Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mercredi 12 mars 2008

IRAK, IRAN, AFGHANISTAN et la DEMISSION DU CHEF DES ARMEES USA.


L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, pense qu'avec la démission du commandant en chef U.S. de l'armée d'IRAK et de l'AFGHANISTAN, nous allons droit vers une guerre avec l'IRAN, provoquée par l'alliance sioniste, ISRAËL et L'AMERIQUE de BUSH.

L'amiral William Fallon, le commandant en charge des deux guerres menées par les Etats-Unis en Irak et en Afghanistan, a démissionné mardi. Le secrétaire à la Défense Robert Gates a annoncé avoir accepté cette démission "avec réticence et regret", lors d'une conférence de presse surprise au Pentagone.

C'est son franc-parler, notamment au sujet de la politique du président George W. Bush face à l'Iran, qui serait à l'origine de ce départ, commentent de nombreux démocrates du Congrès. Sa démission intervient d'ailleurs quelques jours après la parution d'un article du magazine Esquire, où il était décrit comme un farouche opposant aux positions belligérantes de l'administration Bush sur l'Iran.

Prélude à une guerre en Iran?
L'amiral Fallon justifie son départ dans un communiqué en soulignant que "de récents articles de presse suggérant une différence entre mes opinions et les objectifs de la politique menée par le président ont provoqué de la distraction à un moment critique, et ont freiné les efforts du commandement dans la région".

"Je ne crois pas qu'il y ait de différences significatives entre ses vues et celles de l'administration", a commenté Gates. Interrogé sur l'affirmation d'Esquire selon laquelle un départ de Fallon signifierait que Washington se prépare à déclarer la guerre à l'Iran, Gates a rétorqué: "c'est tout simplement ridicule".

L'amiral Fallon, qui quitte les forces armées américaines après 42 ans de service, "sera difficile à remplacer, il est extrêmement talentueux et possède une vision stratégique rare", a-t-il jugé, mais le bruit que provoque cette affaire "justifie cette décision", qu'il a prise "de lui-même". L'amiral Fallon sera remplacé à partir du 31 mars par le général Martin Dempsey, vice-commandant des opérations militaires au Moyen-Orient.

Dans un communiqué qui ne dit rien sur les raisons de la démission de l'amiral Fallon, le président George W. Bush a également rendu hommage à un homme qui "a servi le pays avec honneur, détermination et dévouement" pendant 40 ans et auquel revient un "crédit considérable pour les progrès" accomplis en Irak et en Afghanistan.

Réactions de candidats
Le candidat républicain à la présidentielle de novembre, John McCain, lui a rendu hommage dans un communiqué, soulignant que sous son commandement, "la situation en Irak s'est améliorée de façon spectaculaire".

Côté démocrate, les hommages tout aussi vifs envers l'amiral Fallon ont été accompagnés d'une critique mordante de l'administration Bush.

Hillary Clinton a souligné dans un communiqué que "l'amiral Fallon représentait la voix de la raison au sein d'une administration qui a utilisé une rhétorique provocatrice vis-à-vis de l'Iran", ajoutant espérer que son successeur partagera le point de vue de l'amiral "d'une politique équilibrée envers l'Iran".

Le chef de la majorité démocrate au Sénat Harry Reid a estimé que ce départ constituait "un nouvel exemple du fait que l'indépendance des experts et l'expression franche et ouverte de leurs opinions ne sont pas bien vues par cette administration".

Sa démission est "une déception pour ceux d'entre nous qui considéraient sa réputation de franchise comme un atout essentiel", a déclaré Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants.

La guerre avec l'IRAN se préparerait-elle?

A US Navy (USN) expeditionary strike group has been deployed to the eastern Mediterranean in the wake of increasing tensions between Lebanon and Syria.

The strike group is led by the Tarawa-class amphibious assault ship USS Nassau and includes the Austin-class amphibious transport dock USS Nashville, the Whidbey Island-class dock landing ship USS Ashland, the Ticonderoga-class cruiser USS Philippine Sea and the Arleigh Burke-class destroyers USS Bulkeley and USS Ross. The six vessels left the United States on 19 and 20 February, the navy said.

The destroyer USS Cole - which was seriously damaged in a terrorist attack in Aden in 2000 - is already in international waters off the coast of Lebanon, accompanied by two refuelling ships.

Admiral Mike Mullen, chairman of the United States' Joint Chiefs of Staff, said the Nassau group would operate in the region "for a while" and that the deployment signals the navy "is engaged" in "a very important part of the world".