Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

lundi 7 avril 2008

EUTHANASIE, GRANDS-PARENTS , la FAMILLE et BENOIT XVI.


L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, pense que nos Anciens doivent vivre au sein de leur famille et transmettre leur savoir, leur expérience de la vie et de la société à leurs descendances.

CITE DU VATICAN, 5 AVR 2008. Benoît XVI a reçu ce midi les participants à la XVIII Assemblée plénière du Conseil pontifical pour la famille, qui s'est tenue du 3 au 5 avril sur la mission des grands-parents dans la famille. Rappelant que l'Eglise a toujours reconnu leur importance sociale et spirituelle, le Pape a constaté qu'ils "avaient autrefois un rôle important dans l'existence et le développement de la famille. Malgré le grand âge, ils restaient chez leurs enfants, au contact des petits-enfants et arrières petits-enfants, auxquels ils offraient un exemple d'attention et de sacrifice, d'un service quotidien sans réserve". Puis il a dit que "les profonds changements que le progrès socio-économique a provoqué dans la vie des familles", a fait en particulier que les personnes âgées se sentent souvent un poids pour leur famille. Elles "préfèrent vivre seules ou en maison de retraite, ce qui a de lourdes conséquences".

"La culture de la mort avance malheureusement et touche aussi le troisième âge. Avec de plus en plus d'insistance -a souligné le Saint-Père- on propose l'euthanasie comme solution aux situations difficiles... Il faut donc réagir vivement chaque fois que la société est menacée par ce qui la déshumanise... Il faut s'unir pour battre toute forme de marginalisation des anciens car, à travers eux, ce sont toutes les générations que l'individualisme agresse. Si, comme on le dit souvent ici et là, les personnes âgées constituent une présence vivante dans la famille, l'Eglise et la société...elles doivent continuer à marquer l'unité et diffuser les valeurs d'un amour fondé sur la fidélité, qui seul engendre la foi et la joie de vivre. Ce que l'on appelle aujourd'hui les nouveaux modèles familiaux et le relativisme ambiant ont affaibli ces valeurs fondamentales du noyau familial...

"Face à la crise de la famille, -a poursuivi Benoît XVI- ne pourrait-on pas revenir à la présence et au témoignage de ceux - les grands-parents - qui ont une plus grande force de valeurs et de projets? On ne peut pas, en effet, projeter l'avenir sans se référer à un passé chargé d'une expérience significative et de points de référence spirituelle et morale". Le Pape a conclu en rappelant que la VI Rencontre mondiale des familles aura lieu au Mexique en janvier 2009. Il a invité les communautés ecclésiales, et spécialement les familles, les mouvements et associations de familles, " à se préparer spirituellement à ce moment de grâce".