Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

jeudi 8 novembre 2012

BIRMANIE, GENOCIDE, TOTAL, HCR, ONU, SIONISME, FRANC-MACON, JESUITE, PARTI ANTI SIONISTE, YAHIA GOUASMI, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


 Génocide  en Birmanie, pour les intérêts de la firme Total, entre autres...
  
 
 
Birmanie : Stratégie et génocide…

Sous l'oeil bienveillant de la junte au pouvoir, les bouddhistes de l'ethnie Rakhine, soutenus par les forces de sécurité et par l’armée birmane, ont repris les tueries, la semaine dernière.

Tout en exprimant ses vives inquiétudes quant à l’intensification des crimes contre les musulmans birmans, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a demandé aux pays voisins de la Birmanie d’ouvrir leurs frontières aux musulmans Rohingyas. Le HCR a ajouté qu’il aiderait les organes des pays voisins pour le logement des réfugiés.

Lorsque le colonialisme et le sionisme avec les jésuites, ciblent  une nation et qu’ils cautionnent un déplacement de population, comme c’est le cas à travers le gouvernement birman, il faut y voir une stratégie. Si du temps de la Palestine palestinienne, les crimes ont été commis contre le peuple palestinien jusqu’à les pousser à l’exode, c’est bien qu’une stratégie était existante.

Quelle sera donc la stratégie appliquée aux musulmans birmans ? A quoi rime ces crimes contre une région et contre une population discriminée ? Qu’a donc la Birmanie de particulier pour qu’en dépit de ce génocide, on la qualifie de « démocratique » ou « en voie de démocratisation » ? Au point de la soutenir dans ses « efforts » en lui allouant des sommes considérables, sous couvert des Etats-Unis et de l’Union Européenne ?

Comment l’Amérique et l’Europe peuvent-elles d’une part, soutenir la Birmanie pour son ouverture sur l’Occident et sur les idéologies occidentales alors que d’autre part, l'ONU désigne ce peuple musulman comme faisant partie des « peuples le plus persécutés de la planète », sans aucune réaction ?

L’Occident s’est mobilisé et a fait pression sur le gouvernement birman pour faire sortir de prison et de sa résidence surveillée Aung San Suu Kyi en lui attribuant le prix Nobel de la Paix. Beaucoup d’effervescences et pas une seule réaction à la souffrance de tout un peuple musulman birman qui subit génocide et déplacements ? Pourquoi et quelles en sont les raisons ?

Aujourd'hui, avec l'expérience et la mémoire que nous avons de ce qu’est le sionisme, l'USraël et l'Occident dans son ensemble, nous savons qu’il se cache un dessein, une stratégie en Birmanie, pays béni par des ressources : gisements de gaz, hydrocarbures, minéraux, pierres précieuses, bois et surtout une main d’oeuvre bon marché.

En somme, ces richesses ne pouvaient être exploitées que s'il y avait déplacement de cette population. Notre combat est antisioniste et notre opinion est que le sionisme international, les banques et certains états sont derrière ce génocide et ces crimes.

Est-ce l’Islam qui est visé ? Y a-t-il un plan qui englobe l’Islam et les intérêts stratégiques et économiques ? Est-ce les deux à la fois ?

 
Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste