Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 27 avril 2012

CRIF, LICRA, PRASQUIER, ISRAËL, PALESTINE, FRANCOIS HOLLANDE, MARINE LE PEN,NICOLAS SARKÖSY DE NAGY-BOCSA, ECHO DES MONTAGNES, CHRISTINE LAGARDE, JEAN LUC MELENCHON,, FREDERIC BERGER

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous rappelle que RICHARD PRASQUIER avec son Comité Représentatif d'Israël en France a porté plainte contre votre journal.

Car CHRISTINE LAGARDE de BILDERBERG a joint sa plainte à celle du CRIF, sus-mentionné.


                                              
Donc votre journal, pas raciste pour un shekel , vous donne des nouvelles de l'anti-goyim PRASQUIER.


Richard Prasquier à Haaretz : le Crif penche pour Sarkozy
inv
Dans une tribune publiée ce jeudi dans le quotidien israélien de gauche Haaretz, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), affiche une préférence pour Nicolas Sarkozy qui a "développé un lien fort avec la communauté juive française ; Il a une profonde connaissance d'Israël et une profonde sympathie pour ce pays."


Les appels du pied à l'électorat du Front national ne le gênent pas : "le FN n'exercera pas d'influence sur la politique concernant les Juifs de France", a-t-il estimé. A contrario, il estime que François Hollande n'aura pas beaucoup de marge de manoeuvre en politique extérieure, à cause de ses alliés très anti-israéliens.


"La question centrale pour la communauté juive, si François Hollande est élu, est l’influence que pourraient avoir certains leaders socialistes qui n’apprécient pas la politique d’Israël. Au delà des socialistes, mais toujours dans le camp d’Hollande, se trouvent également des partis de gauche et les Verts”, écrit-il. “Ces derniers affichent une forte hostilité envers Israël".
___________________________________


Le CRIF s’en mêle et... s’entremêle
Opinion de "Henri François"


Le Conseil représentatif des Institutions Juives vient d’entrer dans la danse de la campagne électorale et présidentielle, quelque peu aux ras des pâquerettes depuis plusieurs jours, côté du sortant. Et pour se faire, le Président de cet honorable Conseil, c'est-à-dire le non moins honorable Richard Prasquier n’y est pas allé de main morte. Du moins, pas en France, mais plus loin, en Israël où, selon Le Figaro en date du 26 avril, il aurait publié une Tribune dans le quotidien israélien Haaretz.



Le dit Président honorable « s’inquiète d’une éventuelle victoire de François Hollande à la Présidentielle ». Rien que "çà" ! Ce sont ses propres mots. Aussitôt après, dans les lignes qui suivent, tout en précisant que les deux candidats sont des « amis d’Israël », il enfonce maladroitement le clou.



“La question centrale pour la communauté juive, si François Hollande est élu, est l’influence que pourraient avoir certains leaders socialistes qui n’apprécient pas la politique d’Israël. Au delà des socialistes, mais toujours dans le camp d’Hollande, se trouvent également des partis de gauche et les Verts”, écrit-il. Ben voyons ! Attendez, la suite vaut son pesant de goujateries. Lisez donc :



“Ces derniers affichent une forte hostilité envers Israël et sont en pointe de toute manifestation, déclaration ou pétition contre ce pays. Les seulement 11% de Jean-Luc Mélenchon, leader charismatique du nouveau Parti communiste, pourraient réduire leur influence sur la politique extérieure de la France, mais je m’attends à une hausse des manifestations antisionistes de la gauche et des communistes”, dixit Prasquier via Haaretz et…Le Figaro qui roule pour qui vous savez.



Et ce n’est pas fini. La cerise sur le gâteau électorale de ce cher monsieur est pour les musulmans et le Front National pour l’influence duquel il écrit « Son haut score n’aura pas d’influence sur la politique vis-à-vis des juifs de France. C’est la communauté musulmane et les problèmes d’immigration qui étaient au cœur de la campagne [du FN].” Les juifs de France peuvent dormir tranquilles. Le Front National de la fille du père que vous connaissez bien, sera de meilleure compagnie pour Israël que certains socialistes (pas tous), frontistes de gauche et va savoir pourquoi Eva Joly et ses écologistes ! Comme mauvais jeton on ne fait pas mieux, ne trouvez-vous pas ?


Mais je vous le demande, s’agit-il d’une élection française, je dis bien française ou israélienne ? S’agit-il d’élire un Président français ou d’un israélien-Président comme on dit ici, dans notre pays (ainsi qu’ailleurs) « juif-français » et « français-catholique ou français-musulman », la religion semblant, pour eux, avoir priorité sur la nationalité.


Entendez la vidéo, qui s'applique également à la SAVOIE, pays colonisé par la FRANCE depuis
1860, illégalement: