Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mercredi 16 avril 2008

PEDOPHILIE, PRETRISE et BENOIT XVI.


L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre la pensée du PAPE BENOIT XVI, vis à vis de la pédophilie à l'occasion de son voyage aux Etats-Unis.
Durant le voyage aérien vers Washington, où il est arrivé vers 16 h locales (22 de Rome), le Saint-Père s'est entretenu avec les journalistes qui l'accompagnent aux Etats-Unis. Répondant à une question sur la question des prêtres pédophiles qui tourmente l'Eglise américaine, Benoît XVI a déclaré: "Je ressens une profonde honte et tout sera fait pour que cela cesse à jamais... Les pédophiles doivent absolument être écartés du ministère sacerdotal. La pédophilie est incompatible avec la prêtrise". Le Pape a insisté sur le fait que "seules les personnes dotées d'un profond amour sacramentel envers le Christ peuvent accéder au sacerdoce... Mieux vaut de bons prêtres que beaucoup de prêtres, et tout sera fait pour guérir cette plaie".

Evoquant ensuite sa visite de vendredi au siège de l'ONU, dans le cadre du soixantième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, Benoît XVI a dit: "Il est capital que la base de l'ONU soit l'affirmation de droits exprimant des valeurs non négociables, de valeurs qui sont au-dessus de toute institution et qui sont les fondements de toutes les institutions".

Puis il a estimé que cette institution mondiale devait retrouver sa vocation pacificatrice. L'ONU "ne peut fonctionner que si elle a pour base les valeurs partagées traduites en droits universellement respectés. Dans la mesure du possible, le but de ma mission" à New York est de soutenir cette conception et sa mise en pratique.

Le Saint-Père a également abordé la question du rapport entre foi et laïcité aux Etats-Unis, qui constitue à son avis un modèle à suivre. Dans ce pays, a-t-il dit, "existe un concept de laïcité positive, positive parce qu'elle garantie l'authenticité et la liberté de la foi. Si on ne peut exporter tel quel le modèle américain en Europe, on pourrait l'étudier et s'en inspirer".