Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 11 novembre 2008

GENOCIDE DES ENFANTS, BENOIT XVI, MINE ANTI-PERSONNEL,ADOPH HITLER et les ILLUMINATI

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, pousse un coup de gueule contre l'exploitation des enfants par les industriels aux ordres des illuminati et des banquiers et des marchands d'armes, notamment les mines anti-personnels.Ces fous sont aussi dangereux qu'ADOPH HITLER!!!!

Heureusement que l'État du Vatican et le pape BENOIT XVI s'occupent courageusement du génocide des enfants.

PASTORALE DES ENFANTS MALADES

CITE DU VATICAN, 11 NOV 2008 . Ce matin a été présentée près la Salle-de-Presse du Saint-Siège la Conférence internationale intitulée "La pastorale des enfants malades", qui bénéficiera des qualifications de 41 experts internationaux (13 - 15 novembre). La conférence de presse a été présidée par le Cardinal Javier Lozano Barragán, Président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé, assisté de Mgr.José L.Redrado, OH, Secrétaire, du P.Felice Ruffini, MI, Sous-secrétaire, de Mme Bruna Costacurta, Professeur d'exégèse près l'Université pontificale Grégorienne, et de M.Alberto G.Ugazio, Coordinateur du département de pédiatrie de l'Hôpital Bambino Gesú de Rome.

D'emblée le Cardinal a souligné que ces dix dernières années plus de deux millions d'enfants ont péri dans des guerres, tandis que six autres millions y ont été blessés. Des dizaines de milliers d'entre-eux ont été victimes de mines, tandis que plus de 4.300.000 autres sont morts du SIDA. En outre, on compte aujourd'hui environ 300.000 enfants-soldats. "La misère reste la cause principale des maladies infantiles et un milliard 200 millions de personnes ont moins d'un dollar par jour. Dans les pays développés un enfant sur six vit en état de pauvreté...et 250 millions d'enfants de moins de 15 ans doivent travailler, dont 60 millions dans des conditions effroyables... Nombre d'entre-eux sont abandonnés à eux-mêmes". Qui plus est, a poursuivi le Cardinal Lozano Barragán, "sans contrôles de type moral, les enfants peuvent utiliser la télévision et internet, tandis que le trafic sexuel, la pédophilie, la violence scolaire et les bandes s'accroissent... Trop de familles renoncent à leur devoir tandis que l'école se réduit à une simple information sans formation véritable".


Puis il a exposé le thème du congrès et sa méthode de travail. La première partie s'intéressera au phénomène des enfants malades et à l'origine des maladies infantiles, en rapport notamment avec la démographie. Elle étudiera la population infantile et sa mortalité, puis les maladies spécifiques en étant attentive à l'impact et aux dangers de la globalisation en la matière. Est-elle un espoir ou bien un danger pour l'enfance souffrante?... Nous aborderons aussi -a ajouté le Président du Conseil pontifical- la question du mode de vie et de l'alimentation...mais également les cadres législatifs, les systèmes sanitaires..., ce que l'OMS promeut dans ce domaine". La seconde partie permettra une réflexion fondée sur les données de l'Ecriture et des Pères relatives à la cure des enfants, y compris au long de l'histoire de l'Eglise et selon le charisme des saints qui se sont intéressés aux enfants malades... Ces analyses seront confrontées aux approches semblables dans les autres grandes religions". Enfin, la dernière partie des travaux traitera des actions, de la catéchèse et de la formation spécifique à appliquer à ces graves problèmes. Comment adapter aux enfants malades la pastorale sacramentelle, comment utiliser la psychologie? "Nous parlerons de recherche médicale et nutritionnelle, d'hygiène de vie...mais aussi de l'usage des médias dans le cadre socio-culturel, de la diversité des systèmes de santé dans le monde..., de la question migratoire. On étudiera aussi le rôle des diocèses et des paroisses, des congrégations religieuses et du volontariat".