Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mercredi 29 octobre 2008

PAUL ET LA CROIX, JESUS ET BENOIT XVI.

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous rappelle le symbole de la CROIX.
Qui mieux que PAUL( SAUL DE TARSES) peut nous en parler?


PAUL ET LA CROIX

CITE DU VATICAN, 29 OCT 2008 . La catéchèse de Benoît XVI lors de l'audience générale Place St.Pierre (20.000 personnes) a été consacrée à la théologie de la croix chez saint Paul. Il a d'emblée rappelé qu'après l'épisode de Damas, la vie du futur apôtre changea totalement. "Par sa rencontre du Christ il avait compris le sens profond de la croix, qu'il était mort et ressuscité pour tous. Dans la croix s'était donc manifesté l'amour gratuit et miséricordieux du Père".

Pour Paul, a poursuivi le Saint-Père, "la croix a une place primordiale dans l'histoire humaine, car elle représente le coeur de sa théologie. Dire croix signifie salut offert à chacun. La croix du Christ devient l'élément premier de la prédication paulinienne". Puis il a rappelé "le scandale de la croix et sa nécessité", que saint Paul expliquait: "Là où il semble n'y avoir qu'échec et douleur, il y a toute la puissance de l'amour infini de Dieu... Si pour les juifs le refus de la croix découle de la Révélation, de la fidélité au Dieu des pères, pour les grecs et les païens, c'est la raison qui s'oppose à la croix. Pour eux, la croix est mort, objet de nécessité, chose insipide... Ils étaient incapables de croire en un Dieu mourrant sur une croix, un jugement -a souligné le Pape- qui est à nouveau diffusé".

"Pourquoi donc Paul a-t-il fait de la croix un point crucial de sa prédication évangélique? Il est facile de répondre", a ajouté Benoît XVI. "La croix révèle la puissance de Dieu, tellement différente du pouvoir humain, et plus encore son amour... Pour Paul le "Christ crucifié est la sagesse qui montre la vérité de Dieu, sa puissance d'amour qui sauve l'homme. Il utilise instruments et moyens que les hommes jugent comme pure faiblesse. Le Crucifié révèle en outre la faiblesse de l'homme et la véritable puissance divine, la gratuité de son amour, qui est la véritable sagesse". Ensuite, le Pape a souligné que dans sa seconde épître aux Corinthiens, l'Apôtre offre en deux affirmations une admirable synthèse de la théologie de la croix. Pour nous, Dieu a traité le Christ en pécheur, mort pour tous les hommes. Et puis il nous a réconcilié avec lui sans nous faire payer nos fautes. C'est par ce ministère de réconciliation que tout esclavage est racheté".

"Paul a renoncé à sa vie pour se consacrer au ministère de la réconciliation, de la croix et du salut pour tous les hommes. C'est à cette mission que nous tendons également, en cherchant la force dans l'humilité de l'amour. Notre sagesse découle du renoncement qui nous fait entrer dans la force de Dieu... Notre existence doit être basée sur cette sagesse profonde: Ne vivons pas pour nous-mêmes mais dans la foi en Dieu qui nous permet de dire: Il m'aime et s'offre pour moi".