Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

lundi 28 janvier 2008

LA SOCIETE GENERALE, les DELITS D'INITIES et les PROTOCOLES de TORONTO

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, pose la question suivante: Y-a-t-il eu dans les pertes énormes de la SOCIETE GENERALE, délits d'initiés?
Récapitulons un peu:
Le parquet glissant de PARIS,saisi après la plainte contre "X" pour "abus de confiance, escroquerie, faux, usage de faux" d'un petit porteur courtier de la banque a confié aussitôt une enquête préliminaire de police à la brigade financière.
Juste après l'avocat et certains dirigeants de la SOCIETE GENERALE se sont rendus personnellement voir le procureur de NANTERRE (Haut de SEINE) Philippe COURROYE pour déposer plainte à leur tour!
Cette seconde plainte vise le courtier Jérôme KERVIEL, et concerne des faits de "faux en écritures de banque, usage de faux en écritures de banque et intrusions informatiques"!
Jérome KERVIEL, habitant NEUILLY, les faits se sont déroulés à la DEFENSE et le siège administratif de la société étant aussi à la DEFENSE, le parquet de NANTERRE (tout aussi glissant) pense être territorialement compétent.
Cependant le Procureur de PARIS a d'autres arguments pour se saisir de l'affaire, le siège social de la SOCIETE GENERALE est à PARIS.
Pour l'ECHO DES MONTAGNES le courtier Jérôme KERVIEL n'a rien à se reprocher car le délit imputé à ce courtier n'est pas automatiquement constitué. le courier est payé pour acheter et vendre et le seul fait qu'il ait perdu, même des sommes importantes, ne le désigne pas comme coupable.
Le coupable c'est plutôt la SOCIETE GENERALE, car rappelons le juge d'instruction XAVIERE SIMEONI a renvoyé en 2006 en correctionnelle la SOCIETE GENRALE et son PDG DANIEL BOUTON pour "blanchiment de capitaux". Le procès de cette affaire doit s'ouvrir le 4 février 2008 au palais de justice de PARIS.
De plus tout cela est combiné par les maîtres du monde (les 6,6,6) qui dans les articles 13 et 15 des PROTOCOLES DE TORONTO prévoyent " à même les évasions déguisées de capitaux étrangers hors des états-nations, il nous sera possible de mettre en danger de mort l'harmonie sociale par le spectre de la guerre civile"!
De plus ces maîtres du monde veulent s'emparer de la SOCIETE GENERALE pour pas un rond, en faisant une O.P.A. sur cette banque dévaluée par des prédateurs comme UNICREDIT (plombé par les subprimes) et surtout la BARCLAYS.
Le délit d'initié est où alors?
Il est là: D'après une déclaration transmise à l'AMF, Robert Day, membre du Conseil d'administration de la Société Générale et Président de la société de gestion américaine Trust Company of the West (TCW), a vendu pour 85,74 Millions d'Euros d'actions Société Générale le 9 janvier 2008. 900.000 actions Société Générale ont été cédées à un cours moyen supérieur à 95 Euros.

Par ailleurs, la fondation Robert A. Day (personne morale liée à Robert Day) a vendu 8,63 ME d'actions Société Générale le 10 janvier, toujours à un cours supérieur à 95 Euros et la société Kelly Day Foundation a cédé 0,96 ME d'actions le même jour, d'après deux autres déclarations publiées par l'AMF.

Au total, 1 million d'actions Société Générale ont été vendues les 9 et 10 janvier 2008 pour un peu plus de 95 ME.

Basée à Los Angeles, Trust Company of the West est une filiale américaine de SG Asset Management depuis 2001. La Société Générale avait acquis 51% du capital de TCW en 2001. La transaction avait été effectuée à l'époque en titres Société Générale prélevés sur le stock d'actions auto-détenues, soit 14,1 millions d'actions représentant 3,33% du capital.
Que fait CHRISITINE LAGARDE, garde t-elle les coffres vides de la SOCIETE GENERALE?Affaire à suivre dans nos colonnes.
BANQUIERS, MAÎTRES DU MONDE SIONISTES, voulez-vous détruire cette page?