Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 17 mars 2009

YVAN COLONNA,PHILIPPE LEMAIRE,CLAUDE ERIGNAC,LE GRAND JOURNAL

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre les propos scandaleux de l'avocat de la famille ERIGNAC, MR PHILIPPE LEMAIRE.

En effet, aujourd'hui mardi 17 mars 2009, lors de l'émission du "GRAND JOURNAL",de Michel DENISOT, Maître Philippe LEMAIRE a violé la déclaration des droits de l'homme, quant à la présomption d'innocence en déclarant publiquement:

"Il existe des charges contre lui (Yvan Colonna) écrasantes"!
"C'est une défense terroriste"!
"Pendant 4 ans il (Y.COLONNA) a prit la fuite, il ne s'est jamais rendu"!

Michel DENISOT pose l'ultime question à ce baveux: "QUELLE EST VOTRE CONVICTION?".

Réponse du baveux: "cet homme est coupable"!

Question de JEAN MICHEL APATHIE: "il est le meutrier du préfet Erignac?".

Réponse du baveux: " à oui"!

L'ECHO des MONTAGNES répond à cet avocat LEMAIRE:
Donnez-nous et vite les charges et les preuves écrasantes qui pèsent sur YVAN COLONNA, faute de quoi nous déposons plainte contre vous!

Comme il y en a pas, c'est la raison pour laquelle nous assistons à cette parodie de justice qui condamne à l'avance YVAN COLONNA.
Car s'il y avait des tonnes de preuves contre YVAN la justice agirait autrement, elle se déroulerait normalement!

L'avocat LEMAIRE parle "de défense terroriste": c'est lui qui est terrorisé par ses mensonges, par sa complicité avec les mensonges du tribunal spécial: il est leur complice, c'est eux les terroristes qui terrorise la justice et ne pratiquent qu'un procès à charge contre MR YVAN COLONNA.

Comme argument LEMAIRE parle des 4 ans de maquis d'YVAN et déclame "il ne s'est jamais rendu".
L'Echo des Montagnes lui répond : "un innocent n'a pas à se rendre, c'est pourquoi YVAN COLONNA ne s'est pas rendu à l'injustice française; là aussi COLONNA a vu juste en prenant le maquis, car il sait, tout comme nous, comment la justice traite les innocents.

Yvan COLONNA EST INNOCENT ET DOIT ÊTRE LIBERE.

Mme ERIGNAC DOMINIQUE viole aussi la présomption d'innocence en accusant YVAN COLONNA PUBLIQUEMENT.
Penses-t-elle qu'elle aussi aurait pu être assassinée à côté de son mari, le préfet ERIGNAC, si elle ne s'était pas rendue seule au concert; elle doit sa vie grâce à un manque de place de parking qui a obligé son mari, le préfet a cherché à se garer.
Penses-t-elle réellement qu'YVAN COLONNA aurait pu l'assassiné, car elle l'accuse d'être l'assassin de son mari?
Car l'assassin a tué de sang froid le préfet, en réarmant calmement son pistolet automatique et en le posant calmement à côté du préfet abattu; l'assassin aurait tué aussi MME ERIGNAC si elle avait été aux côtés de son époux, cela ne l'aurait pas gêné d'éliminer un témoin oculaire !

Seul un tueur professionnel (dont votre journal vous a donné la photo et le nom par ailleurs) aurait pu le faire et l'a fait sur le préfet CLAUDE ERIGNAC! Les commanditaires sont les mêmes qui donnent les ordres aux juges de la basse cour spéciale!

N'oubliez pas la famille d'YVAN qui souffre le martyre, aussi!