Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

jeudi 16 février 2012

SAVOIE, TRAITE ANNEXION, ELECTION PRESIDENTIELLE, BIOGARAN, SERVIER, UMP,NICOLAS SARKÖSY de NAGY-BOCSA, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


 D'abord votre rédacteur en chef a beaucoup de travail pour vider les poubelles de la Ripoux-blique FRANÇAISE!
  Cliquez sur la photographie pour l'agrandir, merci:                                              
                                  

 Nicolas SARKÖSY de NAGY-BOCSA ,tu es venu aujourd’hui en SAVOIE pour démarrer ta con-pagne électorale.
C'est curieux que tu n'as pas osé faire le début de ta con-pagne en FRANCE, tu as choisi un pays libre et souverain, la SAVOIE.
Tu as donc peur des Françaises et des Français,que tu as roulé dan la farine et ruiné pour lancer ta con-pagne hors de France?
A-moins que tu n' ais peur que la vérité de l'abrogation du traité d'Annexion ne soit reconnue bientôt par l'ONU, ce qui est sur et certain!

                              VISITE A ANNECY LE JEUDI 16 F2VRIER 2012:

   Cette visite a été supervisée par votre journal, qui n'a pas fait parti de la meute des presses-tituées maçonniques, mais qui a prit du recul pour constater ceci:

     --sur un parking , plein de cars venus de toute la FRANCE avec des militants UMP pour soutenir leur con-didat NICOLAS SARKÖSY de NAGY-BOCSA et faire la claque devant les caméras aux ordres des journaleurs aux ordres des politiques véreux-maçoniques-sataniques-pervers et banksters!

 Bref c'est un jour de gloire pour la presse-titution!


 Car les Savoisiennes et les Savoisiens avaient un autre message pour l'usurpateur aux talonnettes:

  --en effet de nombreux patriotes affichés des maillots noirs avec l'inscription en blanc suivante:
                   "Casse- toi, pauvre con"
 Ces tenants de la libre-expression ont été arrêté par la gestasi, dont votre serviteur, libéré 2 heures après.

  Ensuite , force est de constater que les opposants à la venue de l'empereur colonisateur de la SAVOIE, NICOLAS LE DERNIER, étaient plus nombreux que les parisiens colonisateurs venus faire la claque à leur héros, à défaut de lui donner la claque.

La Savoie Indépendante (dont votre rédacteur en chef chéri est le Président), la CGT, les Verts, les opposants au tunnel de Fréjus, les "no-tav", venus du Val d'AOSTE, le PS, formaient un cortège nombreux de 2000 personnes pour crier leur haine du sarkonazisme!

Cliquez sur les photographies pour moins voir, merci:



 Regardez la vidéo que vous ne verrez plus, vous constaterez que les Savoisiennes et Savoisiens, sont courageux et non des lâches comme les franchouillards!

   




Sarkozy à Argonay: CGT contre baisse Taxe... par tv8montblanc-wizdeo