Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

samedi 24 janvier 2009

FRANCE,ISRAËL,TRAFIC d'ARMES,COMPLICE CRIME DE GUERRE

L'ECHO des Montagnes,dans le légitime but de vous informer, vous livre le communiqué suivant provenant de l'ELYSEE.
Ce communiqué prouve l'étroite collaboration des sionistes entre eux pour exterminer le peuple palestinien, donc complices des crimes de guerre contre la PALESTINE.

Communiqué concernant la lutte contre le contrebande des armes vers Gaza.


A l’issue de ses deux déplacements au Proche-Orient, qui ont permis de mettre en œuvre une initiative franco-égyptienne de cessez-le-feu et de retrait israélien de Gaza, le Président de la République reste déterminé à poursuivre ses efforts pour la paix, en liaison avec l’ensemble de ses partenaires.

L'urgence maintenant est de consolider l'actuel cessez-le-feu, ce qui passe par l’action humanitaire, l'arrêt total du trafic d'armes vers Gaza, la réouverture durable des points de passage, la reconstruction et la réconciliation inter-palestinienne.

Déterminé à ce que la France prenne toute sa part à ces efforts, le Président de la République a demandé au Ministre des affaires étrangères et au Ministre de la Défense d’engager des actions immédiates pour lutter contre la contrebande des armes vers Gaza :

- déploiement immédiat d’une frégate porte-hélicoptères qui procédera à des actions de surveillance dans les eaux internationales au large de Gaza, en pleine coopération avec l’Egypte et Israël.

- engagement sans délai d’une coordination étroite avec les Etats-Unis et les partenaires européens pour proposer des actions complémentaires dans la lutte contre la contrebande des armes par voie maritime et terrestre.

- Ces actions doivent s’accompagner d’une réouverture totale et permanente des points de passage vers Gaza. C’est pourquoi, le Président de la République a rappelé son souhait d’une réactivation rapide sous supervision européenne du point de contrôle de Rafah, à laquelle la France prendra toute sa part. La France est également favorable à l’extension de la mission PESD EUBAM Rafah aux points de contrôle entre Gaza et Israël.

Cette démarche est équilibrée : elle propose des mesures concrètes tant pour lutter contre la contrebande d’armes que pour faciliter la réouverture complète des points de passage vers Gaza. Elle est menée en étroite coordination avec l’ensemble des parties prenantes, avec le double objectif de contribuer à assurer la sécurité d’Israël et d’alléger les souffrances du peuple palestinien.

Cette démarche s’inscrit aussi dans le cadre d’une nécessaire et urgente relance du processus de paix par une conférence politique. 2009 doit être l’année de la signature de l’accord de paix.