Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

lundi 22 août 2011

TRIPOLI, VOLTAIRE, THIERRY MEYSSAN, MAHDI DARIUS NAZEMROAYA, ASSASSINAT, NAZISME,FRANC-MACON, JERUSALISTE, FREDERIC BERGER, KADHAFI, SAINT -MICHEL,

                                                          


L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous donne cette information prioritaire, sur la menace de mort sur THIERRY MEYSSAN ET MAHDI DARIUS NAZEMROAYA.
Votre journal a été censuré par les forces UMP-jérusalistes-maçonniques depuis 24h: plus de téléphone, plus d'internet.
Heureusement que votre journal sait contourné les jérusalistes- maléfiques-maçonniques-sataniques.
Et oui l'ordinateur existe depuis 1873!!!!!
Voila votre rédacteur en chef a eu son premier ordinateur en 1953!!!!!


Voila pour les cons de jérusalistes-maçonniques-assassins.




Que ceux qui savent appeler les êtres de Lumière et notamment Saint Michel Ange pour qu'il arrive avec ses légions d'anges et déversent la Lumière bleue sur la Libye, s'y mettent immédiatement.
 
Il faut que l'Otan et les pays atlantistes qui souhaitent coloniser la Libye pour leurs propres intérêts, leur voler leurs richesses, dégagent immédiatement de ce pays pour la Paix et la sécurité du Peuple Libyen.
 
Merci pour votre aide.
Une carte de la Libye pour ceux qui ont besoin de visualiser.
 
 
 
 
 
 


Thierry Meyssan et Mahdi Darius Nazemroaya menacés de mort à Tripoli
Réseau Voltaire | 22 août 2011
À Tripoli, les bombardements ont repris vers 10h20 ce matin. Ils sont dirigés sur quelques objectifs précis sur lesquels l’OTAN s’acharne.
Les combats ont repris autour de l’hôtel Rixos où sont toujours retranché des dirigeants libyens et la presse étrangère.
Au Rixos, l’ordre a été donné par de soi-disant « journalistes » US d’abattre Mahdi Darius Nazemroaya et Thierry Meyssan.
Trois États ont offert leur protection diplomatique, aux collaborateurs du Réseau Voltaire.
Cependant, piégés dans la ville, ces derniers n’ont aucun moyen de rejoindre leurs ambassades.