicolas Sarkozy ne soit lui-même impliqué dans aucune des affaires de ses amis, soit, mais il ressort tout de même un grand doute sur l’intégrité publique d’un personnage qui s’entoure systématiquement des magouilleurs invétérés de la droite parlementaire…