Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

samedi 7 janvier 2012

SAVOIE, AIRBUS, RIO DE JANEIRO, PARIS, PRISON, AIR FRANCE, FRANC-MACON, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


EN PRISON POUR UNE Vérité PAS BONNE à DIRE !

Monsieur Michel FIOLEAU a besoin d'aide car son incarcération ressemble à une vengeance par abus de pouvoir pour le faire taire.
M. FIOLEAU m'avait dit être témoin de crash du vol d'Air France RIO / PARIS mais que sa version des faits dérangerait la puissante compagnie.
Voilà ce que je sais de ses ennuis parce qu'il aurait voulu contribuer à la vérité sur le crash de cet avion :
M. FIOLEAU vivait à l'île ST MARTIN.
Ingénieur retraité de l'aéroport de Paris, il avait été à la maintenance technique du matériel de contrôle de la navigation aérienne. Cette passion pour l'aérien l'a amené à s'équiper à la retraite de matériel sophistiqué d'écoute de ces communications aériennes.
Il connaissait aussi parfaitement le milieu des pilotes et savait que certains d'entre eux faisaient la bringue entre les escales des longs courriers, et, que le pilotage automatique permettait à ces pilotes de dormir quelques heures durant les traversées pour arriver en pleine forme de l'autre côté de l'océan.

Dans cette affaire du vol AF 447 RIO / PARIS , M. FIOLEAU a tenté de témoigner qu'il écoutait les pilotes et que ceux-ci dormants ils n'auraient donc vu que trop tardivement que l'avion piquait vers l'océan.
La défaillance technique du pilotage automatique aurait pu être corrigée si les pilotes étaient restés en surveillance des écrans du poste de pilotage.

Le réveil tardif des pilotes aurait entrainé des réactions brusques conduisant au décrochage de l'avion et sa chute libre en choc final ventral avec la surface de l'eau.
Le premier morceau retrouvé est l'aileron de queue, son observation a entrainé la première remarque d'expert suivante " l'avion a reçu un choc ventral violent conduisant à son émiettement à la surface de l'eau".
Au lieu de recueillir le témoignage de M. FIOLEAU comme version possible des causes du crash du 1 er juin 2009 de l' Airbus A330-200 , la police a débarqué chez lui pour lui saisir son matériel perfectionné d'écoute.
J'ai été le premier informé de cette version directement par M. FIOLEAU qui connaissait mon site internet www.trafic-justice.com

La question est de savoir pourquoi M. FIOLEAU est en prison ?

Est-ce pour être sûr que sa version des faits n'ira pas aux oreilles des médias ?
Est-ce pour l'utilisation de matériel non autorisé ?
Est-ce pour l'intérêt du puissant avionneur qu'il serait maintenu au silence ?
Aujourd'hui, M. FIOLEAU a besoin d'aide et je fais appel à tous ceux qui sont à proximité de Basse-Terre en Guadeloupe de lui rendre visite en soutien moral d'abord.
Il est possible de lui écrire pour lui souhaiter de tenir bon pour exposer un jour la vérité sur cette affaire du VOL RIO / PARIS et la version que l'on veut cacher aux familles des 228 victimes.
Son adresse (d'incarcération) Michel FIOLEAU (14868), maison d'arrêt Basse-Terre, BP 86, 97100 Basse Terre

Ecrit le 1 er janvier 2012 par René FORNEY ingénieur métallurgie, mécanique, matériaux - membre de l'associationwww.memejusticepourtous.org
Juge d'instruction : Sylvie ZIMMERMANN (Paris)
Avocat des victimes :
Me Marc FRIBOURG 05 57 55 85 30 fax 05 57 25 70 30
Nous devons tous refuser cette justice dévoyée pour les réseaux d'influence