Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 13 mai 2008

TENTATIVE D'ASSASSINATd'UN JOURNALISTE en SAVOIE et les SIONISTES et les FRANCS MACONS des PROTOCOLES DE TORONTOet NICOLAS SARKOSY.

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous relate la tentative d'assassinat par asphyxie et incendie criminelle, dont a été victime le rédacteur en chef, de votre journal préféré, et le nominné est: FREDERIC BERGER.
Hier soir(le 12 mai 2008) votre rédacteur en chef se fait une petite flambée dans sa cheminée, après avoir fait un beau parcours de deux jours en VTT dans les montagnes du GRISON, en SUISSE.
Pris par mon travail je n'ai plus prêté attention à ma cheminée, lorsque je suis pris de vomissement, d'étourdissement et de malaise! Je mets en courant d'air la maison et quitte les lieux de nuit avec mes chats qui heureusement ont attiré mon attention par leur miaulement et m'ont évité l'asphixie.
Le lendemain matin revenant travaillé mon ami de voisin me dit "Regardes Fred sur le toit, ils ont recouvert ta cheminée d'une pierre et d'une bâche".
Rapidement j'organise mon enquête et pas moins de 30 minutes après je vous donne les noms du commando d'assassins au nombre de trois.
A savoir: Mr ALAIN GIROD, demaurant route du chemin du col de la Madeleine à SAINT OYEN 73260 et sa compagne MME MARINETTE MURAZ, domiciliée au "BOIS" 73260 et travaillant l'été à l'office du tourisme de la Léchêre en Savoie et en hiver à COURCHEVEL 1650, MORIOND, dans une agence immobilière.
Le troisième larron serait un des enfants majeurs de ce couple recomposé.
La bâche mise sur la cheminée avait pour but de provoquer un incendie criminelle, car la température à la sortie d'ue cheminée se situe environ à 580 degrès!
Donc la bâche brûlant met le feu aux poutres en bois et la maison brûle et votre rédacteur en chef asphyxié avec!
Pourquoi cette tentative d'assassinat?
Alain GIROD se vante à tous vents qu'il a des amis à la gendarmerie de MOUTIERS en SAVOIE, qui le protègent et le soutiennent. C'est d'ailleurs sur l'ordre de GIROD qu'un des gendarmes de MOUTIERS a dressé un PV sur le parking privé de votre rédacteur en chef, à minuit trente (comme un voleur de nuit et comme les gendarmes incendiaires de la paillote de FRANCIS en CORSE)!
Les gendarmes de MOUTIERS se vantent d'avoir la protection du Procureur de la République et qu'ils agissent en son nom.
Donc cette tentative d'assassinat est commandité par les politiques: pourquoi?
Parce que votre rédacteur en chef a contribué à la révélation du complot des sionistes et des francs-maçons des Protocoles de TORONTO.
Dont je vous remet un bref rappel:
Fin juin 1967: A MONTREAL, c'est l'Expo 67; à OTTAWA, ce sont les derniers préparatifs du "Centenaire de la Confédération";aux Etats-Unis, c'est la contestation à la Guerre du Vietnam et, à travers le pays, le "Flower Power". En FRANCE c'est MAI 68 qui se prépare; Fin juin 1967 marque les derniers préparatifs de la mise au point du plan de la "Chute des Nations" (plan rouge) par les hautes instances de la Franc-Maçonnerie et des Sionistes à TORONTO (Canada).
Cette réunion secrète,est organisée par les "6,6,6". C'est ainsi qu'ils se nomment eux-mêmes, c'est à dire ceux qui dirigent les 6 plus grandes banques mondiales, les 6 plus grands consortiums énergétiques de la planète (dont le pétrole fait partie), et les 6 plus grands consortiums de l'agro-alimentaire.
Ce 6.6..6. étant les plus hauts responsables de la finance internationale (donc les sionistes) vont définir une "Stratégie Commune" en vue de la mainmise absolue sur le "Commerce Mondial"; sur la possession de l'Arme Energétique et sur le contrôle international de l'agro-alimentaire (lequel comprend aussi, pour eux, les consortiums pharmaceutiques avec leur marché des "vitamines" et des "vaccins avec la fausse grippe aviaire, voir MICHEL BARNIER, vice-président de MERIEUX et ministre de l'Agriculture!).

