Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 9 décembre 2011

SAVOIE, TGI ALBERTVILLE, PROCUREUR, JUGE, AVOCAT, BARREAU ALBERTVILLE, FAUX EN ECRITURE PUBLIQUE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

L’ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, continue la saga judiciaire des tribunaux , des juges, des avocats de la France et plus particulièrement ceux qui occupent putativement la SAVOIE SOUVERAINE.

Si vous avez des problèmes avec cette institution des gens de robe (des gens qui se dé-robent), voila comment les justiciables non-maçoniques-sataniques, peuvent procéder:



                                INSCRIPTION EN FAUX, mode d'emploi:


L'INSCRIPTION EN FAUX, procédure simple, gratuite et rapide...
Une incription en faux est une procédure très simple et très rapide à faire. Le plus long est de la rédiger. 
Un faux en écriture publique est un acte très grave. Les auteurs sont passibles de la réclusion criminelle. Il s'agit donc d'un CRIME. Un faux est une altération frauduleuse de la vérité.


Le faux commis dans une écriture publique ou authentique ou dans un enregistrement ordonné par l'autorité publique est puni de dix ans d'emprisonnement et de 150000 euros d'amende.

L'usage du faux mentionné à l'alinéa qui précède est puni des mêmes peines.


Les peines sont portées à quinze ans de réclusion criminelle et à 225000 euros d'amende lorsque le faux ou l'usage de faux est commis par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public agissant dans l'exercice de ses fonctions ou de sa mission.


******************
Vous savez tous que les services sociaux sont les rois pour faire des rapports mensongers, ces mêmes rapports que les juges prennent pour argent content, n'écoutant pas le contradictoire, tellement ces professionnels du social, sont considérés comme de race supérieure dont la vérité ne peut sortir que de leur bouche. Et pourtant...
Il est temps aujourd'hui que ces rapports mensongers établis pour nous voler nos enfants, cessent une bonne fois pour toute. Mais comment faire ?
Notre premier réflexe est bien sûr de nous défendre contre de fausses accusations mais nos pièces prouvant notre bonne foi ne sont jamais prise en considération. Alors quand on ne peut pas rentrer par la porte il faut savoir rentrer par la fenêtre. 
Il y a un dicton populaire qui dit "la meilleure défense c'est l'attaque" !!! 
Alors attaquons !!! réduisons considérablement tous les courriers que nous nous évertuons à rédiger afin de nous justifier encore et encore. CA NE SERT A RIEN !!!! Personne ne nous écoute de toute façon !! Exit les lettres à Sarko ou aux divers ministères. Il faut viser peu, mais il faut viser juste. 
L'inscription de faux a pour double effet de prouver d'une part que les services sociaux sont des menteurs, et d'autre part si vous êtes victime de violences psychologiques de la part de votre ex conjoint(e), de prouver au passage que ce dernier est un(e) pervers(se) manipulateur(trice), prêt à tout pour vous arracher votre (vos) enfant(s). Vous pourrez alors avoir ces preuves si difficiles à trouver en cas de maltraitances psychologiques pour poursuivre votre bourreau au pénal et le faire sanctionner grâce à la nouvelle loi sur les violences conjugales et le délit de violences psychologiques.  

ETAPE 1 :
Faire le tri de tous les documents contenant de grossier mensonges :
- rapports d'enquêtes sociales,
- expertises psychiatriques ou psychologiques,
- jugements (ne faites pas appel, inscrivez en faux, ça va plus vite et ça ne vous ruinera pas), 
- courriers mensongers en tout genre pouvant servir à votre attaque/défense

ÉTAPE 2
Pointer tous les faux, faire des croisement avec les diverses pièces, témoignages etc...

ÉTAPE 3
Rédiger votre inscription de faux de la manière suivante (sur traitement de texte c'est plus clair):

INSCRIPTION DE FAUX EN ÉCRITURE PUBLIQUE
DATE (../../..)


Document concerné : ex : rapport d'enquête sociale rédigée par X, de l'établissement Y, adresse, ville.

Par : vos noms et prénoms

Élément : Ce rapport d'enquête sociale a été porté à la connaissance du Juge X de TGI Y et m'a fait perdre la garde de mon enfant. 

1) premier passage faux du rapport. Ex : Monsieur X a eu une enfance sans histoire (...)
 Faux !! Monsieur X a été condamné par le tribunal pour enfant de Y pendant son enfance et a eu un passé de délinquant.
Il est donc faux de dire qu'il a eu une enfance sans histoire ! il s'agit d'un faux par omission.

2) 2nd passage faux : ex : Monsieur X a demandé le divore à telle date. 
Faux !! Nous n'avons jamais été mariés. 
Il est donc faux de dire que Monsieur X a demandé le divorce à telle date. Il s'agit d'un faux évident

3) 3ème passage faux : ex : A la naissance de l'enfant Monsieur X se faisait harceler par Madame Y, lorsqu'il rentrait du travail pour qu'il s'occupe de l'enfant. Mais il a apprécier s'occuper de son enfant et a tisser des liens très forts avec lui. 
Faux !! Monsieur X a été au chômage pendant 1 an après la naissance de l'enfant. 
Il est donc faux de dire que je le harcelait à la sortie du travail puisqu'il ne travaillait pas. Faux évident (preuves assedic)
Faux !! si monsieur X se sentait harceler comment pouvait il éprouver du plaisir à s'occuper de son enfant et à tisser des liens. Faux intellectuel. 
 etc... etc... jusqu'à la fin du document. 

Vous pouvez vous lâcher et dire ce que vous avez sur le coeur. Vous pouvez conclure par : Ils sont délirants de mensonges !!! faire de l'humour etc...
A la fin du document il serait bon si vous en avez encore le courage de faire un tableau récapitulatif des phrases négatives comme positives dites par les rapporteurs, par vous même et par votre ex, contre vous même et votre ex. 

ex : 
Phrases dites par
phrases positives sur la mère
Phrases négatives sur la mère
Phrases positives sur le père
Phrases négatives sur le père
Phrases concernant l'enfant
les rapporteurs
1
72
19
1
8
le père
1
18
0
0
4
la mère
0
0
5
2
0

Dans ce cas de figure on voit très rapidement que la mère s'est faite démonter dans tout le rapport, que le père parle plus de sa haine envers la mère de son enfant que de l'enfant lui même, qu'à aucun moment il n'est rapporté la relation entre la mère et l'enfant. 

ÉTAPE 4
Vous imprimez cette inscription de faux et vous y joignez la copie du document à inscrire en faux en 2 exemplaires

ÉTAPE 5
Vous vous rendez au TGI le plus proche de chez vous (il n'est pas besoin que cela soit fait dans votre département de résidence), vous demander à voir le greffier en chef pour faire une inscription de faux. 
Sachez qu'ils sont perdus face à cette procédure, car elle est extrêmement rare et peu connue. Mais ils ont un document spécialement prévue à cet effet pour enregistrer l'inscription de faux. Le greffier en chef va enregistrer l'inscription, tamponner les 2 exemplaires avec la date et la marianne, parafer toutes les pages de sa signature et de la marianne. Il vous rendra un exemplaire et l'autre sera remis au procureur, qui, face à un acte criminel est obligé de poursuivre. Il vous demandera alors (mais dans les semaines à venir), s'ils poursuit, toutes les preuves de ce que vous avancez (celles que personne n'a voulu prendre en considération jusque là)

ÉTAPE 6
Vous écrivez aux auteurs des documents inscris en faux pour les prévenir de cette inscription de en faux, en leur rappelant de revenir sur leurs écris sinon vous avez 1 mois pour les assigner en correctionnel pour faux, usage de faux et détention de faux. 
Conseil : laisser passer le mois, et refaite l'inscription, si les auteurs ne se sont pas manifestés. S'ils ne se manifestent pas ça veut dire qu'ils reconnaissent que le document est un faux. A ce moment là vous réouvrez un mois pour les assigner en correctionnel avec la garantie cette fois ci qu'ils ont reconnus officieusement avoir fait le faux. Qui ne dit mot consent. 

ÉTAPE 7
Si vous voulez alors poursuivre en correctionnel pour faire sanctionner les auteurs, il faut aller voir un huissier qui va les assigner en correctionnel et une date d'audience vous sera alors donnée. L'acte d'huissier coûte environ 50€. Mais rien ne vous empêche aussi d'écrire au Procureur pour avoir la garantie que lui poursuit bien de son côté. 

ÉTAPE 8
Faites autant d'inscriptions de faux que vous avez de documents mensongers dans votre dossier. 

NB IMPORTANT !!! il est aussi possible d'inscrire en faux un document que vous n'avez pas en votre possession. Dans nos dossiers, on nous empêche souvent d'avoir accès aux documents. Votre avocat les a et vous pouvez aller les consulter chez lui. S'il ne les a pas il a le devoir de se les fournir pour assurer votre défense. A ce moment prenez des notes de ces documents, puis faites votre inscription de faux en stipulant dans cette inscription que vous n'avez pas accès au document original mais que qu'il se trouve dans le dossier ou administratif ou judiciaire. Ils seront obligés d'aller le chercher. 
Par cette technique vous videz tout leur dossier. Ils n'auront plus rien pour vous attaquer et ils seront dans l'obligation de vous rendre votre enfant. De plus les services sociaux seront une bonne fois pour toute discrédités au mieux, au pire ils seront sanctionnés. De plus en plus de juges des enfants les laminent en pleine audience. 
Et, si vous êtes victime d'un pervers manipulateur, votre ex sera enfin reconnu comme parent dangereux. 

A VOUS DE JOUER .... BON COURAGE ET BONNE CHANCE !!! 

A'rvipâ
Vive la SAVOIE