Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

dimanche 28 décembre 2008

PROTOCOLES DE TORONTO,ISRAËL, PALESTINE,GAZA, CRIMES contre l'HUMANITE,T.P.I. de la HAYE.

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous rappelle que l'état d'ISRAËL doit être traduit devant le T.P.I. pour crimes contre l'HUMANITE et que jamais dans l'histoire, un occupant a gagné la guerre; c'est ce qui va se passer pour Israël qui occupe la PALESTINE et y pratique un génocide sans précédent, jusqu'à l'extermination du peuple Palestinien.

En effet:

Israël mobilise des réservistes de l'armée afin de participer aux opérations militaires lancées depuis samedi sur la bande de Gaza, annonce le secrétaire du gouvernement israélien.

"Les forces de défense israélienne vont, dans les prochains jours, faire appel à davantage de réservistes", a déclaré Oved Yehezkel à la presse.

Des responsables de l'armée israélienne ont déclaré que des réservistes avaient déjà été mobilisés pour venir en aide aux communautés juives situées à proximité de la frontière avec Gaza et qui sont menacées par des tirs de roquettes palestiniennes.

De nouveaux réservistes vont participer aux préparatifs des forces armées en prévision d'une possible intensification du conflit, a déclaré un responsable de l'armée.

Depuis samedi, l'armée israélienne mène des raids aériens sur la bande de Gaza mais le gouvernement a laissé entendre qu'une opération terrestre n'était pas à exclure.

Gaza : des militants internationalistes témoignent

Publié le 27-12-2008


Le mouvement Free Gaza (http://FreeGaza.org) est parvenu samedi à recueillir plusieurs témoignages en direct de la barbarie de l’aviation israélienne samedi à Gaza. Ils émanent, pour la plupart, de militants des droits de l’homme étrangers, arrivés à Gaza à bord des bateaux du Free Gaza Movement. Plus de 60 avions israéliens ont participé samedi à la tuerie, larguant plusieurs centaines de tonnes de bombes sur la grande prison à ciel ouvert que forme la bande de Gaza et le million et demi de Palestiniens qui tentent d’y survivre. Voici ces témoignages.

(Dans Gaza assiégée, 27 décembre 2008)

“Lors des attaques, j’étais dans la rue Omar al Mokhtar, l’une des principales avenues de la ville de Gaza. J’ai vu un dernier missile frapper dans la rue, à une distance de 150 mètres environ, à un endroit où la foule s’était déjà assemblée pour tenter d’extraire les cadavres des premières frappes. Les ambulances, les voitures, les camionnettes, tout ce qui pouvait rouler, était à l’œuvre pour conduire les blessés à l’hôpital. Les hôpitaux ont été contraints de libérer les lits des malades, pour faire de la place aux blessés. J’ai appris que les morgues étaient pleines, et que les centres de transfusion manquaient de sang. Je viens d’apprendre que parmi les civils tués aujourd’hui, il y a la mère de bons copains à moi dans le camp de Djabalyah.
- Eva Bartlett (Canada) International Solidarity Movement

"Les missiles israéliens ont frappé au milieu d’un terrain de jeux pour enfants et du marché de Deir el Balah. Nous sommes arrivés juste après, pour voir de nombreux blessés, tandis que les morts avaient été évacués. Tous les hôpitaux de Gaza sont actuellement débordés, et ils n’ont pas les médicaments et fournitures médicales pour soigner les blessés. Israël est coupable de crimes contre l’humanité ; Israël viole le droit international et les droits de l’homme, foulant au pied les conventions des Nations-Unies. Et ils s’apprêtent à continuer leurs attaques. Il faut que le monde réagisse, et intensifie le boycottage d’Israël » -
- Ewa Jasiewicz ( Polonaise, Britannique) Free Gaza Movement

"La morgue de l’hôpital Shifa est pleine. Des cadavres et des restes humains sont éparpillés un peu partout dans l’hôpital”
- Dr. Haidar Eid, (Palestinien, Sud-Africain) Professeur à l’Université Al Aqsa, Gaza

"Les missiles ont commencé à tomber alors même que c’était la sortie des écoles, et que les enfants rentraient chez eux à pied, dans les rues. Je suis sortie sur le palier, et une fillette de cinq ans, terrifiée, m’est tombée dans les bras »
- Sharon Lock (Australie) International Solidarity Movement

"C’est affreux. Ce massacre n’apportera pas la sécurité à l’Etat d’Israël, et ne lui permettra pas d’intégrer le Moyen-Orient. Maintenant, ce ne sont plus que des appels à la vengeance qui retentissent »
- Dr. Eyad Sarraj – Responsable du centre de santé mentale de Gaza

"A l”heure où j’écris ces lignes, un immeuble vient d’être touché à 200 mètres d’ici. Il y a de la fumée partout. Plus tôt dans la matinee, je me suis rendu auprès d’un immeuble de Rafah, qui avait été touché. Deux bulldozers étaient en action. On pensait que tous les cadavres avaient été extraits. Mais au moment où j’arrivais, on en trouva un de plus.
- Jenny Linnel (Britannique) International Solidarity Movement

"A côté de la maison où je suis logée, on vient de trouver les corps de deux petites filles, sous une voiture, entièrement brûlées. Les enfants rentraient de l’école. Encore un châtiment collectif. J’ai vécu à Beyrouth sous les bombardements israéliens. Le message d’Israël est le même à Gaza qu’à Beyrouth : tuer les civils »
- Natalie Abu Eid (Liban) International Solidarity Movement

(traduit par CAPJPO-EuroPalestine)


A l’attention des medias : vous pouvez, si vous avez un minimum de conscience professionnelle, recueillir des témoignages directs de la situation à Gaza, en téléphonant aux différentes personnes citées ci-dessus, dont voici les coordonnées :
Dr. Eyad Sarraj (Arabic and English) +972 599400424
Ewa Jasiewicz, Free Gaza Co-Coordinator in Gaza (Polish, Arabic, and English) - +972 59 8700497
Dr. Haider Eid (English and Arabic) + 972 59 9441766
Sharon Lock (English) +972 59 8826513
Vittorio Arrigoni (Italian) +972 59 8378945
Fida Qishta (English and Arabic) +972 599681669
Jenny Linnel (English) +972 59 87653777
Natalie Abu Shakra (Arabic and English) 0598336 328


Pour l'ECHO DES MONTAGNES,ISRAËL doit être traduit devant le TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL de la HAYE, pour crimes contre l'Humanité, ainsi que leur complice dans le monde.