Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 21 octobre 2011

SAVOIE, LIBYE, MOAMMAR KADHAFI, SYRIE, FRANC-MACON, JERUSALISTE, ANTI-GOYIM, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, GENEVE, MISRATA, SYRTE,BHL,


Demande d'une enquête internationale: l'enterrement de Kadhafi retardé

Fin des conflits | Le leader de Libye est décédé. L’ONU a demandé vendredi la mise sur pied d’une enquête sur les circonstances entourant la mort de l’ex-'Guide' Mouammar Kadhafi.
L'enterrement de l'ancien dirigeant libyen Moammar Kadhafi, qui devait avoir lieu vendredi, a été retardé pour permettre une enquête par la Cour pénale internationale, a précisé un responsable du Conseil national de transition (CNT).
Mohamed Sayeh a précisé qu'"une tierce partie allait venir de l'étranger pour effectuer les formalités". Il a indiqué que le corps de Kadhafi se trouvait toujours à Misrata, où il avait été transporté après sa mort dans sa ville natale de Syrte.
Le CNT a promis de l'inhumer dans le respecte des rites islamiques, lors d'une cérémonie privée. 

A Genève, le Bureau des Droits de l'homme a demandé une enquête sur les conditions de la mort de l'ancien "Guide".
"
Les Libyens attendaient la proclamation de la "libération" totale du pays, au lendemain de l’annonce de la mort de l’ex-"Guide" Mouammar Kadhafi et de la chute de Syrte, son dernier bastion, mettant un point final à 42 ans de guide. 

La France -fer de lance avec la Grande-Bretagne et les États-Unis de l’intervention d’une coalition internationale fin mars en Libye- a estimé que l’opération militaire de l’Otan pouvait être considérée comme "terminée".

L’ex-leader, 69 ans,  a été capturé vivant jeudi dans sa région d’origine, près de la ville de Syrte (360 km à l’est de Tripoli) et a été tué par balles peu après, dans des circonstances encore floues.


Il est le premier dirigeant arabe à avoir été tué depuis le début du "Printemps arabe", une succession de soulèvements contestant des régimes , en Tunisie, Égypte, Libye, Syrie, au Yémen et à Bahreïn.

"C’est un moment historique, c’est la fin de la tyrannie et de la dictature. Kadhafi a rencontré son destin", a indiqué le porte-parole officiel du Conseil national de transition (CNT) à Benghazi (est), Abdel Hafez Ghoga.

Selon le "Premier ministre" du nouveau régime Mahmoud Jibril, Mouammar Kadhafi a péri d’une balle dans la tête lors d’un échange de tirs entre forces du CNT et combattants loyalistes.
"Quand il a été retrouvé, il était en bonne santé et portait une arme", a-t-il dit ajoutant qu’il avait ensuite été conduit vers un pick-up. "Quand le véhicule a démarré, il a été pris dans un échange de tirs entre des combattants pro-Kadhafi et des révolutionnaires, et il a été tué d’une balle dans la tête".


D’après Mohamed Leith, commandant des forces CNT dans la zone sud de Misrata (est), "Kadhafi se trouvait dans une Jeep sur laquelle les rebelles ont ouvert le feu. Il en est sorti et a tenté de fuir. Il s’est réfugié dans un égout. Les rebelles ont ouvert le feu de nouveau et il en est sorti portant une kalachnikov d’une main et un pistolet de l’autre".
"Il a regardé à gauche et à droite, demandant 'qu’est-ce qui se passe'. Les rebelles ont ouvert le feu de nouveau, le blessant à l’épaule et à la jambe et il a succombé ensuite", a-t-il ajouté.

"Nous avons également des informations sur un convoi qui était bombardé par l’Otan alors qu’il fuyait Syrte. Certaines informations font état de la présence des fils de Kadhafi dans ce convoi", a dit M. Ghoga.


Selon le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, ce sont des avions français qui ont identifié et "stoppé" la colonne de véhicules dans laquelle se trouvait Mouammar Kadhafi, avant des accrochages au sol entre ses forces et des combattants du CNT.





"Je pense qu’on peut dire que l’opération militaire est terminée, que l’ensemble du territoire libyen est sous le contrôle du CNT et que, sous réserve de quelques mesures transitoires dans la semaine qui vient, l’opération de l’Otan est arrivée à son terme", a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé.
L’Alliance atlantique dirige depuis la fin mars une coalition internationale intervenue, sur mandat de l’ONU, pour protéger les civils libyens.

Le président américain Barack Obama a estimé pour sa part que la disparition de KADHAFI marquait "la fin d’un chapitre long et douloureux" pour les Libyens, et appelé les nouvelles autorités de Tripoli à bâtir un pays "démocratique" et "tolérant".

Reconnu par l’ONU et par plus d’une soixantaine de pays comme représentant légitime du peuple libyen, le CNT avait rendu publique début septembre une "déclaration constitutionnelle", feuille de route vers une nouvelle "Libye libre".
Ce document prévoit la mise en place d’un gouvernement de transition dans un délai d’un mois maximum après la proclamation de la libération, gouvernement qui aura notamment la lourde charge d’organiser en huit mois des élections générales, et doit remettre à l’issue ses pouvoirs à une Assemblée élue.

Confusion autour du sort de Seif al-Islam
Par ailleurs, un des fils Kadhafi, Mouatassim, a été retrouvé mort à Syrte, a indiqué Mohamed Leith, un commandant du CNT.
Selon des photographes, les dépouilles de Mouammar et de Mouatassim Kadhafi ont été amenés jeudi soir à Misrata, où l’un d’eux a pris une photo montrant l’ex-dirigeant libyen torse nu, le ventre couvert de sang, entouré de badauds prenant des photos avec leur téléphone portable.

Tard jeudi soir, Mahmoud Jibril a indiqué que "Les thowars (révolutionnaires) ont attaqué un convoi à Syrte. Nous pensons que Seif al-Islam (un autre des fils de Kadhafi) serait dans ce convoi".

De plus hier, jeudi 20 octobre 2011, sur antenne2 , on pouvait entendre le jérusaliste BHL déclamait ceci: "Pour qui sonne le glas maintenant, s'adressant à BACHAR EL ASSAD?"
Sur le plateau de JOUDAS, il n'y avait que des jérusalistes pour commenter l’assassinat du GUIDE KADHAFI, poussant l'intox à fond pour dire que le COLONEL était un dictateur.
Ceci pour assurer la protection d'Israël,pays colonisateur et anti-goyim de la PALESTINE, car la SYRIE, la LIBYE et l’Iran sont anti-jérusalistes.