Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mercredi 9 janvier 2008

LES PROTOCOLES DE TORONTO ET LA LIBERTE DE LA PRESSE

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer vous rappelle les libertés de la presse, car nous les journalistes nous pratiquons une profession au risque de notre vie pour vous informer.
Petit rappel:

- Un total de 171 journalistes sont morts dans l'exercice de leur profession dans le monde en 2007, annonce la Fédération internationale des journalistes (FIJ).

Ce chiffre reste proche du record de 177 morts recensées l'année précédente, précise-t-elle en soulignant que "la violence contre les journalistes reste à un très haut niveau pour la troisième année consécutive".

Soixante-cinq journalistes et employés de presse ont été tués en Irak, soit près du tiers des victimes dénombrées l'an dernier, précise la fédération basée à Bruxelles.

La Somalie et le Pakistan figurent parmi les pays les plus dangereux pour les reporters, avec respectivement huit et sept victimes.

La FRANCE est un pays dangereux pour l'exercice de notre profession, on y risque sa vie (voir les nombreux attentats dont j'ai été moi-même victime ou MICHEL MAHLER du journal "le REVEIL DES MARMOTTES ou JEAN PIERRE COURNAUD assassiné pour avoir révélé l'affaire des "XPF" ou argent mis sur un compte japonais par JACQUES CHARIC)
ou l'on risque sa liberté pour avoir dit la vérité (voir la chanson de GUY BEART) et voir la dernière censure que veut faire un maire de TARENTAISE en SAVOIE, et je cite MELLE VERONIQUE GONSAC,maire de VALEZAN (circonscription de MR 600M2) et professeur de philosophie.
Pour ces fossoyeurs de la liberté de la presse, je leur donne une piqûre de rappel avec les textes de loiS suivants, car nul n'est censé ignoré la loi, même les robes noires qui manisfestent.

La Déclaration des Droits de l'Homme,adoptée le 22 novembre 1969 et entrée en vigueur le 18 juillet 1978,stipule en son article 13:" Toute personne a droit à la liberté d'expression et de pensée; ce droit comprend la liberté de chercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considérations de frontières, que ce soit oralement ou par écrit,sous forme imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix. L'exercice de ce droit ne peut être soumis à aucune censure préalable".
--la Charte Africaine des "Droits de l'Homme et des Peuples",adoptée le 12 juillet 1981 et entrée en vigueur le 21 octobre 1986,stipule en son article 9: "Toute personne a droit à l'information, toute personne a le droit de s'exprimer et de diffuser ses opinions".
--le Parlement Européen,dans sa recommandation 1589, texte adoptée le 28 janvier 2003,sur le Liberté d'Expression dans la presse écrite et notamment dans sa 3ème résolution a décidé:
"de mettre fin immédiatement à toutes formes d'harcèlement juridique des médias". La recommandation 1506, texte adoptée le 28 janvier 2003,par le Parlement Européen, impose ce texte à la FRANCE.
--la Convention de Sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés Fondamentales stipule en son article 10:"Toute personne a le droit à la Liberté d'Expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir, de communiquer des informations ou des idées, sans qu'il puisse avoir ingérence d'autorités publiques et sans considérations de frontières".
La FRANCE a été condamné pour violation de la liberté d'expression le mercredi 26 juin 2002 par la COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME. Les arrêts de la CEDH s'imposent à tous les états membres du Conseil de l'EUROPE, dont la FRANCE!
Cette condamnation de la FRANCE signe l'arrêt de MORT pour l'anachronisme "Délit de Diffamation": toute juridiction y faisant référence expose la FRANCE à une nouvelle condamnation.
C'est pourquoi l'ECHO DES MONTAGNES soutient son confrère "CHARLIE HEBDO", cité à comparaître devant le tribunal correctionnel de PARIS, en violation de la recommandation 1589, adoptée par la FRANCE le 28 janvier 2003.
La police politique et les gendarmes (la gestasi) harcèlent toujours les journaux indépendants, comme l'ECHO DES MONTAGNES (avec torture à la clé) ou comme "le National Radical" dont le rédacteur en chef, Mr MAURICE MARTINET a été mis en garde à vue au risque de sa vie.


Pour l'ECHO DES MONTAGNES, la liberté de la presse est sacrée, c'est pourquoi nous avons comme devise:" tout peut se dire, rien n'est sacré" dans un vrai pays démocratique!
La photographie jointe vous donne une idée de ce que sera la liberté de la presse, si vous accepter sans brancher les PROTOCOLES DE TORONTO et les censeurs de tous poils, n'est-ce pas MELLE le Professeur?

libert---d-expression.JPG