Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

dimanche 4 juillet 2010

DOC ZERAH, PARTI ANTISIONISTE, YAHIA GOUASMI, AFD, AFRIQUE,

L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les sionistes, qui appliquent les Protocoles de TORONTO et de SION .

.Votre rédacteur, Frédéric BERGER, en chef aura du travail pour vider la poubelle des sionistes assassins du peuple palestinien, qui confondent volontairement antisionisme et antisémitisme, pour arranger leurs mensonges historiques, tel l'holocauste, mensonge super-historique et l'occupation de la PALESTINE!

LIBERTE d'EXPRESSION, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, CENSURE, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GENDARMERIE, JUSTICE, COLUCHE, RESTO DU COEUR,

L'ECHO des MONTAGNES vous transmet ce texte du président du parti antisioniste, M. YAHIA GOUASMI:

AFD : Que cache la nomination de Dov Zerah ?

Le 2 Juin 2010, M. Sarkozy a nommé M. Dov Zerah, Directeur Général de l’Agence Française
de Développement (AFD) destinée principalement à l’Afrique. À titre indicatif, cet organisme a bénéficié l’an passé d’un budget de 6.2 Milliards d’euros. Alors, qui est M. Dov Zerah et pourquoi le nommer à ce poste ?

La veille de sa nomination, il était encore Président du Consistoire Israélite de Paris, dont une des principales tâches est de renforcer les liens de la communauté juive de France avec Israël. Conseiller
Municipal de Neuilly-sur-Seine, ancien patron de Dagris : le numéro un du coton en France, M. Dov Zerah a été aussi Directeur de Cabinet de M. Michel Roussin, Ministre de la Coopération.

Tout cela a un fort parfum de sionisme version Neuilly-sur-Seine et de Francafrique : ces réseaux français qui quadrillent et contrôlent encore en grande partie les anciennes colonies devenues indépendantes. Mais, c’est la première fois qu’un sioniste aussi déclaré, est nommé à un tel poste.

A quoi peut répondre une telle nomination ? Au-delà du recrutement dans le premier cercle de la Sarkozie (Neuilly-sur-Seine et sionisme), on peut se demander si ce choix n’indique pas une visée géopolitique plus large. Peut-être s’agit-il d’utiliser la Francafrique au profit d’Israël et de resserrer les liens de Tel-Aviv avec les gouvernements de nombreux pays africains ?

Dans le passé, Israël s’est toujours efforcé d’éloigner l’Afrique des pays arabo-musulmans les plus engagés dans la lutte contre le sionisme et contre son entité en Palestine. Aujourd’hui, il s’agit de contrer le rapprochement entre l’Iran et l’Afrique. Nous craignons que l’action de M. Dov Zerah ne consiste à coordonner davantage un axe Paris-Tel-Aviv-Afrique, sous le masque de la coopération et du développement !
Nombreuses ont été les dictatures en Afrique dont l’armée et les forces de répression ont été formées et entraînées par Israël. À titre d’exemple, un certain Général congolais, M. Joseph Désiré Mobutu a bénéficié en 1963 d’un entraînement de parachutiste par Tsahal, deux ans avant de prendre le pouvoir ! Les sociétés israéliennes -souvent domiciliées ailleurs qu’en Israël mais dirigées par des anciens ( ?) du Mossad et de Tsahal- se sont spécialisées dans les questions de sécurité et ont étendu
leurs réseaux en Afrique. De plus en plus, les Africains condamnent la dépendance de leur pays vis-à-vis de la Francafrique et se sentent, par la même, solidaires de toutes les forces dans le monde qui résistent à
la domination des puissants. Parmi ce Front de la Résistance, l’Iran occupe une place de plus en plus importante dans l’opinion africaine, notamment musulmane. Récemment -par exemple-, le Sénégal a
commencé à prendre quelques distances vis-à-vis de la politique française concernant les sanctions contre l’Iran.

On devine alors aisément la mission de M. Dov Zerah : maintenir et renforcer l’influence française en Afrique en la coordonnant avec les intérêts d’Israël. Ainsi, les Africains connaîtront un peu
mieux l’ « Israfrique », tout en conservant la Francafrique et toutes ses injustices. La nomination de M. Dov Zerah est un pas de plus dans la sionisation du gouvernement de la France.

Une sionisation qui se fait ouvertement, sans complexe et avec une certaine morgue.
C’est ce qui les perdra…


Le Président,
M. Yahia Gouasmi