Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mercredi 20 août 2008

2ème REGIMENT ETRANGER DE PARACHUTISTES, REGIMENT DE MARCHE DU TCHAD et 8ème R.P.I.M.A, AFGHANISTAN et OTAN

Ecoutons le chant des Africains: Ecoutez le chant ICI.


CLIC SUR 2ème REP pour écouter la sonnerie: 2° REP


L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, est en deuil, car il a perdu des frères d'arme tombés courageusement dans une embuscade en AFGHANISTAN.
(Clic sur le titre après avoir lu l'article et entendu la "PRIÈRE" et tu ouvriras ainsi un autre site: merci).
Un proverbe turc dit qui ceci: "mieux vaut avoir mille vipères dans son jardin, qu'un Afghan".
Ecoutons la Marche du 8ème R.P.I.M.A:


Original Video - More videos at TinyPic



Le Colonel Schmitt a commandé cette marche à André Galabru qui a adapté de très belles paroles sur le chant royaliste Nous sommes gars de Bretagne. Comme le souligne Thierry Bouzard (Anthologie du chant militaire français), « voilà un bel exemple d’un chant de commande qui passe dans le répertoire ordinaire en quelques années grâce à ses qualités ». André Galabru est l’auteur de nombreux chants ainsi que de divers ouvrages : notamment Variations sur l’Affaire. Godefroy Cavaignac, Samizdat auto-édité, Diffusion Dusquene, 180 pages avec index. Il a également participé à la rédaction du livre de souvenirs d’Emile Lebargy, Indochine de ma jeunesse. Carnet de route et souvenirs d’un para au 7e bataillon colonial de commandos parachutistes, Auto édition, 1999, 221 pages, tiré à 2 000. Pour T. Bouzard, le 2e couplet n’existe pas. La seconde version est celle que chantaient les militaires en 1978 à Castres (information de Thierry Guilbert, (brevet para : 418940) sur (lgaud.free.fr)). D’autres variations pour www.troupesdemarine.org : c. 1., l. 1 : "Nous sommes tous des volontaires du 8e R.P.I.Ma" ; "Les sticks bondissent sans trêve [...]" (c. 2, l. 3). Ce site supprime plusieurs couplets et en change l’ordre qui est comme suit : 1, 3, 4, 5 et 2.


Version originale :
1. Nous sommes des volontaires au 8e R.P.I.Ma.
Entends nos clameurs guerrière, nos chants de combat.
Colonial parachutiste !
Viens tu connaîtras le risque
Ah ! ah ! ah ! avec le 8e R.P.I.Ma
Ah ! ah ! ah ! avec le 8e R.P.I.Ma

2. Dans l’enfer de la bataille nous tombons du ciel
Nos pépins sous la mitraille claquent au soleil
Les stigmon bondissent sans trêve
Pour l’assaut un chant s’élève
Ah, ah, ah, celui du 8e R.P.I.Ma.
Ah, ah, ah, celui du 8e R.P.I.Ma.

3. Dans ce monde sans entrailles où l’on perd le nord,
Nous livrons une bataille jamais vue encore.
Il est dur d’être fidèle,
Mais saint-Michel sous ses ailes,
Ah, ah, ah, a pris le 8e R.P.I.Ma
Ah, ah, ah, a pris le 8e R.P.I.Ma

4. Nous voulons demeurer dignes de nos grands anciens,
Ceux d’Algérie d’Indochine, du Tchad africain
Héritiers de tant de gloire,
Nos drapeaux sont lourds d’histoire
Ah, ah, ah, c’est ça le 8e R.P.I.Ma
Ah, ah, ah, c’est ça le 8e R.P.I.Ma.

5. Nous avons foi en la France, en son avenir,
Ses fils ont de la vaillance et savent souffrir.
Et nous montrerons nous mêmes
Qu’on sait mourir quand on aime,
Ah, ah, ah, avec le 8e R.P.I.Ma
Ah, ah, ah, avec le 8e R.P.I.Ma.


