Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 2 mai 2008

SOLIDARITE,SUBSIDIARITE,BIEN COMMUN ENSEMBLE et les PROTOCOLES DE TORONTO avec les FRANCS-MACONS.


L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, pense que les sionistes des Protocoles de TORONTO, aidés de leurs complices francs-maçons veulent s'approprier le monde et ses richesses, pour EUX-MÊMES et NON pour l'HUMANITE.
Qu'en penses le pape BENOIT XVI ?
ASSEMBLEE DE L'ACADEMIE DES SCIENCES SOCIALES
CITE DU VATICAN, 2 MAI 2008 . Ce midi près la Salle-de-Presse du Saint-Siège, a été présentée la XIV Assemblée plénière de l'Académie pontificale de sciences sociales (2 - 6 mai): "A la recherche du bien commun. Solidarité et subsidiarité ensemble". La conférence a été animée par Mgr.Marcelo Sánchez Sorondo, Chancelier, Mme Margaret Archer, Professeur à l'Université de Warwick (GB), et M.Pietropaolo Donati, Professeur à l'Université de Bologne (Italie).
Le texte de présentation souligne qu'il s'agit "de donner un sens nouveau et une efficacité nouvelle au concept de bien commun en cette phase de globalisation qui voit s'accroître inégalités et injustices sociales dans certains domaines, une lacération du tissu social ou sa fragmentation, ce qui revient à mettre en péril le bien commun de par le monde". L'hypothèse mise en avant, a-t-il ajouté, serait que, "à l'inverse des accommodements entre socialisme et libéralisme, la solidarité et la subsidiarité mobilisent des forces socio-économiques et culturelles de la société. Et que ces valeurs fondamentales soient politiquement partagées de manière à développer le bien commun dont dépend l'avenir de l'humanité".
Le programme de l'assemblée prévoit "un examen approfondi des mutations en cours sous l'éclairage des principes de la doctrine sociale de l'Eglise qui sont la dignité de la personne, le bien commun, la solidarité et la subsidiarité, de manière à évaluer leur degré d'application, et afin de d'avancer de nouvelles solutions là où ils sont méconnus, mal interprétés, oubliés ou déformés... Souvent, ces principes sont interprétés au point de ne plus correspondre au contenu que leur donne la doctrine sociale", en particulier dans la famille. "On arrive à identifier son bien avec ce qu'elle possède. La subsidiarité et la solidarité familiales, avec leurs liens d'amour, sont abandonnées au profit d'une définition de famille libre à chacun!".
Au plan pratique, seront présentées des approches spécifiques des bonnes attitudes, comme "de nouvelles formes d'économie solidaire et subsidiaire, l'accès partagé à l'information et à la communication, de nouvelles solidarités familiales comme il en existe par exemple en Allemagne, des initiatives éducatives menées dans des pays en voie de développement, des organisations du tertiaire utilisant le micro crédit pour le développement socio-économique et humain". Il a conclu la présentation en rappelant l'enjeu fondamental de ces assises: "Ayant constaté les grandes faiblesses de la modernité...il convient d'évaluer les moyens de les éliminer par une démarche nouvelle de la subsidiarité qui en fasse un principe de développement, et pas seulement de protection. Une nouvelle interaction entre solidarité et subsidiarité doit devenir la clef d'accès à des circuits sociaux nouveaux dont dépendront le bien commun. Ainsi la globalisation sera-t-elle transformée en civilisation du bien commun".