Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 4 août 2009

NOVARTIS, TYROL, H1N1, SHAC, BIOTERRORISME, PROTOCOLES DE TORONTO, BILDERBERG

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous parle de NOVARTIS et de son patron DANIEL VASELLA, membre des BILDERBERG.

Ce groupe pharmaceutique est sur le faux virus H1N1.

Chez Novartis, nous mettons tout en œuvre pour produire et commercialiser rapidement un vaccin contre le virus H1N1. Les essais cliniques avec le vaccin contre le H1N1 ont débuté en juillet.

Novartis a commencé la production de l'antigène à grande échelle dans tous ses sites de fabrication du vaccin contre la grippe en Europe, en utilisant tant la fabrication traditionnelle à base d'œufs que celle, plus rapide, sur culture cellulaire, afin d’obtenir le meilleur approvisionnement en vaccin. Grâce à la technologie de culture cellulaire, les premiers lots ont été produits avec succès à la fois avec la souche sauvage du virus et la souche réassortie (modifiée génétiquement) recommandée par l'OMS et les autorités de santé. Comme indiqué par l'OMS, les rendements actuels de la souche réassortie sont plus faibles que prévu. Nous faisons des ajustements afin d’améliorer les rendements observés actuellement.

Novartis a obtenu plusieurs commandes de vaccins H1N1 émanant de plus de 35 gouvernements. Le gouvernement américain a accordé deux contrats à Novartis d’une valeur totale de 979 millions de dollars pour le futur achat de vaccins H1N1 et de l’adjuvant MF59. Des contrats ont été signés également avec d'autres pays, dont la France, les Pays-Bas et la Suisse.

Dans l'attente de l'approbation des autorités réglementaires et suivant l'évolution des rendements, nous prévoyons de livrer aux gouvernements les doses de vaccin durant le quatrième trimestre 2009 et de poursuivre en 2010.


Attentat contre la résidence secondaire de Daniel Vasella

Eco-terrorisme | Après la profanation de la tombe de sa mère, le patron de Novartis voit sa résidence secondaire au Tyrol incendiée. Dans les deux cas, l'attentat porte la patte des ultras de la protection des animaux.

| Daniel Vasella.


Relayée par le site internet de la Radio suisse romande, l'affaire est révélée par le Blick de ce matin: une maison de vacances de Daniel Vasella a été la cible d'un incendie criminel hier matin.

Le logement tyrolien du patron de Novartis aurait été attaqué par des extrémistes de la cause animale. Le feu a pris aux environs de 3 h 30 lundi matin, indique le Blick. L'alerte a été donnée par un vacancier qui avait entendu "une détonation sourde". Le feu a pris sur un bardeau et s'est propagé sur la charpente, indique le journal. Les pompiers, au nombre de 120, ont éteint l'incendie en une heure. Les flammes montaient jusqu'à 9m au-dessus du toit.

Daniel Vasella a pris l'avion hier à destination de l'Autriche pour constater les dégâts.

Des militants anti-expérimentations animales avaient profané le caveau familial du patron de Novartis la semaine dernière dans un cimetière de Coire. Les extrémistes s'en étaient pris à l'urne funéraire de la mère de Daniel Vasella et avaient maculé la pierre tombale. Cette action portait la signature de l'organisation de défense des animaux SHAC, sise en Grande-Bretagne.

SHAC (Stop Huntingdon Animal Cruelty) milite pour la fermeture d'une entreprise britannique qui mène des expérimentations sur des animaux sur mandat de firmes pharmaceutiques. Ces dernières semaines, des militants de cette organisation, considérée dans certains pays comme une organisation terroriste, ont menacé des employés de Novartis. Des voitures de collaborateurs avaient été incendiées.

H1N1 a donc frappé le patron de NOVARTIS, qui sera le suivant?