Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 7 août 2009

SZPINER, SIONISME, RACE, PALESTINE, JUIF, CRIF, MRAP, FRANC-MACON, GRAND ORIENT, GRANDE LOGE, H1H1


L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous fait savoir que ni le CRIF, ni le MRAP, ni une autre association juive sioniste, n'ont dénoncé les propos racistes de SZPINER.

Curieux, non?
Non car SZPINER est issu d'une famille immigrée juive sioniste et qu'il est franc-maçon:
Francis Szpiner est aussi franc-maçon depuis trente ans. Le Grand Orient d'abord, puis la Grande Loge où il a tenté en vain d'initier Bernard Tapie.

Curieux, non?

Car le patron du CRIF, ROGER CUKIERMAN, est un ancien banquier du groupe ROTSCHILD (ROTSCHILD qui a financé le nazisme et Hitler), que ROGER CUKIERMAN est vice-président de l'ALLIANCE ISRAELITE UNIVERSELLE, et du CONGRES JUIF EUROPEEN et du CONGRES JUIF MONDIAL.

Que CUKIERMAN a un sentiment de persécution antisémite marqué: c'est grave docteur SARKOSY, lisez cette lettre de ROGER à SARKO:

Roger Cukierman, le président du CRIF a adressé à Nicolas Sarkozy ses « plus respectueuses et chaleureuses félicitations » pour son élection à la présidence de la République française.
Roger Cukierman écrit dans le message qu’il a adressé à Nicolas Sarkozy : « Les prises de position que vous avez exprimées, sont porteuses d’espoir pour une France qui doit se réconcilier avec elle-même. J’y ai été sensible et j’ai compris que vous aurez à cœur de porter haut les valeurs françaises qui nous sont chères, celles d’une République qui permette à chacun de ses citoyens de s’inscrire dans un ensemble de valeurs respectueuses de tous, et ne laissant aucune place à l’intolérance, le racisme et l’antisémitisme.

Que ROGER CUKIERMAN est patron du fonds d'investissement, basé en ISRAEL, dénommé "ISRAEL GENERAL BANK". L'ECHO des MONTAGNES vous rappelle que la FRANCE est en guerre et que CUKIERMAN prend ses ordres dans un pays étranger et qu'il a ordonné la fermeture du site de votre journal favori. C'est ce que l'on appelle la "5ème colonne persécutée par la maladie H1H1 (le premier Hache est pour HITLER et la deuXième francisque est pour HIMMLER), dite de l'antisémitisme".
Les malades atteint de H1H1 voit de l'antisémitisme partout, même dans l'antisionisme.


Szpiner: avocat UMP, crapule sioniste et génie génétique!

inv
"Que voulez vous de plus? Que je me convertisse?" s'était écrié un jour, un François Mitterand excédé devant un El-Kabbach inquisiteur.
Pourtant! Le régne de la Vieille Mitte, ces années chic et toc, ces années chères et caschères, furent-elles autre chose que l'inaugure à sion d'un théâtre d'ombres avec une mise en scène qui allait devenir permanente, la mise en selle d'une domination sure d'elle, à tire d'aile.


On avait jamais vu ça! Au réveil Elie Wiesel, et sa torve gueule de faux humaniste, au soir, le juge implacable, la gueule du Zardoz débordant de l'écran, Marek Halter et son accent de Lodz, matiné d'Engelmayer. (Thank Tontonk)


Entre les deux, à chaque heure, chaque minute, chaque seconde, du SOS-Racisme en veux tu en voila, jusqu'à la nausée, j'entends du SOS première mouture, property of UEJF, la boutique des Julien Dray et autre Malek Boutik;
de la lutte contre l'antisémitisme sempiternellement, et du devoir,"vous restez nous devoir ce jour..", de leurs mémoires; du Canal + de merde et du "France" "Culture", devenant ouvertement et férocement communautaire, antichrétien, antifrance, anti-blancs.


