Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

jeudi 16 décembre 2010

JULIAN ASSANGE, WIKILEAKS, LIBERTE D'EXPRESSION, JUSTICE, LIBERTE, LONDRES,

L'ECHO des MONTAGNES vous demande avec insistance de cliquez sur le lien ci-dessous, pour pouvoir lire intelligemment ce qui suit et ne pas être emmerder par les jérusalistes:

LIBERTE DE LA PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, LIBERT...

SPOLIATIS ARMA SUPERSUS

Cliquez sur l’horloge :

Calendrier et horloge de l'EdM

Masse

Censurez l'Echo des Montagnes en cliquant sur la masse de l'Inquisition

Page Index


La Haute cour de Justice de Londres a accordé jeudi en appel la liberté conditionnelle au fondateur de WikiLeaks Julian Assange, au terme d’une audience de 90 minutes.

KEYSTONE-A
© KEYSTONE-A | Assange a passsé neuf nuits dans une maison d’arrêt datant de l’ère victorienne, en bonne partie dans une cellule d’isolement.
Liens en relation avec l'article :

La Haute cour de Justice de Londres a accordé jeudi en appel la liberté conditionnelle au fondateur de WikiLeaks Julian Assange, au terme d’une audience de 90 minutes.

"Je vais accorder la mise en liberté sous caution," a déclaré le juge Duncan Ouselay, dont la décision ne peut faire l’objet d’aucun recours.

"La cour ne considère pas que dans ce cas elle a affaire à un fugitif essayant d’échapper à la justice, ou cherchant à se soustraire à un interrogatoire et à des poursuites", a-t-il ajouté.

Un tribunal de première instance avait accordé la liberté conditionnelle à l’Australien de 39 ans, mardi. Mais un appel avait été déposé par le parquet britannique, qui représente dans cette affaire les intérêts de la Suède, à l’origine d’une demande d’extradition de M. Assange dans le cadre d’une enquête pour violences sexuelles présumées, remontant au mois d’août dernier.
Julian Assange était présent dans la salle d’audience, ainsi que sa mère Christine, venue d’Australie.

Le juge a par ailleurs confirmé, avec quelques modifications, les conditions de la libération qui avaient été fixées en première instance mardi.

C’est ainsi que M. Assange devra porter un bracelet électronique, être assigné à résidence dans la propriété d’un de ses partisans et ami à environ 200 km de Londres, respecter un couvre-feu et verser une caution de 240.000 livres (283.000 euros), dont 200.000 en liquide.

La Haute cour s’est contentée de modifier l’heure du couvre-feu et les conditions dans lesquelles Assange devra régulièrement se présenter au commissariat de police le plus proche. Elle a aussi pris acte du fait que l’un des avocats londoniens d’Assange, Mark Stephens, s’était engagé à ce que le montant de la caution soit versé avant la fin de la journée.

Plusieurs célébrités, comme le réalisateur américain Michael Moore et le cinéaste britannique Ken Loach, ont promis de mettre la main à la poche. Julian Assange est détenu à Londres depuis le 7 décembre. Il a passsé neuf nuits dans une maison d’arrêt datant de l’ère victorienne, en bonne partie dans une cellule d’isolement sans contact avec l’extérieur, et avec un droit de visite réduit à une personne par semaine.

WIKILEAKS site miroir - Mode d’Emploi (pour webmestres)

le

mardi 7 décembre 2010

Vous avez la possibilité de participer au mass mirroring (duplication du contenu en masse) du site Wikileaks (taille 70Mo au 5 déc) :

Pour cela, il faut que vous ayez la maitrise du contenu de votre site (accès à l’espace Web)

- créez un dossier /wikileaks dans votre espace web

- créez un sous-domaine (par exemple wikileaks.mondomaine.fr) qui pointe sur ce dossier

- créez un compte FTP (par exemple wikileaks_chez_moi) associé à un mot de passe (assez long et compliqué de préférence...) qui point sur le dossier /wikileaks

- remplissez le formulaire trouvé http://46.59.1.2/ ou http://213.251.145.96/ avec les informations suivantes :

ip address of your server : adresse IP de votre serveur

login : wikileaks_chez_moi

password : mon mot de passe (assez long et compliqué...)

absolute path : / (le caractère "barre de fraction" ou "slash")

hostname : wikileaks.mondomaine.fr

cochez la case "I know this may be dangerous"