Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

lundi 7 janvier 2008

LES PROTOCOLES DE TORONTO et la CONSCIENCE JUDEO-CHRETIENNE


L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer se bat contre les sionnistes des "PROTOCOLES DE TORONTO" et notamment en ce qui concerne l'article 18 de ces Protocoles qui stipule:"Nous nous débarrasserons une fois pour toute de tous les individus ayant une "conscience judéo-chrétienne" (là silence radio du CRIFF et du MRAP et d'autres obédiences aux ordres..., des Arnold Klarsterfeld et consort)!
L'ECHO DES MONTAGNES, face à ces criminels des Protocoles leur répond par le message du pape BENOIT XVI en ces termes:
"
En la solennité de l'Epiphanie, le Saint-Père a célébré la messe en la basilique vaticane. A l'homélie, il a rappelé pourquoi on fête le Christ, Lumière du Monde et sa manifestation à l'humanité. "La visite des mages à l'Enfant Jésus nous ramène aux origines du peuple de Dieu et de son histoire... Les récits bibliques font état d'une première Alliance, celle passée entre Dieu et Noé après le déluge", qui est déjà "universelle car elle intéresse l'humanité entière".

"Avec l'appel d'Abraham s'ouvre le grand dessein divin qui est de faire de l'humanité une famille, par le biais d'une alliance avec un peuple nouveau, choisi par lui pour être une bénédiction parmi tous les autres... Ce projet de Dieu, qui est toujours en cours, a eu son point culminant dans le mystère du Christ". Puis le Pape a souligné qu'il "demande à être entendu par l'histoire humaine, qui est celle de la fidélité de Dieu mais aussi celle de l'infidélité des hommes".

Benoît XVI a ensuite rappelé que "l'Eglise, dépositaire de la bénédiction divine, est sainte quoique composée de pécheurs... Dans la plénitude des temps, Jésus-Christ est venu pour accomplir l'alliance: vrai homme et vrai Dieu, il est le sacrement de la fidélité de Dieu à son projet de salut pour toute l'humanité, pour nous tous... La venue des Mages de l'orient à Bethléem pour adorer le Messie nouveau-né est le signe de la manifestation du Roi universel à tous les peuples et à tous les hommes qui cherchent la vérité''.

Puis le Saint-Père a souligné que ''l'amour fidèle et tenace de Dieu qui n'a jamais manqué à son alliance de génération en génération ...constitue l'espérance de l'histoire. ...L'Eglise dans son mystère de fidélité à Dieu mène pleinement sa mission quand elle reflète la lumière du Christ, et aide ainsi les peuples du monde sur le chemin de la paix et du progrès véritable''.

''Aujourd'hui encore -a dit le Saint-Père-, elle poursuit en vérité ce que dit le prophète Isaïe: ''un épais brouillard enveloppa les nations'' et toute notre histoire. De fait, on ne peut dire que la globalisation soit synonyme d'ordre mondial''. En ce sens, ''les conflits pour la suprématie économique et l'accaparement des ressources énergétiques ou hydriques, ainsi que des matières premières rendent difficile le travail de ceux qui, à tous les niveaux, s'efforcent de construire un monde juste et solidaire''.

Il faut, a ajouté Benoît XVI, "une plus grande espérance qui permette de préférer le bien commun de tous et non celui de quelques-uns et la misère de beaucoup d'autres. Cette grande espérance ne peut être que Dieu ...mais pas n'importe quel dieu, un Dieu à visage humain... Si l'espérance est grande, on peut persévérer dans la sobriété, mais s'il manque une véritable espérance, si l'on cache le bonheur dans l'euphorie, dans le superflu ou dans les excès, on se détruit soi-même et le monde''.

Le Saint-Père a enfin affirmé que ''la modération n'est pas seulement une règle ascétique, mais aussi une voie de salut pour l'humanité. C'est seulement si l'on adopte un mode de vie sobre, accompagné d'un engagement sérieux avec une distribution équitable des richesses, qu'il sera possible d'instaurer un ordre de développement juste et soutenable. Pour cela, il faut que les hommes nourrissent une grande espérance et aient beaucoup de courage''.

HLM/EPIPHANIE/... VIS 080107 (560)

UNE LUMIERE POUR TOUS LES HOMMES

CITE DU VATICAN, 6 JAN 2007 (VIS). Après la messe de l'Epiphanie, Benoît XVI a récité l'angélus avec les fidèles rassemblés place St.Pierre, auxquels il a rappelé que la fête de la manifestation du Seigneur au monde "est symbolisée par les Mages venus d'orient pour adorer le Roi des juifs. Observant le ciel, ces personnages mystérieux y virent une nouvelle étoile dans laquelle ils reconnurent à la lecture des prophéties celle annonçant la naissance du Messie, descendant de David".

"Dès sa première apparition -a-t-il ajouté- la lumière du Christ attira à elle les hommes que le Seigneur aime, de toute langue, origine et culture. C'est la force de l'Esprit Saint qui remue les cœurs et les intelligences à la recherche de la vérité, de la beauté, de la justice et de la paix''.

Benoît XVI a ensuite souligné que les hommes et femmes de toutes générations ont besoin d'être orientés dans leur cheminement spirituel. ''Quelle étoile peuvent-ils suivre?...s'est-il demandé. L'étoile qui avait guidé les Mages a joué son rôle mais sa lumière spirituelle est toujours présente dans les paroles de l'Evangile qui a encore aujourd'hui la capacité de guider tous les hommes vers Jésus. L'Eglise fait résonner avec autorité à toutes les âmes bien disposées ces paroles de l'Evangile, reflet du Christ vrai homme et vrai Dieu''.

''Par conséquent, l'Eglise aussi mène à bien pour l'humanité la mission de l'étoile. C'est aussi le rôle de tout chrétien appelé à éclairer par ses paroles et son témoignage, la vie et les pas de ses frères. Il est important que nous, chrétiens, soyons fidèles à notre vocation", a rappelé Benoît XVI. "Un vrai chrétien est toujours en marche dans son cheminement personnel de foi et, en même temps, avec sa petite lumière intérieure, il peut et doit aider son prochain et lui faire connaître le chemin qui mène au Christ''.

Le Pape a alors adressé ses vœux ''aux frères et sœurs des Eglises orientales qui, selon le calendrier julien, célèbrent aujourd'hui Noël. C'est une grande joie -a-t-il dit- de partager la célébration des mystères de la foi, dans la richesse des différentes formes des rites qui témoignent de l'histoire bimillénaire de l'Eglise''.

Après la prière mariale, le Saint-Père a rappelé qu'aujourd'hui était célébrée la Journée missionnaire mondiale de l'enfance. ''Des milliers d'enfants vont à la rencontre des besoins d'autres enfants, poussés par l'amour que le Fils de Dieu, fait enfant, vint sur terre, a ajouté le Saint-Père. Je remercie ces petits et prie pour qu'ils soient toujours missionnaires de l'Evangile. Je donne aussi ma bénédiction aux animateurs qui les accompagnent sur le chemin de la générosité, de la fraternité, de la foi joyeuse qui donne l'espérance''.