Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mercredi 7 octobre 2009

CLEARSTREAM, DE VILLEPIN, NICOLAS SARKOSY, RONDOT, SARKÖSY DE NAGY-BOCSA,





L'ECHO des Montagnes, dans le légitime but de vous informer, vous livre la deuxième partie de la saga "SARKOSY- SARKÖSY DE NAGY-BOCSA"" dans le dossier sioniste "Clearstream".

Revenons sur le dernier dossier, pour se rafraîchir la mémoire, en cliquant sur:


CLEARSTREAM, GENERAL RONDOT, FRANCOIS MITTERAND, DOMINIQUE STRAUSS-KAHN, FMI, SIONISTE, GILBERT COLLARD, GENERAL RONDOT



L'Echo des Montagnes

CLEARSTREAM

L’ECHO des MONTAGNES, toujours dans le légitime but de vous informer, vous livre la suite de l’embuscade sioniste, dont a été victime, votre rédacteur en chef préféré, de l’ECHO des MONTAGNES, dans la route des « GORGES » à CHAMPAGNY LE HAUT, en SAVOIE.

Vous pouvez voir sur le bas de caisse l’impact d’une cartouche de 7,5mm, tirée par un fusil de type « frf2 », dont sont équipés les gendarmes d’élite.

L’image parle d’elle-même, mais un petit commentaire s’impose, car depuis que l’ECHO des MONTAGNES révèle l’affaire « BASAGATE », les menaces pleuvent de toutes parts avec la panoplie UMP-SIONISTE, à savoir : attaque des impôts, des gendarmes, des R.G., et des barbouzes !

Veulent-ils réserver à votre rédacteur en chef préféré le même sort qu’à l’agent de la D.S.T., retrouvé pendu à 15m du sol au DRAMONT dans le VAR, en l’occurrence feu Daniel LEVAVASSEUR pour continuer à faire le jour sur l’affaire CLEARSTREAM ?



L'affaire CLEARSTREAM se résume à ceci: c'est une affaire de "NICOLAS SARKOSY" contre "Sarkösy de Nagy-Bocsa".

En effet le nom de "SARKÖSY de Nagy-Bocsa" figure sur les vrais listings, non publiés et que possède votre journal. Pourquoi?

Réponse:

Ce n’est plus un secret de polichinelle qu’Imad Lahoud est un agent de la CIA qui a manipulé les services secrets français (DGSE). L’objectif est de déstabiliser la France et Dominique de Villepin qui s’est opposé à la guerre en Irak. Tous les politiques corrompus peuvent trembler. L’incroyable escroquerie organisée sous couvert de l’O.N.U et de la Suisse avec ses mensonges et malversations de banquiers et de politiciens sans envergure pour détourner les dizaines de milliards versés par le Koweït et payés par l’Irak (« le Peuple irakien ») en faveur de l’Inventeur Joseph FERRAYE et de son associé Christian BASANO, pour les systèmes d’extinction et de blocage des puits.

Et si Pal Sarkozy (le père de Nicolas Sarkozy) avait fait partie d’un réseau proche de la CIA du fait de ses origines anti-communistes, sa connaissance des pays de l’est et sa courte expérience au sein de la Légion Etrangère dont il a pu rapidement s’affranchir en étant réformé en 1948. Sa vie « officielle » est ensuite mal connue : on évoque sa carrière dans la publicité avec quelques témoignages concrets et des niveaux revenus impressionnants (villa à Majorque, voitures de luxe, etc). Alors le compte Naguy de Bosca existerait bien !

Le logiciel « PROMIS » (Prosecutor’s Management Information System) appliqué à la gestion des flux monétaires internationaux pourrait bien devenir une arme autrement plus dangereuse que celles qu’utilisent les armées…car, à travers la « porte dérobée » il permet de pénétrer des comptes secrets y compris des comptes en Suisse!