Leur plan se résume à trois orientations majeures: l'Economique, le Politique et le SOCIAL. S'il réussit, il doit irrémédiablement déboucher sur la prise du "POUVOIR MONDIAL, par la mise en place du "NOUVEL ORDRE MONDIAL" le même dont le président BUSH George fera tant la promotion au début des années 90.



Votre journal, l'ECHO DES MONTAGNES, est trop indépendant pour les sionistes et les francs-maçons, car il vous révèle leurs crimes.
L' article 9 des Protocoles de TORONTO stipule: "Par cette "économie indépendante" n'ayant de Lois que nos lois (nous tuerons qui nous voulons), nous établirons une culture de "masse mondiale". Par le contrôle de la Télévision, des Médias, nous instituerons une "nouvelle culture", mais "nivelée, uniforme pour tous, sans qu'aucune créature (!) ne nous échappe. Les artistes seront à notre image ou bien ne pourront survire, tels PASCAL SEVRAN, DALIDA, JEAN CLAUDE BRIALY, COLUCHE etc.

Les Protocoles de TORONTO déclament aussi pour la Presse ceci: "Dans le même sens, nous devrons contrôler tous les Médias d'Information. Nos Banques verront donc à ne financer que ceux qui nous osnt favorables tandis qu'elles superviserons la fermeture des récalcitrants. Cela devra passer inaperçu dans les populations, absorbées qu'elles seront par leur besoin de faire plus d'argent et de se divertir!
Toujours nous en profiterons aussi pour acheter ou éliminer tous les dirigeants d'entreprises, tel LAGARDERE par exemple (ndlr)!
NICOLAS SARKOSY va dans le sens des PROTOCOLES DE TORONTO en attaquant ouvertement la PRESSE:
Lisons le bel article du journal le REVEIL DES MARMOTTES, de MICHEL MAHLER:

"La guerre est cette fois déclarée avec les médias. Nicolas Sarkozy a accusé l'AFP de "censure". La ministre de la Culture, Christine Albanel, en a rajouté une couche en suggérant à l'AFP «de reprendre tous les communiqués qui lui sont transmis...» Christine Albanel y va fort, elle voudrait purement en simplement que l'AFP mette à la disposition des médias les communiqués de presse des partis (sous entendu, de l'UMP). La SDJ (Société des Journalistes) de l'AFP contre-attaque: «On n'est plus dans le domaine du journalisme... Créons une boîte aux lettres géante où tout le monde viendra mettre ses communiqués, et on verra bien ce qu'il en ressortira...» Pour le PS, «La droite cherche, à travers l'AFP, à intimider l'ensemble des journalistes...» Lundi dernier, Nicolas Sarkozy a piqué une crise de nerfs et a vivement critiqué les médias, en particulier l'AFP. «Quand il n'y a pas d'opposition, la presse s'attribue la fonction d'opposition...» Selon la conseillère de Sarko, Catherine Pégard, «Tous les chefs de l'État ont eu des rapports compliqués avec la presse, je les ai tous entendu dire des horreurs sur les journalistes... Nicolas Sarkozy a le sentiment d'être "maltraité"...» Pauvre Sarko. Il utilise les médias quand ça l'arrange mais ne supporte pas la moindre critique (comme les -de plus en plus rares- sarkozystes encore subjugués d'ailleurs). Catherine Pégard l'admet: «Nicolas Sarkozy connait la plupart des journalistes écrivant sur lui, il est déçu d'être critiqué... Il a beaucoup donné aux journalistes (NDLR: Pas au RdM !), il les a beaucoup vus... Il a du plaisir à les rencontrer, une sorte de jeu se tisse entre les journalistes politiques et les hommes politiques... Mais il n'apprécie pas d'être caricaturé...» L'EDM a entendu parler d'un sinistre régime où il y avait un ministre de la propagande. C'est de cela dont Nicolas Sarkozy rêve ? Est-il certain que les journalistes vont tous accepter de se faire dicter leurs éditos ?".