Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 26 octobre 2010

JUGE, JUSTICE, MAGISTRAT, CASSATION, APPEL, AVOCAT, FRANC-MACON, JERUSALISTE, CORRUPTION, AMIANTE, SORBONNE, CENSIER










L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les politichiens mondiaux jérusalistes-maçons-sataniques, du moins ceux oublieux de leurs idéaux !

ISBN :22191

ISSN :12996769


L'E.D.M", journal d'investigation par Frédéric BERGER !
par Brice-J

Votre rédacteur, Frédéric BERGER, en chef aura du travail pour vider la poubelle des politichiens mondiaux jérusalistes-maçons, du moins ceux, oublieux de leurs idéaux, notamment dans le dossier de la justice à la française, sauce jérusaliste-maçonnique oublieux de leurs idéaux, mais n’oublions pas que la France est un pays en guerre d’occupation en AFGHANISTAN, en SAVOIE et en CORSE !

Cliquez sur le lien suivant, surtout pour les jérusalistes-maçonniques sataniques pervers, qui ne savent pas lire les lois qui les emmerdent et aussi pour les procureurs aux ordres avec certains valets policiers et certains gendarmes et autres barbouzes :

LIBERTE d'EXPRESSION, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, CENSURE, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GENDARMERIE, JUSTICE, COLUCHE, RESTO DU COEUR,



Voici ce que propose MICHEL LANGINIEUX pour réformer la justice en FRANCE:

Un conseil populaire pour juger les juges.


Le problème majeur vient de fonctionnements selon des normes fragmentaires :

politiques, religieuses, sociales, médicales, individuelles, familiales, nationales, etc.

La magistrature ne semble pas trouver d'action qui soit globale, non pas morcelée

bureaucratiquement, juridiquement, en dépit de tous sens. Un jugement qui prenne

l'organisme humain dans son ensemble.

Un besoin d'activité saine incluant, la vue panoramique qu'exige la santé, refuse

les divisions, ces tiraillements entre actions discordantes, tempéraments opposés,

comme à Nanterre.

Nous en arrivons au point où il devient indispensable de juger "les larbins du pouvoir"

qui ne répondent jamais de leurs méfaits, pris par leurs doubles principes :

prétendre une chose, en faire une autre.

Ceux qui servent seulement qui ordonne, propageant par là un mal infini.

Ceux payés grassement pour ne pas travailler, dans la corruption que l'on constate.

Payés pour trahir leurs concitoyens, les foutre dedans, et pis, eux-mêmes et leurs enfants avec

(je pense essentiellement aux empoisonnements collectifs et à la Santé publique) !

Qu'ils répondent de leurs actes, de leurs forfaitures fonctionnaires.

Cette gabegie aura assez duré : conformisme, obéissance, imitation.

Pourquoi accepter des hordes de pervers autant inutiles ?

Le peuple ne serait donc pas capable de voir clair ?

L'essor d'un pays devrait-il être arrêté sur l'impunité accordée aux crapules en place ?

Combien de morts encore, combien de malades, combien de victimes,

devant un tel refus de recherche de vérité ?

Qui empêche Jean-Louis NADAL de répondre sur un "pourvoi en cassation" posé

par mes soins le 20 août 2007, au Procureur Général de la Cour d'appel,

et dont je n'ai aucune nouvelle ? Que signifie cette langue de bois ?

Cette surdité ? Cet immobilisme en Cassation rime à quoi ?

QUI impose aux juges de couvrir des ministres coupables de dégâts graves, si ce n'est eux-mêmes :

(ainsi, les 12 ministres dénoncés à la Cour de Justice de la République, sur la plainte de Maître JOISSAINS MASINI, et la mienne montant à 14, cernant 26 ministres "amiantés" en leur mentalité persistante, dont DSK, FABIUS, etc. Un chapelet.) ?

Certains juges les couvrent.

La loi passe après les jeux du monde et ses idiosyncrasies.

Ils couvrent le meurtre autorisé, les empoisonnements collectifs.

Ils couvrent des horreurs.

Ils obéissent au doigt et à l'œil.

Ils ont couvert ... le sang contaminé : "C'est rien".

Ils couvrent Monsieur PASQUA : "Rien du tout".

Pitoyable.

L'image de la corruption de ce petit pays puéril.

Certains magistrats ne jugent pas : ils participent à la gabegie.

Payés pour entretenir une incurie qui ne veut pas changer.

Ils ne connaissent, ni ne pratiquent, le verbe "AGIR".

Quand une affaire devient grave - comme un génocide, ou les morts d'amiante -

ils traînent des pieds pendant cent ans.

Mais pourquoi ? De qui sont-ils esclaves, si ce n'est d'eux-mêmes ?

BERGER, aurais-tu le temps et la force de créer un BLOG, un site, un havre,

un phare, où tout un chacun pourrait s'exprimer, se renseigner, pétitionner,

questionner les pions dangereux qui ont fichu la République Française en l'air,

la transformant en Marianne la putain ?

Réponse: Oui, il y a l'Écho des Montagnes, ouvert à toutes et à tous (ndlr)!

Que l'inutilité perverse soit expulsée.

ASSEZ de crapuleries.

Mon 4ème appel "pour sauver des personnes à Censier la Sorbonne Nouvelle",

a fait sauter le couvercle du sens : trop c'est trop. Le ridicule ne les achève pas.

Considère :

Le 21 octobre 2010.

Non seulement trois ronds-de-cuir de la chambre 7/2 osent proclamer :

"Mais nous, nous n'avons pas été récusés", en choeur innocent, répondant à ma requête,

mais ces trois juges persistent dans la raison même pour laquelle je les récuse :

le morcellement de l'intégralité d'un drame sanitaire qui perdure depuis 14 ans.

Est-ce de l'immaturité, de l'automatisme, du manque de discernement,

de l'inexistence puérile ? Une surdité crasse, sous le joug ?

Sont-il pris dans des rets ?

Où trouver cette "recherche de la vérité" demandée par le Code de Procédure Pénale ?

Pas chez ces truqueurs.

Une recherche demande de la liberté !

Comme les professeurs de Censier qui peuvent tout se permettre, ils sortent

du même moule : la conformité.

Satanée impunité.

Sacrée pourristrature.

Et personne ne bouge ...

Certainement pas le Président de la République.

Le crime sociétal, dès lors, perdure, pour combien de siècles encore ?

Personne ne l'arrête, il n'y a personne.

"Aux armes ! Peuple ! Besoin de récurer la fosse" !

Nous arrivons au point du "NIET" total. Je ne ne suis pas seul à le dire.

Que les juges soient jugés par le peuple. Un autre son de cloche !

Pour ce qu'ils font, noir sur blanc.

Leur incivisme. Leur immoralité.

Qu'ils dégustent le fruit de leur malhonnêteté.

Qu'ils se réveillent par la force du Peuple.

"Peuple, un besoin impérieux de toi pour évincer les crabes !"

Michel Langinieux



Voir la vidéo