Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

jeudi 26 mai 2011

CHRISTINE LAGARDE, ECHO DES MONTAGNES, F.M.I., DOMINIQUE STRAUSS-KAHN, POLYNESIE FRANCAISE, XPF, PARIS, BANQUE DE FRANCE, BANQUE POPULAIRE, ECUREUIL,


SPOLIATIS ARMA SUPERSUS

Cliquez sur l’horloge :

Calendrier et horloge de l'EdM









L'ÉCHO des MONTAGNES, journal savoisien, dans le légitime but de vous informer, vous donne la situation exacte concernant CHRISTINE LAGARDE par rapport à la justice des français.

Article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de l'ONU ratifié par la France le

29 janvier 1981

(Décret n°81-76):

1. Nul ne peut être inquiété pour ses opinions.

2. Toute personne a droit à la liberté d’expression; ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix.

L'ECHO des MONTAGNES a porté plainte contre CHRISTINE LAGARDE pour conflit d'intérêts, auprès du procureur de la République de PARIS.


LA PLAINTE:

Pacé è Saluté

L'ECHO des MONTAGNES, journal savoisien, dans le légitime but de vous informer, vous livre la plainte contre CRICRI dit LAGARDE
de BILDERBERG.

L'ECHO des Montagnes a subit une attaque contre ses ordinateurs de la part des jérusalistes de TEL-AVIV, ce qui est très démocratique de leur part,
avec la complicité du jérusaliste SARKÖSY de NAGY-BOCSA!

A diffuser partout surtout aux STATES!!!!

A'rvipâ


Vive la SAVOIE SOUVERAINE




Objet : Plainte de Frédéric Berger contre Christine Lagarde pour délit

de conflit/intérêt


Postée RAR, ce matin 23 mai 2011, de Moûtier.


PLAINTE POUR DÉLIT DE CONFLIT/INTÉRÊT


Par : M. Frédéric Berger, Rédacteur en Chef de l'Echo des Montagnes.


Contre : Mme Christine Lagarde, Ministre de l'économie demeurant :

Télédoc 146, 139 rue de Bercy
75572 Paris Cedex 12.

À l'adresse de :

M. le Procureur de la République de Paris, Jean-Claude Marin,
1, Bd du Palais 75001 Paris.

Les faits : Pour réduire le montant de son ISF, Mme Christine Lagarde,

profitant d'une disposition de la loi TEPA, qu'elle a, elle-même, fait voter,
a pris une participation dans la société APPLICATOUR
dirigée par de fils de François Drouin, président de la banque publique
de PME OSEO.

Le délit est là : OSEO qui finance maintenant APPLICATOUR est sous la

tutelle de Bercy. En juin 2009, et mai 2010, la Ministre Lagarde a
participé à deux augmentations de
capital de la dite société pour un mandat de 34920 euros.
De plus, Mme Christine Lagarde n'a pas confié à un intermédiaire agréé
un mandat de gestion de son patrimoine comme l'y oblige la circulaire de
Matignon en date de mai 2007.
Il y a bien conflit d'intérêts, faits prévus et réprimandés dans le code
pénal.

Confiant en vos diligences et vous en remerciant vivement, croyez,

Monsieur le procureur de la République de Paris, que je reste votre
dévoué,

Frédéric Berger, Rédacteur en Chef.


LE COMMENTAIRE QUI FAIT MAL, concernant OSEO:

Dans l'affaire MG2000, Christine Lagarde a répondu en 2008, simultanément
avec le Gouverneur de la Banque de France et ses services en 2010, que les services
tiendraient informés des suites de l'affaire Banque Populaire et bailleur (en sus)
puis a "suggéré" au sénateur Christian DemUynck UMP Neuilly Plaisance, porteur du projet
Mediation crédit, Oseo financement avec CGPME93 et direction Banque de France Saint Denis,
que la société MG2000 "aille" sous "protection du Tribunal de Commerce de Bobigny".
cette même CGPME93 qui, et tandis qu'elle est "tiers de confiance près le médiateur du crédit", organisée et sous la houlette, en cellule informelle par les services départementaux de la banque de France, le ministère de l'économie et des finances, le secrétaire général de préfecture,par
Christine Lagarde en novembre 2008 ( le 11 d'ailleurs),CGPME93 qui a organisé des prêts d'honneur
à ses membres, sans vote en assemblée générale, en année d'association loi 1901 déficitaire
depuis 2007.

La CGPME93, membre de CGPME Nationale dont Jean-François ROUBAUD, est président
réélu (seul à se présenter), et aussi membre du "conseil de surveillance de OSEO FINANCEMENT"
y compris sur les PTOM avec IEOM ("filiale" banque de France), telle la Polynésie dite "française" qui n'a ni l'euro, ni le RSA, mais la CGPME/MEDEF et qui, vient de remplacer la confédération des patrons, par LE MEDEF.


