Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 8 juin 2010

PIRATES, MAVI MARMARA, , GAZA, PALESTINE, TURQUIE,

L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les sionistes, qui appliquent les Protocoles de TORONTO.


LIBERTE d'EXPRESSION, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, CENSURE, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GENDARMERIE, JUSTICE, COLUCHE, RESTO DU COEUR,


Les passagers du Marmara ont protégé et soigné les criminels israéliens qu’ils avaient capturés : photos


Nouvelles preuves des mensonges israéliens concernant l’assaut du Marmara.

Les soldats israéliens maîtrisés par les passagers du Mavi Marmara lors de l’attaque contre le bateau ont été protégés et soignés, et aucunement « lynchés », comme le montrent une série de photos réduisant à néant un des mensonges répugnants des services de propagande israéliens.

Le quotidien turc Hürriyet a publié dimanche sur son site web une série de photographies montrant des soldats israéliens capturés alors qu’ils tentaient de prendre d’assaut le Mavi Marmara, dans les eaux internationales, aux petites heures du 31 mai.

Evidemment embarrassée par ce reportage, l’armée israélienne a commenté, contre toute évidence, que “les photos publiées confortent sans équivoque les déclarations antérieures de l’armée israélienne, selon lesquelles il y avait à bord du Marmara des mercenaires cherchant à tuer des soldats israéliens ». Les porte-parole israéliens et leurs medias aux ordres ont également hurlé, la semaine dernière, que leurs troupes étaient confrontées à un risque de « lynchage », terme volontiers provocateur puisqu’il fait référence à ces foules d’hommes blancs assassinant des Noirs Américains dans le sud des Etats-Unis.

Les photos du Hürriyet ne montrent rien de tel, bien au contraire. D’abord, il apparaît clairement que les passagers, s’ils l’avaient voulu, auraient eu amplement le temps et les moyens de blesser sérieusement les soldats israéliens voire de les tuer, si telle avait été leur intention. Et s’il est acquis qu’au moins 9 passagers de la Flottille ont été tués par les Israéliens, aucun de ces derniers n’a été tué, bien qu’il apparaisse qu’au moins deux d’entre eux, et peut-être quatre, ont été désarmés et maîtrisés, lors de cet assaut armé, illégal et prémédité, contre un vaisseau civil, dans les eaux internationales.

Sur certaines de photos du Hürriyet, on peut voir des passagers et des infirmiers s’employer à protéger les soldats capturés, et à leur prodiguer des soins. Ci-dessous, par exemple, on observe un passager auprès d’un soldat israélien et cherchant à protéger ce dernier, pas même d’une attaque, mais tout simplement d’être pris en photo.

Une autre photo, publiée non par Hürriyet, mais sur la page Facebook du journal The Economist http://twitter.com/intifadhat montre ce même soldat, et la personne qui le contrôle, tandis qu’une troisième personne lui apporte des soins

A nouveau dans le Hürriyet, ci-dessous, un soldat se fait panser, avec un pansement ou un linge, pour juguler des saignements à la face. On peut évidemment se livrer à des interprétations délirantes de ces photos, comme le fait la propagande israélienne, qui affirme qu’on est en presence d’une tentative d’étranglement du soldat ! Mais quand on connaît la fin de l’histoire, à savoir qu’il n’a pas été étranglé et que tous les soldats israéliens sont sortis vivants du bateau, l’explication la plus probable, et qui est cohérente avec tous les autres éléments de preuve, est que ce militaire est en train d’être soigné.

Enfin, le fait que des passagers ont apporté de l’aide aux pirates captures alors même que l’assaut était mené de pleine force par l’armée israélienne est attesté par une vidéo de publication récente, rendant compte des premiers instants de l’attaque. On y voit des passagers crier à l’aide, et on entend clairement l’un d’entre eux déclarer que plusieurs soldats se sont blessés en descendant des hélicoptères, qu’ils étaient prisonniers des passagers, et qu’ils recevaient des soins. Cela se passe au cœur de l’action, et il est hautement probable que ce que le passager raconte soit exactement la même chose que ce que nous croyons voir sur les photos.

A la minute 3:34 de cette vidéo, sous-titrée en français, un homme s’exprimant en turc apparaît à l’image, il dit que les hélicoptères ont lâché une dizaine de soldats sur le bateau, que les passagers en ont maîtrisé deux, et que deux autres se sont blessés lors de la descente en rappel. Il poursuit : « nos amis sont en ce moment même en train de leur venir en aide”, avant d’ajouter : “Nous disons aux Israéliens que personne ne devrait être blessé, ni chez eux ni chez nous. Leurs soldats tombés sur le pont sont entre de bonnes mains. Nos amis s’occupent d’eux, personne ne va leur faire du mal. Cette opération doit cesser ».

Complément : autres photos de soldats pris en charge par les passagers. publiées sur le site turc internethaber.com . Elles montrent clairement des soldats israéliens pris en charge, sans violences, par des passagers. Le site montre aussi des photos de passagers blessés.

CAPJPO-EuroPalestine