Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 4 janvier 2008

NICOLAS SARKOSY et le REMANIEMENT MINISTERIEL 2008


L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous donne la future composition probable du nouveau gouvernement, forcément provisoire, de la FRANCE de l'an 2008.

Un remaniement ministériel est attendu. Des noms circulent déjà parmi les ministres potentiellement concernés par ce jeu de chaise musicale. Qui resterait? Qui partirait ?

Les «stables»

Selon «Le Parisien» et «Le Monde», sont quasiment assurés de garder leur portefeuille François Fillon (Premier ministre), Bernard Kouchner (Affaires étrangères), Xavier Bertrand (Travail), Eric Woerth (Budget), Xavier Darcos (Education), Jean-Louis Borloo (Environnement) et Martin Hirsh (Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté).

Les «en sursis»

Christine Lagarde, peu appréciée de Nicolas Sarkozy, pourrait toutefois conserver son poste très symbolique de première femme ministre de l’Economie, note «Le Monde». La perspective de la présidence de l’Union par la France pourrait aussi lui sauver son portefeuille, remarque «Le Parisien», Bruxelles pointant régulièrement Paris pour la valse de ses ministres de l’Economie.

Rachida Dati, chahutée par les magistrats pour sa carte judiciaire, pourrait passer au ministère de l’Intérieur.

Les «sur le départ»

Les nominés sont : Hervé Morin (Défense), Michel Barnier (Agriculture, l’inexistant, le nul, la limande apeurée, l’endive), Christine Albanel (Culture), Christine BoutinLogement de l’OPUS DEÏ), Roselyne Bachelot.

Les «promus»

Des secrétaires d’Etat jugés méritants, tel Jean-Pierre Jouyet (Europe), Luc Chatel (Consommation) et Laurent Wauquiez (porte-parole) pourraient accéder à un ministère.

Les «nouveaux venus»

Selon «Le Monde», le chef de l’Etat compte créer des postes de «ministres en mission» pour faire entrer de nouvelles personnalités au gouvernement. Au centre, Jean-Marie Cavada (tête de liste UMP dans le 12e) et Michel Mercier (président du groupe Union centriste-UDF au Sénat) auraient déjà reçu la promesse d’un portefeuille en échange de leur ralliement.

D’après un dirigeant de la majorité cité par «Le Parisien», Nicolas Sarkozy «cherche à prendre un gros poisson de gauche dans ses filets». Jack Lang est cité pour remplacer Rachida Dati à la Justice.

Mais tout ceci n'est provisoire face à la réalité suivante: voir la photographie en haut!!