Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

lundi 12 novembre 2007

L'ARCHE DE ZOE, TSUNAMI, CLEARSTREAM et le H.C.R.





















































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre les réflexions suivantes pour vous faire une vraie opinion, concernant l'Arche de ZOE.








































Le titre est curieux, n'est-ce-pas?








































Quel est le dénominateur commun entre l'ARCHE DE ZOE (rebaptisé Children Rescue), le Tsunami en Thaïlande, Clearstream et le H.C.R.?








































La réponse est: le lettre d'évidence (voir sur le site Echo des Montagnes, les explications techniques) qui est une lettre qui permet par un jeu d'écriture banquaire de ramasser au bout de trois mois 100% de sa mise, l'unité de mesure est Un million de dollars.








































Le Haut Commissariat au Réfugié arrive en fin d'année comptable et il reste des milliards de dollars non dépensés; ces milliards interressent les élus du monde entier qui veulent se les récupérer, via la lettre d'évidense, via une banque de compensation, telle Clearstream; je rappelle que Clearstream exerce une activité tout à fait légal, mais pas les élus!!!








































Donc il est arrivé beaucoup de milliards non dépensés sous forme de dons lors du Tsunami (provoqué par la main de l'homme sous forme de nanotechnologie expérimentale).








































Eric BRUTEAU et sa maîtresse l'infirmière étaient présent en Thaïlande pour canaliser ces milliards et les tranformer en lettre d'évidence pour certains élus, sous couvert du ...H.C.R. !!!!








































En retrouvent ces mêmes personnages au TCHAD, via l'arche de ZOE, pour faire la même chose avec l'argent du H.C.R. et en même temps cet argent (milliards de dollars) sert à payer les armes pour le régimes tchadien à leur fournisseur la FRANCE..... !








































C.Q.F.D.








































L'ECHO DES MONTAGNES vous offre les commentaires suivants pour mieux comprendre ces personnages:









































Arche de Zoé: le portrait des accusés


Dix Européens et quatre Tchadiens sont encore détenus au Tchad. Les six Français membres de l’association l’Arche de Zoé sont inculpés « d'enlèvement de mineurs et d’escroquerie ». Les membres de l’équipage espagnol, le pilote belge et les quatre Tchadiens sont quant à eux poursuivis pour "complicité".


Eric Breteau, 37 ans, pompier volontaire à Argenteuil dans le Val-d'Oise, est le fondateur et le président de l’association Arche de Zoé. Il est considéré comme le chef de l’opération au Tchad. Selon le journaliste de CAPA Marc Garmirian, libéré le 4 novembre 2007 « le point de départ pour Breteau, c'est la convention de Genève de 1951 qui justifie le sauvetage d'enfants menacés. Pour lui, ça justifie tout, ça justifie qu'on les sorte sans procédure administrative du Tchad".

Alain Péligat, 56 ans, est un ancien légionnaire originaire de l'est de la France. Il est aujourd'hui formateur de chauffeurs routiers dans un lycée professionnel de Châlons-en-Champagne (Marne). Sa femme Christine est très présente depuis le début de l'affaire. Christine et Alain Péligat ont six enfants, dont trois adoptés.


Emilie Lelouch, 31 ans, artiste de cirque et ambulancière, est la compagne d’Eric Breteau. Ils se sont rencontrés en Indonésie, après le Tsunami de décembre 2004.

Philippe Van Winkelberg, 48 ans, est médecin à Castellane dans les Alpes-de-Haute-Provence. Son arrestation a suscité une vive émotion dans sa ville, où les gens le présentent comme un homme respectable. Dans le reportage de Marc Garmirian, diffusé sur M6 le dimanche 4 novembre, on l’entend répondre « rien n’est jamais sur quand on fait ce genre de choses » au journaliste qui lui demande s’il est certain de l’origine des enfants recueillis.

Nadia Merimi, originaire de Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine, semblait douter de l’opération dans le reportage de Marc Garmirian, diffusé dimanche 4 novembre sur M6. Cette infirmière y déclare qu’elle serait « surprise qu’ils (les membres de l’Arche de Zoé) réussissent leur évacuation »

Dominique Aubry, 50 ans, serait le logisticien du groupe. Selon Ouest-France, il est retraité de l'Armée de l'air et vit dans l'Aude, où il est pompier volontaire. Selon le Monde, ce célibataire sans enfant aurait rencontré Eric Breteau lors d’une mission organisée en Asie par Pompiers Volontaires, après le tsunami de 2004. Anne-Sophie Lagniel, sa nièce, s’est publiquement exprimée : "Il y a les organisateurs de l'opération et les autres qui, comme mon oncle, se sont fait avoir. On lui a dit qu'il s'agissait d'organiser un camp au Tchad pour soigner les enfants sur place. Et rien d'autre. Il n'a jamais été question d'adoption."

Agustin Rey est le commandant de bord espagnol de l’avion qui devait évacuer les 103 enfants vers la France. L’équipage espagnol de la compagnie Girjet est soupçonné d’avoir aidé les membres de l'association l'Arche de Zoé en maquillant l'immatriculation de leur appareil dans le but d'égarer les autorités tchadiennes.

Sergio Munoz est le copilote de l’avion dans lequel les enfants devaient arriver en France. Les avocats espagnols tenteront de prouver que l’équipage n’a pas commis de faute et a agi en pensant travailler pour une ONG reconnue.


Daniel Gonzalez est le steward de cet avion. A la sortie de leur audition chez le juge à N'Djamena, lundi 5 novembre, le pilote, le copilote et Daniel Gonzalez sont sortis détendus et souriants. Visiblement contents, les trois inculpés ont levé les pouces en l'air, à leur sortie du palais de justice, signifiant que tout allait bien.


Jacques Wilmart, un pilote belge à la retraite, âgé de 75 ans, est lui aussi poursuivi de complicité d'enlèvement de mineurs, pour avoir transporté une partie des enfants à Abéché. Wilmart, qui a déjà subi un sextuple pontage, est dans un état de santé grave, qui pourrait justifier de la part des autorités tchadiennes le même traitement que pour les sept libérés du dimanche 4 novembre (trois journalistes français et quatre hôtesses espagnoles).