Version 2 :

1. Nous sommes des volontaires au 8e R.P.I.Ma,
Entends nos clameurs guerrières, nos chants de combat,
Colonial parachutiste viens tu connaitras le risque,
Aaah, aaah, aaah, avec le 8e R.P.I.Ma (bis)

2. Dans ce monde sans entrailles, où l’on perd le nord,
Nous livrons une bataille, jamais vue encore,
Il est dur d’être fidèle, mais Saint Michel sous son aile,
Aaah, aaah, aaah, a pris le 8e R.P.I.Ma (bis)

3. Nous voulons demeurer dignes de nos grands anciens,
Héritiers de tant de gloire, nos drapeaux sont lourds d’histoire,
Colonial parachutiste, viens, tu connaîtras le risque,
Aaah, aaah, aaah, c’est ça le 8e RPIMA (Bis)

4. Nous avons foi en la France, en son avenir.
Ses fils ont de la vaillance et savent souffrir,
Et nous montrons nous-mêmes qu’on sait mourir quand on aime.
Aaah, aaah, aaah, avec le 8e RPIMA (Bis)

5. Dans l’enfer de la bataille nous tombons du ciel.
Nos pépins dans la mitraille claquent au soleil,
Les sticks bondissent sans trêve pour l’assaut un chant s’élève.
Aaah, aaah, aaah, celui du 8e RPIMA (Bis)


Soldats français tués en Afghanistan: Castres en deuil

Des fleurs ont été déposées devant l'entrée du 8e Régiment de parachutistes d'infanterie de marine de Castres, le 19 août 2008.

"C'est catastrophique", "c'étaient des membres de la famille", "la ville est marraine du régiment", entendait-on mardi à Castres alors que se répandait la nouvelle de la mort de 10 soldats français en Afghanistan, dont huit basés dans la sous-préfecture du Tarn.

Le 8e Régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMa) de Castres a envoyé plus de 550 hommes cet été vers l'Afghanistan dans le cadre des renforts décidés par le gouvernement français.

"Il n'ont pas eu beaucoup de temps d'adaptation. On s'inquiétait de les voir partir pour une destination si risquée, les femmes de militaires ne voulaient pas parler de cette mission", dit tristement Laurent Pasquet, patron du tabac de la rue Gambetta au centre-ville.

Des Castrais ont ressorti mardi le ruban jaune qu'ils arboraient en juillet au moment du départ des troupes en soutien aux soldats et à leurs familles. Le député Philippe Folliot (app. NC) est venu à la caserne du régiment, familièrement surnommé le "8", arborant le fameux ruban jaune.

Laurent Pasquet se rappelle en avoir vendu de nombreux en juillet. "C'était une initiative de la femme du chef de détachement, on les a vendus à deux euros au bénéfice des familles", confie-t-il.

M. Pasquet explique qu'il existe un lien profond entre les 47.000 habitants de Castres et le régiment. "Beaucoup sont restés près de Castres après avoir terminé leur carrière, ça enrichit le lien", dit-il en citant un cas dans sa famille.



Philippe Folliot rappelle "les liens très forts qui se sont tissés depuis 1963 et l'implantation du "8" à Castres". "C'est un élément de symbole fort de la ville, tout comme l'équipe de rugby du Castres Olympique. Beaucoup se disent: "c'est ma famille"", souligne le député.

"Ce n'est pas le moment de remettre en cause notre engagement en Afghanistan", ajoute-t-il, en soulignant qu'un hommage national aux victimes se prépare aux Invalides à Paris.

Une pharmacienne, qui requiert l'anonymat, souligne que "pas mal de jeunes filles d'ici ont rencontré leur mari au 8e RPIMa".

"On a beau dire que ce sont les risques du métier, il ne faut pas oublier la dimension humaine, les enfants qui perdent leur papa, la France doit s'incliner devant eux", ajoute-t-elle.

A la mairie, les drapeaux sont en berne depuis le milieu de l'après-midi et les hommages s'accumulent: "A la foi, la force et le courage", a signé un ancien de la coloniale, tandis qu'un autre salue les "actions menées par nos militaires".

Dans un café de la place Jean Jaurès, au coeur de la ville, Florian Castillan, jeune serveur, ne connaît pas encore les noms des victimes mais il s'inquiète: "J'en connais sans doute, il y a peut-être un ami". Son patron, Gilles Liégeois, visiblement marqué, répète: "C'était une destination à risques, c'est catastrophique!".

Les familles des victimes ont été prises en charge par une cellule d'aide. Les rencontres se font dans la caserne, à l'abri du public. Tout aussi discrètement, des bouquets ont commencé à orner le mur d'enceinte.



Infanterie Parachutiste
Quartier Fayolle
Avenue Desplats
81100 Castres
Téléphone : 05.63.62.55.99
télécopie : 05.63.62.55.83
E-Mail : bcrp@rpima8.terre.defense.gouv.fr




Ecoutons ensemble et recueillons nous dans la Prière des Parchutistes:












Original Video - More videos at TinyPic

Ecoutons le chef des Armées, dans son vibrant hommage: