Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 27 mai 2011

BILDERBERG, SUISSE, GRISONS, SAINT-MORITZ, F.M.I., PROTOCOLES DE TORONTO, FRANC-MACON, ILLUMINATI,

SPOLIATIS ARMA SUPERSUS

Cliquez sur l’horloge :

Calendrier et horloge de l'EdM








L'ÉCHO des MONTAGNES, journal savoisien, dans le légitime but de vous informer, vous donne la situation exacte des bilderbergers, tout en s'indignant face à cette meute de sauvages jérusalistes!

Article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de l'ONU ratifié par la France le

29 janvier 1981

(Décret n°81-76):

1. Nul ne peut être inquiété pour ses opinions.

2. Toute personne a droit à la liberté d’expression; ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix.







Le Bilderberg, réunion d' organisations secrètes notamment d'illuminati et de francs-maçons, se réunit en Suisse en juin de cette année. Parmi leur fondateurs, notamment un nazi SS et un d'Occidental Petroleum.

Ils se sont réunis dans plusieurs pays auparavant pour les détruire économiquement et tenter d'en prendre le contrôle ( Grèce, Espagne...). Ils sont cupides maladivement et veulent dominer le monde.

Leurs plans, provoquer des crises pour venir en "sauveurs" nous contrôler comme des esclaves ( RFID, destruction des économies, des monnaies, révolutions, pandémie H1N1...).

Date: Du 9 au 12. Juin 2011
Pays: Suisse
Ville: St. Moritz dans les Grisons
Hotels probables: Hotel Suvretta House
Kempinski Grand Hotel
Badrutt's Palace Hotel

Nous vous prions de tous venir et de faire venir vos proches et amis à Sankt Moritz aux Grisons ( attention, ne pas confondre avec St Maurice en Valais ) manifester votre dégoût devant ces sinistres personnages aveuglés par leur orgueil et leurs cupidité.

Leur modèle !

Je voudrais revenir comme un virus mortel....Prince Philip.




Dans la préface de sa biographie: "Si j'étais un animal" (sic), le Prince Philip a écrit:
«Dans le cas où je me réincarnerai, je voudrais revenir comme un virus mortel, afin de contribuer en quelque chose pour résoudre la surpopulation."
texte original ci-dessous...
In the foreword to his biography If I Were An Animal, Prince Philip wrote, "In the event that I am reincarnated, I would like to return as a deadly virus, in order to contribute something to solve overpopulation."
...
http://www.michaeljournal.org/images/Compte-Goutte.gif

Les thèmes probables:

Pour obtenir un gouvernement mondial centralisé, RFID partout, dollar et Euro faibles, FMI plus fort, démographie à détruire, immigrations et crises financières provoquées, guerres voulues, Lybie, Iran, destruction de la demande et des monnaies, destruction de la Suisse ...

BILDERBERG 2011 (ST-MORITZ, SUISSE) : UN CONSEILLER NATIONAL SUISSE RÉAGIT ET ÉCRIT UNE LETTRE D'OPPOSITION AUX AUTORITÉS DU PAYS !!!

Chers amis,


Voici la LETTRE D’OPPOSITION A LA RÉUNION ANNUELLE DU GROUPE BILDERBERG QU’UN CONSEILLER NATIONAL SUISSE A ENVOYÉE A LA CONSEILLÈRE FÉDÉRALE DU DÉPARTEMENT FÉDÉRAL DE JUSTICE ET DE POLICE.

ENFIN, UNE RÉACTION !!! ET LE PLUS ÉTONNANT, C’EST QUE CETTE RÉACTION PROVIENT D’UN ÉLU (fait rarissime), ...

Cette lettre dénonce extrêmement bien les dangers que le groupe Bilderberg représente, aussi je vous la poste dans son intégralité.

VERRONS-NOUS SURGIR CETTE ANNÉE, POUR LA PREMIÈRE FOIS DE L’HISTOIRE, UNE RÉACTION DÉMOCRATIQUE QUI EMPÊCHERA LA RÉUNION ANNUELLE DES BILDERBERGERS TOTALITAIRES ET CRIMINELS D’AVOIR LIEU ? C’est en tout cas à espérer ! Suspense…

Le texte, ci-dessous…

...

Vic.


Source: http://www.wearechange.org/?p=7777


RÉUNION BILDERBERG 2011: LA LETTRE D’UN CONSEILLER NATIONAL SUISSE AU GOUVERNEMENT


Nous remercions le conseiller national suisse Dominique Baettig, de nous avoir choisis pour diffuser sa lettre au gouvernement suisse visant à attaquer la réunion Bilderberg anti-démocratique du 9 au 12 juin 2011, à Saint-Moritz (cf. http://bilderbergips.org/index.php?lang=en&content=meeting2011 ).

Rappel. Ses dernières lettres ont apporté une contribution au mouvement No Show of "Bush Jr" (Pas de Show pour « Bush Junior » ), à Genève (cf.
http://www.wearechange.org/?p=6886) !

Original de la lettre en français. TRADUCTION EN ANGLAIS:
www.WeAreChange.ch ©
Nous avons pris la liberté d'ajouter quelques infos (XYZ) pour une meilleure compréhension en anglais.


Dominique
Baettig
Conseiller National
Voignous 15
CH-2800 DELEMONT

A : Mme La Conseillère Fédérale
Simonetta Sommaruga
DFJP
(Département Fédéral de Justice et de Police)
3000 Bern

Delémont, le 1er mai 2011.

Concerne : St Moritz, en juin 2011, une réunion discrète à hauts risques

Mme la Conseillère fédérale,

Je tiens à attirer votre attention sur une réunion qui se tiendra en juin 2011 - selon des sources généralement bien informées - du discret, mais influent Groupe de Bilderberg dans un Hôtel à St-Moritz.

Ce groupe réunit une sorte d'élite européenne et mondiale des banquiers, industriels, diplomates, des responsables américains et européens de l'OTAN, des têtes couronnées, des groupes de médias, leurs patrons et leurs éditeurs, ainsi que des chefs d'Etats, qu’ils soient à la retraite ou non, qui coordonne, organise et structure, en dehors de tout contrôle démocratique, les grandes orientations de la mondialisation économique.

Considérant que les notions de souveraineté et d'indépendance sont obsolètes, voire des entraves à un marché ouvert, ce groupe discret développe un modèle de société ultra-libéral et de libre-échange, avec une monnaie mondiale (unique) et le FMI en tant que trésorier.

Sur le plan industriel, il contribue à promouvoir les excès technologiques et agro-alimentaires, qui sont en contradiction avec la souveraineté alimentaire (les OGM: organismes génétiquement modifiés, les biocarburants, l'utilisation intensive d'engrais et de pesticides, la culture hydroponique), ainsi qu’une émancipation sans cesse croissante par rapport aux contingences naturelles et corporelles (procréation médicalement assistée, nanotechnologies, manipulations génétiques, médecine industrielle technologique, changements de sexe, brouillant les limites entre les êtres vivants et les technologies afin d’amener des dépendances).

Les définitions des critères de maladie par les Experts associés à (leurs) sociétés pharmaceutiques («pandémies» telles que la grippe A (H1N1), dépressions mentales et niveaux élevés de cholestérol), mènent à la commercialisation massive de vaccins et de médicaments par les mêmes personnes qui les produisent et définissent le spectre de leur application.

Jouant sur les peurs mondialisées, ils les améliorent avec (leurs) Médias en utilisant (cf. Naomi Klein) des « Stratégies de choc », avec des effets surprenants qui génèrent des sentiments d'impuissance.

L’Indépendance, la Propriété Privée et la Sphère Privée sont réduites par l'utilisation de la monnaie électronique virtuelle et par le développement du contrôle de (tous) les individus dans un Goulag (mondial) biométrique (sous le prétexte de la lutte contre le terrorisme ou de la chasse à l’évasion fiscale). Les plus grandes dettes des pays sont encouragées ou minimisées, et ils deviennent les débiteurs des banques privées supranationales.

Les tâches militaires et policières sont privatisées, et des actions militaires visant à démanteler des Etats indépendants sont planifiées et coordonnées (Afghanistan, Irak, Somalie, Soudan, Libye, demain l'Iran et la Syrie).

Le pire est le fait qu'ils préparent la fin programmée de la Démocratie traditionnelle, avec un glissement de pouvoir partant de tous les États et se dirigeant vers le profit d'entités de gouvernance non élues (l’ONU et les experts de l’UE, les PDG, les magnats des médias et des sociétés pharmaceutiques, etc.), et qu’ils travaillent discrètement en réseaux (et en réseaux occultes).

Je « redoute » particulièrement , après consultation des listes de participants (à Bilderberg) de ces dernières années, la présence indésirable (en Suisse) de «personnalités» (H. Kissinger, D. Cheney, GW Bush, Daniel Pearl) impliquées dans des guerres, crimes de guerre, restitutions extraordinaires (sic!), tortures et qui sont sous enquête par les tribunaux à La Haye, etc. Vos services sont-ils informés de l'identité des participants?

Comme l'OTAN est en fait engagé dans des actions de guerre (Libye, Afghanistan, assassinats ciblés), la participation de responsables de l'OTAN, de leurs décideurs experts et des chefs d’Etat des pays membres de l'OTAN représente un risque majeur d'action terroriste à St-Moritz et, par conséquent, un grave danger pour ses habitants et ses voisins. Sans parler du discrédit et de la perte d'image pour une nation souveraine et démocratique, qui représente une Neutralité armée et intégrale dans la Patrie de la Croix-Rouge Internationale (conventions) et des Droits de l'Homme (tous deux à Genève).

Quels sont les coûts relatifs à la sécurité de cette Réunion Privée (police cantonale, fedpol: la police fédérale) pour les contribuables? Qui en est l'organisateur (réel)?

Et puis, la participation de citoyens suisses ne représente-t-elle pas un risque majeur de perte de crédibilité et de légitimité concernant notre neutralité et notre souveraineté nationale? L'implication de politiciens, d’hommes d'affaires et de propriétaires de groupes médiatiques partageant des motivations (mondialistes) contraires à notre souveraineté ne représente-t-elle pas des Crimes contre l'État (Art.266.1, Art.266 bis, art 267.1), plus une atteinte à l'indépendance de la Confédération (suisse) avec trahison diplomatique?

Mme la Conseillère fédérale, je sais qu’un État qui respecte ses propres lois (pénales et constitutionnelles), que la neutralité et que l'indépendance sont des valeurs importantes pour vous, et que vous saurez comment éviter de sérieux dégâts portés à l'image de notre pays en prenant toutes les démarches adéquates et les mesures juridiques indispensables.

J’attends impatiemment vos réponses et réflexions.

Soyez assurée de ma considération distinguée et de mes meilleures salutations démocratiques.

Dominique
Baettig, conseiller national, Delémont.

Copie à: Monsieur Beyeler, Procureur d'Etat de la Confédération.

Commentaires:

plus sur www.pavie.ch

Selon Daniel Estulin, le plan consistant à détruire totalement l'économie mondiale et à réduire la population mondiale de plus des 2/3 a suscité quelques émois, car cela pourrait, indirectement, conduire a une perte du contrôle global :

http://www.infowars.com/bilderberg-fears-losing-control-in-chaos-plagued-world/

D'après les déclarations de Daniel Estulin pour The Corbett Report :

http://www.corbettreport.com/articles/20100528_bilderberg...

http://www.corbettreport.com/mp3/2010-05-28%20Daniel%20Es...

Le groupe Bilderberg examinera : Le faux certificat de naissance d'Obama et l'opération Géronimo faite pour le faire oublier. Le contrôle des peuples, des RFID partout, y compris dans les monnaies. les opérations de dépopulations...Fukushima, comment faire passer la pilule ? Les Chines ? Les révolutions arabes, Ouattara ? l'avenir de l'euro et la question de sa survie ; la situation en Europe et l'actuelle stratégie européenne de « sortie de crise » ; la question de la « gouvernance économique » mondiale ; la situation de la Grèce, Islande, Irlande... et du Portugal, les bilans à en tirer ; l'agenda pratique pour l'OTAN en Afghanistan ; les rapports actuels entre l'Iran et la Russie, et les points faibles de leur alliance ; le bilan et les conséquences de la « guerre contre le terrorisme » ; l'influence exercée par les affaires « domestiques » des Etats-Unis sur la politique étrangère de cette puissance ; les perspectives de l'économie japonaise ; l'avenir du dollar et les « scénarios alternatifs ».

L'importance stratégique des affaires qui seront débattues en dehors de tout cadre institutionnel ni contrôle citoyen, à huis clos dans un cercle restreint comprenant des « décideurs » publics et privés au plus haut niveau mondial, paraît donc évidente.

(...)

Des thématiques telles que l'avenir de l'euro, la stratégie de l'Union Européenne, la « gouvernance économique », les « politiques d'austérité » en cascade... concernent très directement l'avenir de la recherche dans un pays comme la France en pleine période de démantèlement des services publics. Il en est de même de la politique internationale, dans un contexte où la recherche française est poussée vers des structures de plus en plus supranationales avec un nivellement par les bas progressif du statut et des conditions d'emploi des chercheurs.

Programme probable, celui de la Trilatérale:

Program of the 2011 Annual Meeting

Washington, DC; United States, April 8-10

Mandarin Oriental Hotel

Conference Chairman: Joseph S. Nye, Jr., North American Chairman, Trilateral Commission; University Distinguished Service Professor and former Dean, John F. Kennedy School of Government, Harvard University, Cambridge

Friday April 8

12:00 noon – 2:15
Lunch
Formal opening of the conference by the Trilateral Chairmen
Joseph S. Nye, Jr., North American Chairman
Mario Monti, European Chairman
Yotaro Kobayashi, Pacific Asian Deputy Chairman

Session I: UNITED STATES POLITICS AND ECONOMY
Moderator: David Brooks, Columnist, New York Times, Washington
Senator Tom A. Coburn, M.D., (R-OK)
Austan Goolsbee, Chairman, Council of Economic Advisors (D), The White House

Session 2:
2:30 – 3:30
A GLOBAL PERSPECTIVE
Chair: Joseph S. Nye, Jr., University Distinguished Service Professor and former Dean, John F. Kennedy School of Government, Harvard University, Cambridge
Robert B. Zoellick, President, World Bank, Washington

3:45 – 4:45
THE U.S. ECONOMY
Chair: David Gergen, Harvard Kennedy School Professor of Public Service and Director of the Center for Public Leadership, Cambridge
Richard N. Cooper, Maurits C. Boas Professor of International Economics, Harvard University, Cambridge
Kenneth M. Duberstein, Chairman and Chief Executive Officer, The Duberstein Group, Washington
Martin S. Feldstein, George F. Baker Professor of Economics, Harvard University, Cambridge; President Emeritus, National Bureau of Economic Research
John Podesta, President and Chief Executive Officer, Center for American Progress, Washington

4:45 – 5:30
JAPAN: COPING WITH CRISIS
Chair: Yotaro Kobayashi, Pacific Asian Chairman, Trilateral Commission; former Chairman of the Board, Fuji Xerox Co., Ltd., Tokyo
Minoru Makihara, Senior Corporate Advisor, Mitsubishi Corporation, Tokyo
Taizo Yakushiji, Research Counselor, Institute for International Policy Studies, Tokyo

6:30 – 8:30
Reception, U.S. State Department Diplomatic Reception Rooms
Speaker: Kurt M. Campbell, Assistant Secretary for East Asian and Pacific Affairs, U.S. Department of State
Speaker: James B. Steinberg, Deputy Secretary of State, U.S. Department of State

Saturday, April 9

9:00 –10:00
Session 3: THE ROLE OF BUSINESS IN CONFRONTING GLOBAL CHALLENGES
Chair: Yotaro Kobayashi, Pacific Asian Chairman, Trilateral Commission; former Chairman of the Board, Fuji Xerox Co., Ltd., Tokyo
Lead Speaker: Yasuchika Hasegawa, President, Takeda Pharmaceutical Company, Ltd., Tokyo
EU: Bertrand Collomb, Honorary Chairman, Lafarge, Paris; former Vice Chairman, Global Business Coalition on HIV/AIDS, Tuberculosis and Malaria
NA: Catherine Bertini, Chair, International Relations Program, Maxwell School, Syracuse University, Syracuse; Co-Chair, Global Agricultural Development Initiative, Chicago Council of Global Affairs
NA: Dinakar Singh, Founding Partner, TPG-Axon Capital, New York

10:15 –1:00
Session Four: G-20 AND GLOBAL ECONOMIC GOVERNANCE:
Chair: Gordon S. Smith, Distinguished Fellow, Centre for International Governance Innovation, and Director, Centre for Global Studies, University of Victoria
At the Beginning:
Paul Martin, former Prime Minister of Canada, Montréal
Lawrence H. Summers, former U.S. Secretary of the Treasury; President Emeritus, Harvard University, Cambridge;
A Current Perspective: SaKong Il, Chair, Presidential Committee for G-20 Summit, Office of the President of Republic of Korea, Seoul
Future Perspectives:
EU: Peter Mandelson, Member of the House of Lords, London; former UK Secretary of State for Business, Enterprise & Regulatory Reform; former Member, European Commission
Japan: Akinari Horii, Advisor, The Canon Institute for Global Studies, Tokyo; former Assistant Governor, Bank of Japan (International Activities and BoJ Sherpa
Mexico: Ambassador Lourdes Aranda, Mexican Undersecretary of Foreign Affairs,
G-20 Sherpa, Mexico City
US: Michael B.G. Froman, U.S. Deputy National Security Advisor for International Economic Affairs; G-20 Sherpa, The White House

1:15 – 2:30
Lunch
Chair: John D. Negroponte, Vice Chair, McLarty Associates, Washington; former U.S. Deputy Secretary of State; former U.S. Director of National Intelligence
Speaker: Thomas E. Donilon, U.S. National Security Advisor, The White House

2:45 – 4:15
Session Five: ADAPTNG TO EMERGING GLOBAL SOFT POWER SHIFTS
Chair/Interviewer: David M. Rubenstein, Chairman, The Carlyle Group, Washington
EU: Javier Solana, former European Union High Representative for Common Foreign and Security Policy, Brussels
NA: Joseph S. Nye, Jr., University Distinguished Service Professor, John F. Kennedy School of Government, Harvard University, Cambridge
PA: Yang Jimian, President, Shanghai Institutes for International Studies

4:30 – 6:00
Session Six: CYBER SECURITY
Chair: Admiral Dennis C. Blair, former U.S. Director of National Intelligence
Speaker: General Keith B. Alexander, Director, National Security Agency, and Commander, U.S. Cyber Command
EU: Toomas Hendrik Ilves, President of the Republic of Estonia, Tallinn
NA: David DeWalt, Chief Executive Officer, McAfee, Inc., Santa Clara
PA: Ian Dudgeon, President, Australian Institute of International Affairs, Canberra

7:00
Reception and Dinner, The East Hall, Union Station
Chair: Mario Monti, European Chairman, Trilateral Commission; President, Bocconi University, Milan
Speaker: Dominique Strauss-Kahn, Managing Director, International Monetary Fund (IMF), Washington

Sunday, April 10

8:30 – 10:30
Session Seven: AFGHANISTAN/PAKISTAN — PLAN A vs. PLAN B
Chair: Henry A. Kissinger, Chairman, Kissinger Associates, Inc., New York
EU: Admiral Giampaolo Di Paola, Chairman of the Military Committee, NATO, Brussels
NA: Robert D. Blackwill, Henry A. Kissinger Senior Fellow for U.S. Foreign Policy, Council on Foreign Relations, Washington
PA: C. Raja Mohan, Senior Fellow, Centre for Policy /Research, New Delhi; Commentator and former Strategic Affairs Editor, Indian Express

10:45 – 12:15
Session Eight: ARAB SPRING: THE MIDDLE EAST IN TRANSITION
Chair: Han Sung-joo, Pacific Asia Deputy Chairman, Trilateral Commission; former Korean Minister for Foreign Affairs, Seoul
Egypt: Nabil Fahmy, Founding Dean, School of Global Affairs and Public Policy, American University in Cairo; former Ambassador of Egypt to the United States and Japan
Israel: Uzi Arad, former National Security Advisor to the Prime Minister and Head of Israel’s National Security Council; Professor of Government, Interdisciplinary Center, IDC, Herzliya
EU: Volker Perthes, Chairman and Director, German Institute for International and Security Assairs (SWP), Berlin
NA: Wendy J. Chamberlin, President, Middle East Institute, Washington; former U.S. Ambassador to Pakistan and Deputy UNHCR
NA: Shibley Telhami, Anwar Sadat Professor for Peace and Development , University of Maryland, and non-resident Senior Fellow, Saban Center at the Brookings Institution, Washington

12:30 – 2::00
Lunch
WINDING UP THE DOHA ROUND
Chair: Carla Hills, former U.S. Trade Representative; Chairman and Chief Executive Officer, Hills & Company, Washington
Speaker: Peter Sutherland, Honorary European Chairman, Trilateral Commission; former Director-General, GATT/WTO; Chairman, Goldman Sachs International, London

Closing remarks by the Trilateral Chairmen


  1. François de Siebenthal: Le Bilderberg suisse à Vevey ? Synthèse.

    18 janv. 2011 ... Le Bilderberg suisse complote-t-il à Vevey contre le Franc ? ... .google.ch/books?id=r68RzMwd6qIC&pg=PA195&lpg=PA195&dq=siebenthal+europe+ ...
    desiebenthal.blogspot.com/.../le-bilderberg-suisse-vevey-synthese.html - En cache
  2. François de Siebenthal: Bilderberg au cap Sounion

    19 mai 2009 ... François de Siebenthal. "D'abord ils nous ignorent, .... http://www.alterinfo. net/Bilderberg-2009-Ce-Qu-ils-Complotent-En-Grece_a32548.html ...
    desiebenthal.blogspot.com/.../bilderberg-au-cap-sounion.html - En cache
  3. François de Siebenthal: Réunion Bilderberg

    4 juin 2010 ... Ces trois prochains jours, 4, 5 et 6 juin, se tiendra la réunion annuelle du groupe de Bilderberg (ce groupe informel occidental au dessus ...
    desiebenthal.blogspot.com/2010/06/reunion-bilderberg.html - En cache
  4. François de Siebenthal: Bilderberg ( important)

    25 juil. 2008 ... Founded in 1954, the Bilderberg Group holds "by invitation only" annual meetings of the rich and powerful. About two-thirds of the attendees ...
    desiebenthal.blogspot.com/2008/.../bilderberg-important.html - En cache
  5. www.Desiebenthal.blogspot.com

    Il y a du contenu dont le titre est "François De Siebenthal Krach à ... 3. https ://secure.gn.apc.org/members/www.bilderberg.org/phpBB2/viewtopic.php?p=10658 ...
    webpouls.co/www.desiebenthal.blogspot.com - France - En cache
  6. DIOXINE,CANCER, INCINERATEUR, SAVOIE,ANDRE PICOT, ALBERTVILLE ...

    30 nov. 2010... SAVOIE, FMI, PANTALON, BILDERBERG, GUILLOTINE, GARDE A VUE, PÂQUES, .... à GSTAAD, à ROUGEMONT, (voir le combat de JF SIEBENTHAL), ...
    lavapeur.over-blog.fr/article-dioxine-cancer-incinerateur-savoie-albertville- gstaad-rougemont-michel-langinieux-j-f-siebenthal-bourg-fidele-frederic- ...
  7. edi00-01 - Famille de Siebenthal

    6 nov. 1998 ... de Siebenthal. Tableau 1 : Michel de Poncins 0033-1-45 04 31 11 ..... ait peu de doute que le très secret Groupe de Bilderberg ait commencé ...
    www.de-siebenthal.com/edi00-01.htm - En cache
    1. http://www.lameduse.ch/2011/03/01/le-«kuwait-gate»-gene-dsk/

    "Quand les bornes sont dépassées, il n'y a plus de limites"

    Georges
    Pompidou.

    La crise financière est-elle sans limites ? Vous pouvez poser des limites. Comment ?

    Plus de gens devraient lire cet article, tout simplement

    Sur l'Internet les lecteurs ont le pouvoir! Ils décident quelle information fera le tour du globe! Peut-être vous n'en êtes pas conscient, mais si chaque lecteur envoie un lien à trois autres personnes intéressées, il suffit de vingt pas pour atteindre 3,486,784,401 personnes! Vous voulez le voir se produire? Utilisez votre pouvoir !

    3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 = 3,486,784,401


    à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.