Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 13 octobre 2009

GENDARMERIE, SAVOIE, VIOLATION DE PROPRIETE PRIVEE


L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, continue de vous informer, sur l'affaire du gendarme LESTERLIN.

Pour le rappel des faits, cliquez sur le lien suivant et vous verrez d'ailleurs que la gendarmerie a censuré la vidéo; ceci prouve bien que votre journal a raison, car on ne censure que ce qui gêne!

GENDARMERIE DE SAVOIE, GENDARMERIE DE CORSE,JEAN DALCOL, TRIBUNAL DE MOUTIERS, PAILLOTE DE FRANCIS, AVOCAT F.BONNARD


Donc votre rédacteur en chef préféré, a plaidé son affaire de violation de domicile du gendarme LESTERLIN le 9 septembre 2009, par devant le tribunal d'instance de MOUTIERS, présidé par MR FREDERIC DUMAS.

De plus le gendarme LESTERLIN a mis "une prune, non d'Agen" sur le véhicule de votre rédacteur en chef, véhicule garé en propriété privée.


L'avocat du gendarme, vu sa plaidoirie que vous pourrez entendre, ne connait visiblement pas son affaire, car devant le Tribunal d'instance , la procédure est orale.

Nous ne citerons pas ce cabinet d'avocat, mais nous tenons à la disposition de nos lectrices et de nos lecteurs, la liste noire des avocats du barreau de ma chaise.

Donc voici ma plaidoirie et celle du conseil du gendarme:

Voici la vidéo avec photographies: clic sur original vidéo pour la voir en grand et sur la loupe bien sur!!!!!


Original Video - More videos at TinyPic

La vidéo sans photographie (pour la censure fasciste)!


Original Video - More videos at TinyPic

Cette affaire est révélatrice des mœurs étranges des représentants de la justice et de l'ordre en SAVOIE.

Car tous les "P.V." en SAVOIE SONT FAUX, il n'y a pas de tribunal de police à ALBERTVILLE où sont jugés les "PV"; c'est un simple coup de tampon qui remplace le tribunal de simple police.

Tous les droits de la défense sont bafoués.
REPUBLIQUE BANANIERE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Ceci avec la complicité du procureur de la Ripoux-blique bananière d'ALBERTVILLE, des gendarmes, du commissaire de police DALCOL: l'article 40 du code de procédure pénale c'est pour les cons de con--tribuables qui assurent leur fin de mois à ces fonctionnaires, oublieux de leurs idéaux.

Le TPG de CHAMBERY est lui aussi complice et c'est pour cela qu'une plainte en concussion a été déposée contre lui.

Le jugement est pour demain, le 10 octobre 2009, vous serez tenu au courant.

Je vous propose ce livre, de mon ami CLAUDE LE MOAL: pour les commandes se mettre en relation avec l'ECHO DES MONTAGNES, qui fera parvenir à l'auteur:
Clic sur la photo pour l'agrandir, repos!