Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

dimanche 31 mars 2013

SAVOIE, PÂQUES, VATICAN, CHAMPAGNY-LE-HAUT, INNOCENT V, FRANCOIS, JESUITE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


dimanche 31 mars 2013


SAVOIE, PAPE, FRANCOIS, SAINT FRANCOIS DE SALES, VATICAN, PÂQUES, ECHO DES MONTAGNES, FREDERC BERGER






                                LE PAPE FRANÇOIS EST SAVOISIEN

Dis-moi tes origines, donnes-moi tes racines et je te dirai qui tu es !

Le Pape FRANÇOIS  a choisi le nom du saint François, non pas d’Assises,
mais de Sales.

François de Sales (15671622), né au château de Sales près de Thorens-Glières (ville du duché de Savoie ; et aujourd’hui commune du département de Haute-Savoie), est un évêque savoyard, proclamé saint et docteur de l'Église catholique.



Son père la prénommé François, en hommage à Saint François d’Assises !

Issu d’une famille noble, il choisit le chemin de la foi en consacrant sa vie à Dieu, il renonça à tous ses titres de noblesse. Il devint l'un des théologiens les plus considérés au sein du christianisme. Ce grand prêcheur accéda au siège d’évêque de Genève et il fonda l’ordre religieux de la Visitation. Il exerça une influence marquante au sein de l'Église catholique mais également envers les détenteurs du pouvoir temporel que furent, entre autres, ses souverains, les ducs Charles-Emmanuel Ier et Victor-Amédée Ier de Savoie et les rois Henri IV et Louis XIII de France.

Homme d’écriture, il laissa une somme importante d’ouvrages, témoignage de sa vision de la vie. Il est considéré par l’Église catholique comme étant le saint patron des journalistes et des écrivains, et cela en raison de son usage précoce du progrès que constituait l’avènement de l'imprimerie. Ses publications imprimées comptent parmi les tout premiers journaux catholiques au monde.

Citations de François de Sales :

« C'est par la charité qu'il faut ébranler les murs de Genève, par la charité qu'il faut l'envahir, par la charité qu'il faut la recouvrer [...]. Je ne vous propose ni le fer, ni cette poudre dont l'odeur et la saveur rappellent la fournaise infernale [...]. C'est par nous-mêmes que nous devons repousser l'ennemi [...], par l'exemple et la sainteté de notre vie [...]. Il faut renverser les murs de Genève par des prières ardentes et livrer l'assaut par la charité fraternelle. »

Les armes de François de Sales ne furent pas les foudres de l'excommunication, ni la conversion par la force, mais uniquement les instruments de l'amour. C'est d'ailleurs l'une de ses devises : « Rien par force, tout par amour ». François de Sales incarna de façon exemplaire, au cours d'une existence souvent harassante, les plus hautes vertus évangéliques au point d'être appelé le Docteur de l'amour.

Le monde est né de l'amour, il est soutenu par l'amour, il va vers l'amour et il entre dans l'amour.

Sa Sainteté le Pape François :
 Il est savoisien; en effet Jorge Mario Bergoglio est né le 17 décembre 1936 au 531 de la rue Membrillar dans le quartier traditionnel de Flores au cœur de Buenos Aires ; son père est un immigré venant du Piémont (c'est la SAVOIE) et sa mère, née en Argentine, est fille d'immigrés italiens venant de Ligurie.
Drapeau du Piémont:



Le grand-père paternel de Jorge Mario, Giovanni Angelo Bergoglio, est originaire de Portacomaro Stazione, un hameau de Bricco Marmorito aujourd'hui rattaché à la commune d'Asti (Piémont= SAVOIE).
 Son père, Mario Josè Bergoglio, né à Turin (Piémont), exerce la profession de cheminot, et sa mère, Régina Maria Sivori, originaire de la région de Gênes (Ligurie, est femme au foyer. Ses parents se marient le 12 décembre 1935 à Buenos Aires. Ils ont ensemble cinq enfants, trois garçons (Alberto, Oscar et Jorge Mario) et deux filles (Marta Regina et Maria Elena), parmi lesquels seule Maria Elena est encore en vie au moment de l'élection de Jorge. Ainsi, bien que né en Amérique du Sud, Jorge Bergoglio a grandi dans un milieu familial largement savoisien et en a gardé l'âme et la bonté.
CONCLUSION :

Le pape François fait référence, pour le choix de son nom, à SAINT FRANÇOIS de SALES et non pas à Saint François d'Assise, car ils sont tous les deux, savoisiens.

Car ils sont tous les 2 jésuites.
Car tous les 2 prêchent la pauvreté et l’Amour.

Car de plus le pape François connaît l’existence de la belle institution qu’est « l’avocat des pauvres » en SAVOIE !

IMPORTANT:

C'est donc que la SAVOIE a donné 2 papes à la chrétienté, en effet Pierre de Tarentaise (v. 1225, Friburge – 22 juin 1276), élu pape le 21 janvier 1276 sous le nom d'Innocent V.


Le hameau  de FRIFURGE (ville libre) est situé dans la vallée de votre rédacteur en chef, la vallée de Champagny-le- Haut.

Le village de Friburge, cliquez dessus:
La chapelle des BERGER


N'oublions pas, le pape savoisien Amédée VIII et de 3 papes pour la Savoie, qui dit mieux?

Amédée VIII, né à Chambéry le 4 septembre 1383 et mort au château de Ripaille (près de Thonon-les-Bains) le 7 janvier 1451, est comte de Savoie, d'Aoste et de Maurienne (1391-1416), duc de Savoie (1416-1440), puis antipape sous le nom de Félix V (1439-1449). Il était fils d’Amédée VII le comte Rouge et de Bonne de Berry.



Frédéric BERGER