Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mercredi 26 août 2009

FRANC-MACON, JUSTICE, TUTELLE, ALZHEIMER, MAFIA, AVOCAT, HUISSIER, STRING, CHAUSSURE

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous a déjà prouvé ses écrits concernant la connivence justice-franc-maçon-avocat, connivence qui aboutit à l'INJUSTICE, car l'INJUSTICE est un métier qui rapporte gros financièrement.

Les justiciables con-tribuables ont en assez de cette justice sioniste franc-maçonnique, preuve en est après la chaussure, c'est le jet de string à la figure d'un juge qui symbolise ce mécontentement.


Mais l'affaire est plus grave, c'est pourquoi dans notre lutte contre les francs-maçons, oublieux de leurs idéaux, nous vos donnons la preuve suivante, concernant la complicité des juges-avocats franc-maçon au détriment du justiciable non franc-maçon.
Que cette preuve épistolaire puisse vous servir à vous battre vous et les votres contre le système pourrie franc-maçonnique.Pour vos aider l'ECHO DES MONTAGNES met à votre disposition sur demande, la liste de ces juges et avocats francs-maçons.

Voici la lettre:




A :

Madame Michèle Alliot-Marie

Secrétariat particulier du garde des sceaux

Ministère de la Justice

13, place Vendôme

F-75001 – PARIS Lettre recommandée + AR

Le 26 Août 2009

Madame,

Face aux comportements abjectes qui ruinent à la fois l’honneur de l’institution judiciaire française, ainsi que l’existence de milliers de justiciables, nos associations et collectifs tiennent à dénoncer ce qui suit avec fermeté et indignation, tout en plaçant en vous leur espoir ultime d’un non moins ultime redressement de cette situation.

Lors de votre récente prise de fonction au Ministère de la Justice, vous avez qualifié votre nouveau poste de « superbe challenge ».

Vous avez même ajouté : « C'est un ministère essentiel pour la cohésion des Français, pour l'avenir de la France. Je souhaiterais le faire mieux connaître et mieux reconnaître par l'ensemble des Français ». Et aussi : « Mon ambition, c'est de redonner à la Justice toute sa place dans la société. Les règles de droit sont ce qui permet aux Français de vivre ensemble, elles sont le ciment de la société ».

A titre de citoyens français au nom desquels les jugements des tribunaux sont rendus, et aussi à titre de victimes desdits jugements, dont l’inéquité parait étonnement flagrante et médiatisée, notre collectif en appelle à votre noble ambition en espérant que celle-ci ne se limitera à votre double mise en garde : « Je souhaite que les magistrats voient leur autorité reconnue. Je n'admettrai aucune attaque contre un magistrat, y compris émanant d'un avocat ».

Nous ne doutons pas que votre noble ambition soit de rappeler aux français que la respectabilité ne se décrète pas, mais plutôt qu’elle se mérite.

C’est pourquoi il nous apparaît fondamental, et plus que jamais, de porter à votre connaissance non seulement les agissements iniques et indignes d’une part non négligeable des magistrats, mais encore leur ampleur et leur fréquence connues du public et largement médiatisées.

- 2 -

Votre louable ambition de faire « mieux connaître » rapidement et « mieux reconnaître » la justice de notre pays nous incite à vous saisir de nos doléances, ne doutant pas que vous saurez ainsi restituer à la France la légitimité de son magistère sur les droits de l’homme et les valeurs universelles.

Face à une situation judiciaire et humaine plus qu’alarmante et largement portée à la connaissance du public, vous n’ignorez pas que celle ci plonge les citoyens français dans des souffrances extrêmes, ainsi que leurs familles, lorsque les uns et les autres sont notoirement dépouillés par un système judiciaire et tutélaire totalement corrompu.

Des milliers de membres de nos associations et collectifs, victimes de l’institution judiciaire, affirment que les manipulations d’un « système » sont d’essence criminelle, sans effusion de sang, parce que perpétrées sur le papier, et dont le bilan est vertigineux.

