Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

dimanche 9 mai 2010

IRAN, MAHMOUD AHMADINEJAD, O.N.U., PARTI ANTI SIONISTE, YAHIA GOUASMI



L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les sionistes.



PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, AMIANTE, FREDERIC BERGER, MICHEL LANGINIEUX, RENE HOFFER, GENDARMERIE, JUSTICE, FRANC-MACON, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GUY BEART, LA VERITE


C'est pourquoi votre journal vous donne ce communiqué du parti antisioniste de M.YAHIA GOUASMI.


Site Web: www.partiantisioniste.com
Grande-Synthe,
Le 05 mai 2010

Discours de Mahmoud Ahmadinejad à l’ONU

Le 3 mai, s’est ouverte aux Nations Unies la conférence de suivi du « Traité
de Non Prolifération » (TNP) de l’arme nucléaire. Plutôt que d’une conférence, on
pourrait parler d’une tentative de tribunal érigé par l’USraël de M. Obama et de ses
alliés, pour sanctionner, davantage, la République Islamique d’Iran. Seul chef d’état
à avoir fait ce déplacement, M. Mahmoud Ahmadinejad a profité de la tribune des
Nations Unies pour poser les vraies questions à ceux qui ont l’arrogance de vouloir
diriger le monde.
Au sujet de l’élimination de toutes les armes nucléaires, M. Ahmadinejad a
demandé la création d’un organisme indépendant qui fixerait une date butoir.
Indépendant signifie, bien-sûr, sans la présence des Etats-Unis qui demeurent, à ce
jour, le seul état à avoir utilisé l’arme nucléaire contre les populations civiles
d’Hiroshima et de Nagasaki (Japon). Etats-Unis qui ont également utilisé des armes
à uranium appauvri durant la guerre d’Irak. Autant de faits qui les privent de tout
droit moral de participer à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA).
Le comble de l’immoralité et de l’hypocrisie du gouvernement Obama est atteint
quand on sait que, dans la nouvelle doctrine formulée par les USA, ils se réservent
le droit de frappes nucléaires contre les nations dites « récalcitrantes » c'est-à-dire,
ne se pliant pas au diktat, non pas de l’AIEA mais de Washington, en fait, au diktat
du lobby sioniste et du complexe militaro-industriel étatsunien.
Ce discours du Président iranien pose la question du nucléaire sur le terrain
le plus incommode qui soit pour Obama : celui de la morale. Les valeurs morales
sont, en effet, une des pièces maitresses de l’imposture Obama et ce dernier n’est
utile à l’USraël que si cette imposture continue à anesthésier une partie de l’opinion
nord-américaine et mondiale. Or, quelles sont les deux mesures les plus
significatives d’Obama, en matière de politique étrangère depuis son investiture :
l’envoi de 30 000 soldats supplémentaires en Afghanistan et la menace d’utiliser le
nucléaire contre l’Iran.
On comprend alors que le terrain des « valeurs » est forcément miné pour
l’USraël et que toute l’opération Obama (manipulation de l’opinion depuis son
investiture à la présidence) est, aujourd’hui, en pleine décomposition. La
République Islamique d’Iran, quant à elle, peut se situer sur le terrain des valeurs
Site Web: www.partiantisioniste.com
morales. Souvenons-nous de son refus d’utiliser les armes chimiques dans le conflit
Irak-Iran alors que Saddam Hussein, alors soutenu par l’Occident, n’avait pas hésité
à les utiliser. Le discours du Président iranien rencontre nécessairement un puissant
écho dans l’immense majorité de la population mondiale, notamment, dans les pays
dits émergents (Chine, Inde, Brésil, etc.).
Ces derniers savent, pertinemment, que leur développement et leur volonté
d’indépendance les conduisent ou les conduiront, un jour, à subir les menaces de
l’USraël. Lors d’une conférence de presse à New York, le Président iranien devait
résumer la pensée de son pays : « L’époque de la bombe A, cette arme la plus laide
et la plus prohibée, est belle et bien révolue. Éthiquement parlant, nous la
prohibons ».
Ce discours du Président Ahmadinejad, lors de la conférence quinquennale
sur le TNP survient alors que le Conseil de Sécurité débat du projet occidental
(USraël et Union européenne sionisée) de nouvelles sanctions contre l’Iran. La
France de Sarkozy/Kouchner est la plus engagée à demander un durcissement
considérable des sanctions, Obama répétant de son côté que « toutes les options
sont sur la table » (y compris des frappes nucléaires).
Cette politique de sanctions contre l’Iran n’a qu’une origine, une cause :
Israël et son lobby international. Sinon, comment expliquer que la pression se soit
relâchée sur la Corée du Nord ? (qui elle, revendique un nucléaire militaire) si ce
n’est que parce que la Corée du Nord n’est pas impliquée dans le combat contre le
sionisme ? Ainsi, l’Iran est sanctionné à la demande d’une entité illégitime (Israël),
détentrice de façon totalement illégale quant au droit international, de plus de 300
ogives nucléaires.
Et c’est bien entendu, les pays comme les Etats-Unis ou la France, tombés
aux mains de ce lobby qui sont les plus acharnés à vouloir sanctionner l’Iran.
La République Islamique d’Iran a toujours su montrer sa détermination face à
l’USraël. Une action militaire à son encontre serait une catastrophe mondiale
comme devait récemment le rappeler un haut dirigeant russe. Une telle action,
entraînant la France dans une agression totalement immorale ne profiterait qu’à
Israël et à son lobby.
Aujourd’hui, plus que jamais, combattre le lobby sioniste de France, c’est
lutter pour la Paix et pour l’indépendance nationale : deux choses que le lobby
sioniste a toujours eues en horreur.
Le Président,
M. Yahia Gouasmi