Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

dimanche 23 mars 2008

NICOLA SARKOSY, les GLIERES, le POILU,la RESISTANCE et CARLA BRUNI

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, est content du changement de notre Président de la République. Encore une baffe électorale et il sera mûr pour sa fonction, car la FRANCE a vraiment besoin qu'il réussisse, vu la merde que nous ont laissé les équipes précédentes.
SARKOSY a du boulot et doit réussir avec l'aide de CARLA qui doit lui assurer le calme et le bonheur pour l'accomplissement de sa mission.
DONC:

La « déblingblingation »

Hommage au dernier poilu, déplacement sur le plateau des Glières, haut lieu de la Résistance , premier discours sur la Défense : Nicolas Sarkozy est en voie de « déblingblinga- tion ».

Après la claque des municipales, Nicolas Sarkozy a pris une grande décision : fini le « bling-bling ». Notre Président, comme le dit Le Canard Enchaîné, est en voie de « déblingblingation ». Il a rangé ses Ray-Ban à la Tom Cruise. Ne prend plus « Air Bolloré » pour ses week-ends.
Profil bas
Désormais, il opte pour un pèlerinage sur le sinistre plateau enneigé des Glières (Haute-Savoie). Après la séquence « amour, gloire et beauté », le nouveau Sarko fait « profil bas », aux côtés d’une Carla Bruni d’une sobriété presque monacale. On la verra peut-être cet été à la sortie de la messe à Borme-les-Mimosas en mantille. Version duègne. Une sorte de Madame de Maintenon qui remettrait notre monarque dans le droit chemin. Celui de la rédemption. Cependant, la bougresse n’a pas pour autant sa langue dans sa poche. La nouvelle Première dame, qui prend son rôle très au sérieux, s’est fendue d’une chronique dans Le Monde, dans laquelle elle demande aux journalistes un peu plus de rigueur et de respect après la révélation dans le Nouvel Obs’ d’un SMS.
Un SMS que Nicolas Sarkozy aurait envoyé à son ex-épouse Cécilia, dans lequel il écrivait : « Si tu reviens, j’annule tout ». Extrêmement désagréable pour la future mariée qui a pris la mouche et on la comprend.
Le naturel revient au galop
Dans Le Monde, elle cite Gad Elmaleh dans « La vérité si je mens » et Beaumarchais. C’est ça la culture éclectique. D’ailleurs, celle que l’on avait prise au début pour une coquine qui avait des « bourdons dans la culotte », pour reprendre l’expression de Chirac, a su se donner une image de jeune femme sage et rangée. Mais le naturel revient au galop. L’ancienne mannequin n’a pas pu s’empêcher de glisser à l’oreille du Président israélien Shimon Peres, alors qu’on les prenait en photo pour un dîner officiel à l’Élysée : « Quand on me prend en photo, pour sourire, je ne dis pas "cheese" mais " sexe"...». De quoi affoler toute la classe diplomatique. Ce n’est pas Bernadette qui aurait osé ! D’ailleurs, on ne l’imagine pas dire « sexe » sur une photo ! En attendant, les socialistes tutoient le firmament de la baronnie locale. Des inconnus, des antihéros ont pris des villes à droite parfois depuis des décennies. Des anti-bling-bling comme les appelle le Nouvel Obs’. Mais c’est la mode. Comme Dany Boon qui fait un carton avec les Ch’tis. Si les antihéros reviennent en force, Jospin et compagnie ont toute leur chance au PS. À droite, les anciens loosers, comme Juppé, sont au top de leur succès. Vite du chiant et de l’ennuyeux pour contrer le tape à l’œil. C’est ça l’alternance !