L’un des nombreux moyens techniques de cette corruption active, et même créative, se révèle par l’utilisation systématique de « signes » aussi étranges qu’étrangers à la vraie justice, apposés dans les jugements ou les conclusions d’avocats ; à savoir :

- Des étoiles * * * alignées ou en triangle, qui trouvent leur signification dans le dictionnaire français :

Signe en forme d'étoile qui indique un renvoi ou auquel on attribue un sens convenu.

Egalement dans l’encyclopédie Wikipédia : « Un usage similaire des astérisques est fait lorsqu'un mot de passe ou un code secret est affiché au fur et à mesure de sa saisie par un utilisateur, afin d'empêcher les regards indiscrets d'en prendre connaissance ».

- Mais encore :

Des arobases @ dont il est à remarquer que certains « grands Maîtres » le portent sur leur habit de cérémonie.

Des arobases @ brodés sur les cordons des maîtres webmaster se retrouvent mis en scène sur les pages de garde des conclusions d’avocats ou entre les paragraphes.

Pour les initiés que nous ne sommes pas, un arobase inversé face à un miroir, fait apparaître un 6 …. Chiffre que nous retrouvons dans nombre de dossiers et dont nous n’ignorons pas la signification (6 6 6).

Ou encore : a d t t t v v v a a a p r r r

Mais aussi :. 3 points en forme d’équerre

Tous ces symboles nécessitent une police d’écriture différente de celle employée dans le corps des documents !

De même, nombre de fautes d'orthographe ou de calcul qui ne doivent rien à un analphabétisme supposé des magistrats ou des avocats, truffent maints documents judiciaires.

- 3 -

Tous ces symboles prouvent indéniablement qu’il existe une justice parallèle, secrète, qui échappe aux justiciables ordinaires que nous sommes.

Pour s’en convaincre définitivement, il suffit de se reporter aux nombreux dossiers dont sont saisis nos associations et collectifs ci-dessus référencés.

Les victimes ici regroupées constatent dans leurs documents la présence de maints symboles ésotériques nécessitant un changement de police de caractère en cours de frappe, et manifestement placés à des fins très précises ;

Les victimes EXIGENT que ces symboles soient dénoncés et interdits car non seulement ceux-ci sont inconnus du Législateur, mais encore le révulse indubitablement.

Les règles de droit se trouvent violées, confisquées, et le contradictoire, base fondamentale du droit français dans tout procès, n’est pas respecté.

Les « justiciables - victimes » EXIGENT également :

- L’obligation pour tout magistrat de se retirer lorsqu’il existe une quelconque connexion avec les parties.

- La création d’une Commission parlementaire dans les meilleurs délais, à des fins d’indemnisation de toutes les victimes de jugements rendus sous influence réelle ou supposée.

- Ladite Commission doit avoir pour but d’examiner, dans des délais très courts, les dossiers transmis par nos associations et collectifs, et ce en présence de nos membres,

- La radiation des professionnels du droit - magistrats, avocats, notaires, experts, liquidateurs, huissiers, etc... - impliqués dans ces trafics d’influence et réseaux de corruption.

A défaut d’une réponse positive à cette démarche citoyenne, nous constituerions et diffuserions rapidement un fichier des noms de tous les professionnels du droit relevant de la suspicion, avec les références des affaires dans lesquelles ils sont directement ou indirectement impliqués ;

Il nous importerait en effet de dévoiler nous-mêmes ces détenteurs obscurs de pouvoirs illégaux et de les poursuivre pénalement.

La responsabilité de l’Etat français se verrait alors engagée par nos associations et collectifs.

Vous souhaitant une bonne réception de la présente qui vous est adressée par voie postale recommandée pour mieux nous en assurer la réception, et que nous accompagnons d’exemples probants illustrant nos allégations,

Nous vous prions de croire Madame, en l’expression de nos sentiments citoyens déterminés."

L'ECHO des MONTAGNES se demande donc si la chaussure et le string ne remplaceraient pas mieux cette justice corrompue?