Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

dimanche 8 juin 2008

BARCK OBAMA, HILARY CLINTON, AIPAC,SIONISTES, IRAN et 3ème GUERRE MONDIALE


L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, pense qu'OBAMA BARAK a bien caché son jeu: être un soldat d'ISRAËL, ce qui explique son immense trésor de guerre ramassé pour sa campagne électorale: les sionistes ont donné pour recevoir.
Obama fait allégeance à Israël Publié le 5-06-2008.
Arrivé en tête du parti démocrate américain dans la course aux élections, c’est devant le lobby israélien le plus puissant aux Etats-Unis, l’AIPAC, que Barack Obama a choisi de faire son premier discours de politique étrangère. Un discours de surenchère par rapport à celle de Bush, dans lequel le candidat a notamment promis "Jérusalem éternelle et indivisible" comme capitale d’Israël ! Quelques heures après avoir remporté la nomination par son parti, Obama s’est rendu mercredi devant les membres de l’AIPAC (American Israel Public Affairs Council) pour leur promettre que sous sa direction, les intérêts israéliens passeraient avant ceux des Etats-Unis : une première ! Il a promis, que s’il était élu président des Etats-Unis, Jérusalem resterait la capitale indivisible d’Israël. Il a estimé que "tout accord entre Israéliens et Palestiniens devrait préserver le caractère juif d’Israël". Il a affirmé que "le Hamas devrait être isolé jusqu’à ce qu’il renonce au terrorisme, reconnaisse le droit d’israël à exister et applique les accords passés". "Il n’y a pas de place à la table des négociations pour une organisation terroriste", a-t-il surenchéri. Il a déclaré approuver l’aide de 10 milliards de dollars allouée à Israël par les USA au cours des 10 prochaines années, et il a promis que "jamais l’iran n’obtiendrait l’arme nucléaire" sous sa présidence, le sénateur de l’IIlinois n’excluant pas une intervention militaire contre ce pays. Tandis qu’Olmert (et les membres de l’AIPAC !) faisait savoir sa satisfaction, Saeb Erekat, a déclaré à Al Jazeera qu’"Obama est en train de donner des armes à tous les extrémistes de la région" et Mahmoud Abbas, a pour sa part indiqué qu’"un Etat palestinien sans Jérusalem- Est n’est pas envisageable" .Source Al- Jazeera


Et voici ce qui est programmé par l'équipe BUSH, OBAMA BARACK et CLINTON Hillary.
OBAMA BARACK et HILLARY CLINTON ont eu le même sponsor pour leur campagne électorale à savoir l'AIPAC, qui jouait gagnant sur ces deux chevaux.
Les sionistes ne perdent jamais: Hillary a voté la guerre en IRAK, donc ticket gagnat pour les marchands de canons dénommés ROCKFELLER ou ROTSCHILD; il en est de même pour BARACK OBAMA qui votera la guerre contre l'IRAN.
L'administration Bush planifierait
une frappe aérienne contre l'Iran
avant le mois d'août.



par Muhammad Cohen, Asia Times

Asian Times / Contre Info

Publication originale Asia Times, traduction Contre Info


Deux sénateurs américains informés de l'attaque prévoient de prendre position publiquement à ce sujet et d'exprimer leur opposition, selon notre source, mais la tribune qu'ils doivent proposer au New York Times n'est pas encore publiée.

Notre source, qui a choisi de conserver l'anonymat, est un ancien diplomate de carrière américain qui fut assistant auprès du Secrétaire d'Etat, et est encore en activité dans les milieux diplomatiques. Elle nous a déclaré la semaine dernière que les États-Unis envisagent une frappe aérienne contre le Corps des Gardiens de la Révolution Iraniens (IRGC). Cette frappe aérienne viserait le siège de la brigade d'élite Al-Qods de l'IRGC. Cette brigade, dont les forces sont estimées à 90 000 soldats, a pour mission de propager la révolution Iranienne de 1979 dans toute la région.

Les objectifs de cette attaque pourraient inclure des garnisons de l'IRGC situées dans le sud et le sud-ouest de l'Iran, près de la frontière avec l'Irak. Des responsables américains ont affirmé à maintes reprises que l'Iran fournit une aide aux insurgés irakiens. En Janvier 2007, les forces américaines ont attaqué le consulat général iranien à Irbil, en Irak, arrêtant cinq membres du personnel, y compris deux diplomates iraniens, qui ont été détenus jusqu'en novembre. Au mois de septembre dernier, le Sénat américain a approuvé par un vote de 76 contre 22 une résolution exhortant le président George W. Bush à inclure l'IRGC sur la liste des organisations terroristes. Suite à cette résolution, la Maison-Blanche a décrété en octobre des sanctions contre la brigade d'Al-Qods, qualifiée de groupe terroriste.

Notre source a déclaré que la Maison-Blanche considère la frappe aérienne proposée comme une action limitée visant à punir l'Iran pour son implication en Irak. Cette source, qui fut ambassadeur du temps de l'administration du Président HW Bush, n'a pas donné de précisions sur les types d'armes qui seraient utilisés dans l'attaque, ni sur le stade précis de la planification à ce jour. On ne sait pas si la Maison Blanche a déjà consulté les alliés sur cette frappe aérienne, ou si elle envisage de le faire.

Les informations fournies par l'administration ont provoqué l'alarme parmi les sénateurs, déclare notre source. Après avoir reçu des informations sur le projet de frappe aérienne lors de réunions tenues secrètes, la sénatrice Diane Feinstein, élue Démocrate de Californie, et le sénateur Richard Lugar, Républicain de l'Indiana, ont déclaré qu'ils allaient publier « sous quelques jours » une tribune dans le New York Times pour exprimer leur opposition, nous à déclaré notre source la semaine dernière. Mme Feinstein est membre de la Commission du Renseignement du Sénat et M. Lugar représente les Républicains à la Commission des Relations Extérieures.

Compte tenu de leur obligation de respecter le secret des informations classifiées, il est peu probable que les sénateurs aient l'intention de rendre public les plans de l'administration Bush ou les informations dont ils disposent à ce sujet.

Source:http://r-sistons.over-blog.com. EVA