Mais :
- n'est ce pas Dominique Strauss Kahn qui, le 31 décembre 1998
au lieu de passer l'euro sur les PTOM en l'occurrence la Polynésie "française"
ou se situerait aussi OSEO FINANCEMENT, qui a mis en place une parité fixée à
1 Franc des colonies pacifiques = 0,00838 euros ?

- n'est ce pas Christine Lagarde qui était sur le plateau d'Arlette Chabot
avec Philippe Dupont Banque fédérale des banques Populaires, qui ne croyait pas
au crédit "crunch" en novembre 2008, et a réalisé une chute vertigineuse de
Natixis, qui a visé la mise en place de la "médiation de crédit", par Monsieur
René Ricol, cabinet Ricol et Lasterie qui a lui même étudié l'analyse de la
création de Natixis Banque Populaire, avec première assemblée générale le
17 11 2008, dont deux des salariés ont cédé des informations de clients du
cabinet à des tiers extérieurs et ou comme d'habitude l'AMF aurait ouvert enquête ?

- n'est-ce pas Christine Lagarde qui a pressé la fusion des
enseignes bancaires BANQUE POPULAIRE/CAISSE EPARGNE (qui ne signifie rien), puisque
les banques populaires et les caisses d'épargne ont des dossiers en justice partout en
France avec leurs clients au rcs indépendant, qui s'effondrent, coulent et meurent, d'une justice
non rendue d'une non observation par la Justice des mêmes procédés , mais
prétextant que les dossiers ne peuvent être liés, au motif que leurs Registre
de commerce et des sociétés sont indépendants ?


Tandis que les banques régionales dotées de sociétaires propriétaires des banques
sont les maisons mères de la BANQUE FEDERALE DES BANQUES POPULAIRES qui ne pouvait
fusionner pour devenir BPCE pas plus que NATIXIS sans vote des sociétaires à qui
appartenaient les banques régionales ?

Puis NATIXIS/BPCE, tout autant qu'elle a placé rapidement son directeur de cabinet
à la tête ( en second avec interdiction de lien avec ses services), l'illustre
homme d'affaire maintenant remplaçant Mr Lombart à la tête de FRANCE TELECOM-ORANGE ?
QUE CE MÊME ANCIEN MINISTRE THIERRY BRETON ,était ex-patron France telecom est devenu
Président de ATOS ORIGIN (la plus grande société de fichiers, dont la filiale
Mantis à 100% est titulaire du contrat de de cession Banque de France jusqu'en 2012 ?
tout autant d'ailleurs que le MEDEF 93 a, à sa tête le président d'une filiale
à 100% de France Telecom Orange...



- n'est ce pas Christine Lagarde, qui a recu une lettre ouverte (en dehors d'autres)
http://www.je-blogue-donc-je-suis.com/article-29932923.html 6 avril 2009

" Madame La Ministre,


Je ne vous ferai pas l’affront de vous demander si vous êtes au courant du scandale provoqué aux Etats-Unis, par l’assureur banquier AIG qui a utilisé l’argent public destiné à son plan de sauvetage, pour transférer des sommes colossales à des banques américaines et européennes dont trois banques françaises qui auraient reçu durant le dernier trimestre 2008, la somme totale de 19,1 milliards de dollars US en paiement contractuel sur contrats CDS."....lire la suite

- N'est ce pas Christine Lagarde qui, dernièrement était désireuse de devenir
députés des "français à l'étranger" ?



Enfin n'est pas Christine Lagarde qui a dit : " les chiens aboient, la caravane passe
et moi, je fais mon boulot ?" et de monsieur le Chef de l'état français qui a dit : "c'est une
bombe".



Bon vent vers la Justice au sacré panier.. !


Hors poule aux œufs d'Or c'est à dire les petites entreprises
que l'on vire dès qu'elles ouvrent la bouche dans ce genre d'organisation
patronale et surtout lorsqu'il s'agit des banques, que l'on dégomme dans les
tribunaux de commerce en cheville avec les conseils généraux,le conseil
économique et social, les Trésoriers des départements, les préfets et procureurs
(préfet et magistrats que l'on retrouver, hors cadre,retraité, dans la médiation de
crédit, et que l'on mute selon le sens du vent ou des fautes et
arrangement organisés) entrepreneurs que l'on tente d'étouffer par
puissance, pouvoir, et volonté de nuire pour taire, et à qui l'on ôte tout moyen
quand on veut ou l'on veut ( dernièrement le 21 5 2011 par disparition du site
internet de l'entreprise posé sur les moteurs de recherche comme site " malveillant"
par le puissant GOOGLE.



Suite des aventures de CRICRI de BILDERBERG au prochain numéro du cirque DSQ ou DSK?