Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mercredi 3 octobre 2012

PARIS, LDJ, JUIF, CRIF, SIONISTE, JERUSALISTE, JUSTICE, LIGUE, MANUEL VALLS,

Rassemblement à Paris pour la dissolution de la LDJ

mardi 2 octobre 2012







Plusieurs associations et personnalités appellent à un rassemblement ce jeudi 4 octobre à Paris pour exiger que le gouvernement prenne les mesures qui s’imposent, afin d’empêcher les milices fascistes de la LDJ (dite "Ligue de Défense Juive") de sévir en France, seul pays où elles ont pignon sur rue. M. Manuel Valls n’ayant pas daigné répondre à la lettre ci-dessous, nous nous rassemblerons jeudi de 17 H 30 à 19 H devant le Ministère de la Justice (à l’angle de la rue de La Paix et de la rue Danielle Casanova), où nous avons demandé à être reçus par Mme Christiane Taubira.

Lettre adressée à M. Valls le 28 juillet dernier, c’est à dire il y a plus de deux mois :
M. Manuel VALLS
Ministre de l’Intérieur
Place Beauvau. 75008 – Paris
Paris, le 28 juillet 2012

Monsieur le Ministre,
Depuis des années, une milice s’intitulant « Ligue de Défense Juive » se livre, en France, à des violences physiques graves et répétées à l’encontre de toute expression d’un point de vue un tant soit peu critique des actions du gouvernement israélien.

Les agissements de la « Ligue de Défense Juive » ont bénéficié d’une impunité permanente sous le règne de vos prédécesseurs (successivement Madame et MM. Sarkozy, de Villepin, Alliot-Marie, Hortefeux et Guéant) ces dix dernières années.

Depuis votre propre entrée en fonctions, de nouvelles agressions physiques, publiquement revendiquées par la Ligue de Défense Juive, ont été perpétrées en plein Paris. Elles visaient notamment Mme Olivia Zémor, présidente de l’association CAPJPO-EuroPalestine, et M. Jacob Cohen, écrivain, ainsi que deux jeunes journalistes. Ces agressions caractérisées ont bien entendu donné lieu au dépôt de plaintes auprès des services de police.

En qualité de victimes directes de ces violences ou de représentants d’organisations visées par ces violences, les soussignés sollicitent, par la présente, un entretien avec vous, afin de connaître vos intentions quant à l’application de la législation réprimant l’existence de bandes et milices armées en France, dont répondent, à l’évidence, les agissements de la Ligue de Défense Juive.
Dans l’attente, nous vous prions de recevoir, Monsieur le ministre, l’expression de nos salutations distinguées.

-  Nicolas Shahshahani (gérant de la librairie « Résistances », Paris)
-  Olivia Zémor (présidente de l’association CAPJPO-EuroPalestine)
-  Grégoire Chopin (Génération Palestine)
-  Jean-Claude Amara (Droits Devant)
-  Jacob Cohen, écrivain
-  Layla Damiri (Porte parole de la GUPS)
-  Kareem Aichi (PIR)
Copie à Madame la Ministre de la Justice, Christiane TAUBIRA

En l’absence de toute réponse, nous appelons, à un rassemblement ce jeudi 4 octobre à partir de 17 H 30, à l’angle de la rue de La Paix et de la rue Danielle Casanova. 75002 Paris. M° Opéra ou Pyramides.

Nous avons demandé à Madame Christiane Taubira de nous recevoir, afin de savoir pourquoi les nervis de la LDJ bénéficient d’une telle complaisance, y compris au plan judiciaire.
En effet, même lorsqu’ils sont identifiés lors de diverses agressions, comme celle d’Olivia Zémor ou de Jacob Cohen, ils ne sont pas inquiétés. Et quand ils sont parfois traduits en justice, ils bénéficient d’une étonnante mansuétude (pas un seul n’a été amené à faire un seul jour de prison, y compris après avoir blessé grièvement des personnes).

EUROPALESTINE

ET

Posted: 02 Oct 2012 11:20 AM PDT

Par Gilles Munier, mardi 2 octobre 2012

Des extrémistes juifs s’en sont pris mardi dernier au monastère franciscain du Mont Sion et au Couvent Saint-François, situés près du Cénacle, où s’est tenu – selon les Evangiles – le dernier repas du Christ avec ses disciples, en inscrivant sur la porte d’entrée : « Jésus, fils de p… ».
Comme lors des précédentes opérations antichrétiennes, le forfait a été signé « Le prix à payer » et la police a ouvert une enquête… sans lendemain.

Les évêques catholiques de Terre sainte ont exprimé à nouveau leur « consternation » et montré du doigt certaines écoles israéliennes« où le mépris et l’intolérance sont enseignés ».
Comme lors des précédentes profanations, Benyanin Netanyahou qualifiera les tags d’actes répugnants pour calmer les milieux chrétiens sionistes américains qui financent le Likoud. Il assurera que leurs auteurs seront « sévèrement punis ». Et, rien ne se passera.

Mardi également, une cinquantaine de colons sionistes ont investi l’esplanade des mosquées, troisième lieu saint de l’islam, pour y prier sous l’œil débonnaire de la police israélienne. Moshé Feiglin, membre du Likoud (24% des suffrages aux primaires de ce parti en 2007), co-fondateur du groupuscule raciste « Zo Artzeinou » (C’est notre terre/patrie), et des rabbins extrémistes faisaient parti du groupe.
Sur le même sujet, lire aussi:

Campagnes christianophobes en Israël

http://0z.fr/xNSPa
http://www.france-irak-actualite.com/article-israel-qui-sont-les-fils-de-p-110798221.html