Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

jeudi 4 mars 2010

POLYNESIE FRANCAISE, RENE HOFFER, TRIBUNAL, GENDARMERIE, DOUANE, ROLLS ROYCE

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, vous demande de lire cette parodie d'arrestation, de justice, en fait c'est la dictature complète des juges, gendarmes, maçoniques sataniques, ou du moins, pour ceux, oublieux de leurs idéaux.

A lire le récit des aventures de RENE HOFFER, Président de la "Polynésie Française" puis à regarder la vidéo maison: il est interdit de pleurer.


Dans la salle d'audience, un avocat vient vers moi...

Avocat: Je crois qu'on va être adversaires.

René: Ah oui?

Avocat: C'est quoi, c'est pas une histoire d'agent de police ou c'est quoi?

René: Oui, la gendarmerie.

Avocat: Bon ben, je me constitue, et on renvoie?

René: Hé non! Moi c'est ma Rolls, comme çà je pourrai t'amener en Rolls...

Avocat: Haha, t'es gentil...

René: Rires...

Avocat: Oui, hahah, parce qu'ils m'ont téléphoné pour me constituer. Tu as l'assignation?

René: (Je lui donne, il lit.)

Avocat: La requête: tu l'as? Comme çà je peux regarder.

René: Oui, oui, je vais te donner çà. Si jamais c'est mon exemplaire je te donne juste là.

(échange de parole: je suis pressé, lui: s'il faut attendre jusqu'à ce que çà remonte au ministère, etc...)

René: (Je lui explique brièvement) comme les douaniers ont vu que la saisie était illégale, ils ont saisi le procureur – après que j'aie saisi le tribunal administratif -, pour valider la saisie, et le procureur a transmis à la gendarmerie, laquelle gendarmerie fait de la rétention, et garde le dossier là-bas. Et j'exige qu'on me rende le dossier ici.

Avocat: Et que tout çà pars à Paris et que çà revient...

René: Ben tu penses bien! Voilà.

Avocat: On va le faire appeler. (le dossier)

(brouhaha)

René: Je sais pas.

(il s'écoule 02mn)



Greffière: Monsieur HOFFER René, Madame PIHAATAE Raina

René: En ma qualité de président de « la Polynésie française » entre guillemets.

Avocat: Moi j'ai été saisi, bon tout récemment?

Gisèle BAETSELE « juge »: Pour Monsieur (!) PIHAATEA?

Avocat: Voilà, par la gendarmerie, donc c'est passé par le ministère de la défense, après c'est redescendu donc je ne suis pas en mesure de conclure (brouhaha)... par fax... je sollicite un renvoi.

René: Alors in limine litis je soulève un incident de savoir si tu es compétente, Madame la fonctionnaire Gisèle BAETSLE, même pour un renvoi, parce que tu m'as menacé...

GB: « Assimilée » fonctionnaire. (??!!?)

René: Tu m'as menacé...

GB: Je vous ai menacée, moi?

René: … de poursuivre, de poursuites pénales...

GB: Exactement. Cà doit être une demande de récusation...

René: Non, non, je ne fais pas une demande: je te pose la question de savoir si tu peux être impartiale, indépendante, ou pas.

GB: (qui intervient pendant que je parle) Si vous voulez faire une demande de récusation....

René: Je ne fais pas une demande de récusation, je te pose la question.

GB: Voilà.

René: Si tu estimes pouvoir le faire en toute indépendance, tout est bien.

GB: Je suis un être humain, Monsieur.... HOFFER.

René: Je n'ai pas mis çà en balance, hein!

GB: Comme tout être humain, je réagis comme tout être humain.

René: Oui, moi aussi. Je dis, je pense qu'ici j'ai le droit de dire ce que j'ai à dire. C'est moi qui suis menacé, donc je pense pouvoir m'exprimer...

GB: Je ne vous ai pas menacée, VOUS M'avez...

René: Ah non!

GB: … insultée.

René: Ah non! Ah non!

GB: Vous m'avez insultée Monsieur HOFFER...

René: Donc il faut porter plainte.

GB: Mais c'est ce qu'éventuellement je vais...

René: Non! Pas « éventuellement », tu es obligée puisque tu m'as dit que tu veux porter plainte. Hein, c'est la menace de l'emploi d'une voie de droit, te force à faire la plainte.

GB: (qui parle en même temps et qui a dit à un moment: « l'ai-je fait? » (porter plainte))

René: Comme çà c'est clair pour tout le monde.

GB: Alors, donc je renvoie au 22 mars 2010.

René: Je m'oppose au renvoi.

GB: Il y sera quand même, et vous me traiterez à travers les journaux d'une fainéante et d'une incompétente. Voilà.

René: Cà ce sont des constatations. C'est pas critique.

GB: Voilà.

Bon voila la vidéo; REGARDEZ BIEN ET SURTOUT ENTENDEZ BIEN!