Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 28 octobre 2008

PAPE BENOIT XVI, NON VIOLENCE,HINDOUS, CHRETIENS,RELIGION et JESUS


L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, est d'accord avec le Pape BENOIT XVI, quant à la "non violence".
En effet en FRANCE, il y en a trop de violence, surtout provenant d'institutions qui sont censées protégées les citoyens, comme de la part des huissiers de justice (étude SPINELLI et SAINT-MARTIN à MOUTIERS 73600 SAVOIE), comme de la Gendarmerie (par ex, gendarme LESTERLIN qui fait des p.v en propriété privée), juges des tribunaux de commerces (comme à STRASBOURG pour protéger le CREDIT PAS MUTUEL de STRASBOURG de PFLIMLIN), juges de la COUR d'ARRêt de COLMAR (qui perdent les dossiers pour protéger le notaire HITIER de Molsheim) etc....

ENSEMBLE DANS LA NON-VIOLENCE

CITE DU VATICAN, 28 OCT 2008 . A l’occasion de Diwali, la fête de la lumière, le Cardinal Jean-Louis Tauran, Président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, a adressé aux hindous le message annuel, intitulé: "Hindous et chrétiens ensemble dans la non-violence". Il y propose "de réfléchir ensemble comment vivre harmonieusement dans les sociétés d’aujourd’hui, en témoignant de la vérité, de la lumière et de l’espérance que le Diwali célèbre. Alors qu’on reproche souvent aux religions d’être responsables des maux de la société, nous savons bien -écrit encore le Cardinal- que c’est la manipulation de la religion qui est utilisée, contre la nature même de ses croyances fondamentales, pour laisser libre cours à de si nombreuses formes de violences".

"Pour les chrétiens, dans le Sermon sur la Montagne, Jésus appelle ses disciples à aimer leurs ennemis, à prier pour ceux qui les haïssent". Et, "dans la tradition hindoue, la non-violence est l’un des enseignements les plus importants. Le Mahatma Gandhi, Père de la Nation indienne, est respecté et tenu en haute estime...pour son total dévouement au service de l’humanité. Au cours de sa lutte pour la liberté, il s’est rendu compte que œil pour œil et le monde sera aveugle. Sa vie durant, il a développé, entre autres, le concept de Ahimsa (la non-violence). Il demeure un modèle de non-violence puisqu’il n’a pas hésité à donner l’exemple en sacrifiant sa vie plutôt que de prendre le chemin de la violence. La non-violence n’est pas simplement une manœuvre tactique, mais l’attitude de celui qui, comme le dit Benoît XVI, est tellement convaincu de l’amour de Dieu et de sa puissance qu’il ne craint pas d’affronter le mal avec les seules armes de l’amour et de la vérité. L’amour pour son propre ennemi est la révolution de l’amour puisqu’il s’agit, en dernier lieu, d’un amour qui ne repose pas sur des ressources humaines mais qui est un don de Dieu".

"De nombreuses autres religions encouragent la non-violence. Il s’agit d’une valeur centrale de nos croyances car elle véhicule la promotion de la vérité, la lumière, le respect mutuel, la liberté et l’harmonie. En tant que responsables religieux appelés à affermir la vérité au cœur de nos religions respectives, encourageons ceux qui nous suivent à persévérer dans la non-violence et soutenons-les dans leurs actions. Faisons tout notre possible -conclue le Cardinal Tauran- pour promouvoir la sacralité de la vie humaine, le bien envers ceux qui sont pauvres et humbles parmi nous, et collaborons, à travers le dialogue, à maintenir la dignité de la personne humaine au-delà des races et des castes, des croyances ou des classes sociales. En tant qu’hindous et chrétiens, particulièrement dans la situation actuelle, laissons-nous submerger sans réserve par l’amour, avec cette conviction que la non-violence est la seule manière de construire une société globale plus compatissante, plus juste et plus attentive".