Quoi de plus!
En effet, que pouvait faire de plus, le vieux Bonaparte, le roué, qui ayant trahi les aspirations sociales de la classe qui l'a porté au pouvoir, laissa la plus raciste des tribus qui soit au monde, organiser la guerre des races, donner des leçons d'antiracisme au vieux peuple le moins raciste qui se puisse voir sous les cieux incléments de Clio.
Qu'il pourrisse en Enfer, lui et sa prostate faisandée.


Dans l'affaire Fofana, quiconque possède encore, ne serait ce qu'une pincée d'esprit critique, même à l'état de traces,
quiconque n'a pas encore la tripe farcie de boudin cachère et le cerveau transformé en pur jus de sang palestinien Jafaden,
quiconque n'enfonce pas consciencieusement tous les matins, à heure fixe, dans son petit fillon-postérieur à lui, son petit suppôt de Consistoire,
celui là, n'aura pas été sans entr'apercevoir une lointaine lueur, sans blairniflairer un vague parfum, de partialité, de dérogation minuscule aux principes majuscules de la justice républicaine, réputée grave et sereine.


Oh, je ne dis pas ça pour ricaner, je n'ai pas du tout envie de ricaner. Nul, davantage que votre serviteur, n'a conscience de l'importance de l'enjeu. Et croyez moi, ce n'est pas le moment de rigoler. L'heure est grave. Le Spectacle et sa Domination doivent continuer: il faut bien que le gros Devoir se fasse, cependant que le savoir s'efface.
Le cheptel des nonagénaires nazis cacochymes étant épuisé, le gros Klarsfeld à la retraite, comment mettre en scène, comment régulièrement prouver, devant l'opinion publique européenne et mondiale, que les juifs sont les éternelles victimes innocentes de l'antisémitisme.


Prouver inlassablement que l'Antisémitisme existe, par lui même, à l'état chimiquement pur, en dehors des contingences historiques, en soi, pour soi, consubstantiellement lié à l'existence des salauds génétiques: telle est la volonté hystérique devant laquelle désormais tout cède, tout s'effondre en Hexagonie.
"Tout finira par la canaille" Nietzsche.


N'importe que le criminel fut un Nègre, ou plutôt dommage, il aurait mieux valu un Blanc, mais bon tant pis, c'est d'abord et avant tout un Goyim, tous les goyim se valent, tous des antisémites durcis.
N'importe le "pauv'con" pourvu qu'il comparaisse.
Dans un article publié le 23 juillet dans Le Nouvel Observateur, Me Szpiner, l'avocat de la famille d'Ilan Halimi, après le procès du "gang des barbares", qualifiait l'avocat général au procès, Philippe Bilger, de "traître génétique".


Le crime du procureur génétique Bilger? Avoir osé justifier le verdict de la cour d'assise, au motif que les comparses jugés étaient certes complices de Youssouf Fofana, mais qu’ils ne savaient pas que ce rapt se terminerait par un crime dont Youssouf Fofana porte seul la responsabilité, tant de la décision que de l’exécution.


Quand on sait qui est le procureur Bilger, cet impitoyable pourfendeur du négationisme, qui a requis souvente fois, et très sévèrement, contre des révisionnistes!
Qui pourra jamais croire que dans l'Afrance Sarkozienne, la cour d'Assise et un jury populaire trié sur le volet aient pu faire preuve de la moindre magnanimité, de la moindre indulgence devant le moindre soupçon d'antisémitisme?


Quand on a entendu le Bureau National de Vigilance contre l'Antisémitisme, dénoncer un procès "incomplet" et en réclamer un autre. Juger que "la cour d'assises s'est montrée indulgente notamment à l'encontre de la mineure qui a servi d'appât, condamnée à 9 ans de prison." Lancer "un appel à manifester devant le ministère de la Justice, place Vendôme à Paris, le lundi 13 juillet à 19h, afin de demander à la ministre, Michèle Alliot-Marie de "recommander au procureur général de faire appel de ce verdict insupportable!"


Aussitôt dit aussitôt fait! Dépassant le mur du çon de la servitude volontaire, la Garde des Sots, Madame Alliot-Marie a exigé immédiatement du parquet qu'il interjetât appel de la décision de la Cour d’assise!
Ya wohl, her Fräulein Bundesministerium der Justiz!!
Plus vite que des clercs ayant l'élair au cul, le Parquet rampa sur le parquet. "Madame LA ministre, vos désirs sont désordre, nous rejoueront la pièce, mais cette fois en public!"
Afin qu'on n'en perde pas une miette.
La Mise en scène de l'Antisémitisme y gagnera ce que la justice y perdra.


Oui quand on a vu, lu et entendu tout cela, on est fondé à penser que Bilger devrait répondre: Mais, N..de D...de B.... de M... que voulez vous de plus?
Que moi, procureur de la République, je traîne dans la boue, et la cour d'assise, et la justice républicaine?
Que l'on rebatisse l'échafaud, pour votre usage exclusif?
Que l'on redresse, "Ces bois qu’on dit de justice,
Et qui poussent dans les supplices
Et pour meubler le sacrifice
Avec le sapin de service." Léo Férré.


Que l'on débadintérise? Bon débarras! Mais enfin c'est très risqué.
Que signifient vos lamentations? Qu'il y ait d'un coté du mur une justice au plomb durci pour les uns et de l'autre côté, une perpétuelle injustice pour les autres.
Que l'on m'entende, cette crapule de Fofana pourrait bien être abattue comme une bête, la petite ordure qui a servi d'âppat pourrir le restant de ses jours en prison, je n'en ai cure.


Comme les assassins du petit Sébastien tué par un vrai Fofana en herbe, du petit Nicolas poignardé par un Fofana "mineur", de Romain tué d'un coup de hachette, sous les yeux de sa petite amie, par un Fofana qui avait "la rage", de Julien Quemener tué par un Fofana flic, de Jérémy Lepiller tabassé à mort avec une matraque par deux Fofana âgés de 16 et 22 ans, de Xavier et Audrey Verpoorte, abattus par un Fofana algérien, et combien de centaines d'autres, dont les prénoms chrétiens forment la litanie d'une oraison funèbre murmurée dans la nuit du déni lâche et consensuel.


"Me Szpiner, ancien avocat de Jacques Chirac et d'Alain Juppé, s'en prenait également à ses confrères de la défense, des "connards d'avocats bobos de gauche", AFP. 27.07.09


Ces "connards d'avocats bobos", sont pourtant exactement le personnel qu'il faut, pour trouver, au mépris de la plus élémentaire équité, des circonstances atténuantes pour les assasins génétiques sus nommés, qui quittent les prétoires la lippe retroussée en un rictus génétique, qui veut dire "je nique ta race"!
Ah! la race! Cette hantise de certains. La génétique: l'horizon indépassable de leur pensée.
Mais qui ne comprend encore que ce qui se passe en Palestine, n'a qu'une seule cause: leur obsession de la race, leur insurpassable sentiment de supériorité raciale!


"Traître génétique"! Cette injure nazie ça veut dire: "sale race!"
Sans doute monsieur l'avocat est plus cultivé, s'exprime avec plus d'éducation qu'une racaille de prétoires, mais sous le verni c'est la même qualité spirituelle.
C'est affirmer que nonobstant toute sa bonne volonté, le procureur est un traître congénital, un traître ontologique, parce qu'il n'en est pas, parce qu'il a, selon l'heureuse expression de l'immense philisophe BHL, tété l'antisémitisme avec le lait maternel.


Ces gens là ne déguisent même plus leur pensée, prennent de moins en moins l'égard de taire leurs préjugés génétiques, ce qui, jadis encore, ne se prononçait qu'à voix basse dans l'intimité sui généris de certaines familles d'élection, se gueule ouvertement, désormais.
Tel est le monde qui va.
Le développement même du Spectacle de la domination, amène la Domination à devenir spectaculairement ce qu'elle est génétiquement.