Messieurs les députés et hautes personnalités européennes (plus de 163) ayant bénéficié notamment de rétro-commissions, vous pouvez commencer à trembler…


En effet l'affaire "CLEARSTREAM" sert à camoufler l'affaire des Frégates de Tawaïn et l'affaire du "KOWEÏTGATE".


Je livre à votre réflexion l’article suivant, toujours dans le légitime but de vous informer,paru dans « l’INTERNATIONAL HERALD TRIBUNE » du 3 mai 2006,page3 : « that SARKOSY had received kickbacks from the $2,8 billion sale of French frigates to Taiwan in 1991 and held the money in an account with a Luxembourg clearing house, Clearstream » !


Donc on aurait fait rajouter le nom de NICOLAS SARKOSY et d'autres noms pour noyer le poisson dans "l'EAU CLAIR DU TORRENT "pour dire que les listings sont faux, alors qu'à l'origine ils étaient vrais et où figurerait le nom de "NAGY-BOCSA".


Le listing de 2001, (celui de 1995 contient 4146 comptes) contient 33.340 comptes dont la très grande majorité sont des comptes de «contreparties», c’est-à-dire des comptes non ouverts directement chez Clearstream mais chez un autre dépositaire central avec lequel un client de Clearstream peut effectuer des opérations. C’est le cas par exemple d’Iberclear en Espagne, de la DTCC aux Etats-Unis, de Monte Titoli en Italie, etc.

Cet «annuaire financier» de plus de 33.000 références est en réalité le fameux listing obtenu par Florian Bourges, un ancien stagiaire chez Arthur Andersen qui a participé à l’audit de Clearstream en 2001. Bourges aurait d’abord remis le document à Denis Robert, puis à l’ex-trader Imad Lahoud qui a reconnu l’avoir falsifié en y ajoutant le nom de plusieurs personnalités, dont Nicolas Sarkozy, pour suggérer qu’elles auraient touché des commissions ou rétro-commissions lors de l’achat par Taïwan, en 1991, de six frégates à Thomson CSF.

Ainsi ce n'est qu'une affaire de "SARKO" contre "NAGYde BOCSA".


Mais cela soulève le problème suivant:


Nicolas SARKOSY est Président de la République Française (vous avez dit bananière?), ses actes officiels (lois, décrets) sont signés Nicolas SARKOSY et sont donc nuls d'office, car son vrai nom est NICOLAS SARKÖSY de NAGY-BOCSA.

Donc son élection à la présidence est nulle, car c'est un inconnu au bataillon qui n'existe pas, vis à vis de l'État CIVIL, qui est élu, sous le nom de NICOLAS SARKOSY!


L'usurpation de nom :

Sarkozy a été élu sous un faux nom. (vrai nom:sarközy de Nagy Bocsa).C'est très grave.Il doit être invalidé!!!!!!!!!!!

La loi du 6 fructidor de l'an 2, toujours en vigueur, encadre strictement l'immutabilité du nom de famille. En se présentant sous un nom tronqué Sarkosy a manifestement violé la loi.Non seulement il doit être cité à comparaître devant le Tribunal Correctionnel, mais le Conseil Constitutionnel auquel tout le monde doit écrire pour s'étonner des faits, doit invalider son élection.

Je viens de vérifier que le nom et le prénom Nicolas Sarközy de Nagy -Bocsa ( pas bocassa!), sont bien confirmés par le journal officiel du 1er janvier 2005 et le registre d'état civil.


En conclusion, NICOLAS SARKOSY aurait voulu supprimer des listings "SARKÖSY de Nagy-bocsa" pour qu'on ne connaisse pas l'affaire des 2,8 billion de dollars de retro-commission des "Frégates de Taîwan". Les autres personnages sont des figurants aux ordres pour faire bon jack-pot dans cette comédia del arte, type sioniste-franc-maçonnique avec enrichissement et avancement!


Du banal quoi dans cette ripoux-fric française!



à suivre............