Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 14 février 2014

DEMOCRATIE, FRANCE, CHERIF ABDEDAÏM, CRIF, LICRA, DIEUDONNE, QUENELLE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

 
Posted: 12 Feb 2014 11:00 AM PST

Par Chérif Abdedaïm, mercredi  12 février 2014

Comme dit un proverbe de chez nous : « il ne reste dans l’Oued que ses pierres ». La belle démocratie et la liberté d’expression tant jasées sur les plateaux de télévisions françaises, ne sont que pure démagogie. On se souvient des fameuses caricatures blasphématoires à l’encontre de notre prophète Mohamed (QLSSSL) tant défendues par les Occidentaux et le français en premier au nom de la soi-disant liberté d’expression. Voilà, les merles de malheurs qui se trahissent, « amnésie » obligent, en condamnant cette « liberté » d’expression qu’ils défendaient bec et ongles.

L’affaire Dieudonné a eu le mérite de mettre à nue une France enjuivée jusqu’aux os. La toile du net le révèle amplement à travers les commentaires des français de pure souche. Ces derniers, aucunement dérangés par la «Quenelle » apprécie sans complexe les spectacles de l’humoriste. Or, des politiques sous perfusion juive du CRIF et consorts, aux médias sionisés, on semble accordés sur le même diapason.

Cette affaire a donc permis de clarifier les fronts. Tous les partis de gauche comme de droite (à l’exception du Front National pour des raisons qu’on ignore) ont ouvertement condamné Dieudonné, y compris plusieurs groupes et groupuscules gauchistes. Chose qui nous démontre que le fameux clivage gauche-droite tel qu’il existait il y a encore quelques années, n’a plus de sens en 2014.

Ainsi, outre le CRIF et la LICRA et leurs hordes sionistes en Israël, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, « le bon petit soldat d’Israël », s’est mis de la partie en annonçant que son département étudiait toutes les voies possibles pour annuler les spectacles de l’humoriste. Comme prétexte avancés, le ministre pensent que ces spectacles « n’appartiennent plus à la dimension créative, mais contribuent à accroître les risques de troubles à l’ordre public ». Drôle de trouble quand on sait que des milliers de Français appréciaient ces spectacles. Peut-être que ces « troubles » résident dans les consciences sionistes-si conscience il y a-. D’ailleurs, l’avocat de Dieudonné M’Bala M’Bala, Me Jacques Verdier, a estimé que la question des troubles à l’ordre public, est « un motif totalement fallacieux ». « Cela impliquerait qu’il y aurait des risques de manifestations préalables ou postérieures à ce spectacle. Or, depuis des années que Dieudonné organise ses spectacles, il n’y a jamais eu le moindre incident », a-t-il assuré, ajoutant : « Je ne vois pas pourquoi M. Valls serait le guide de la conscience du spectateur, en quoi il serait celui qui oriente vers les bons spectacles par rapport à de mauvais spectacles. »

Cela dit, le harcèlement médiatique, politique, commercial, fiscal, judiciaire de Dieudonné continue de plus belle. Après avoir interdit Le Mur, les tribunaux placent son nouveau spectacle sous surveillance totale. La Stasi « française », omniprésente dans les salles où l’humoriste joue son Asu Zoa, filme et enregistre ses moindres gestes et paroles, de même que les réactions du public, afin de fournir aux inquisiteurs mandatés par le CRIF et la LICRA, du grain à moudre pour leurs prochains procès en sorcellerie.

Quoi qu’il en soit, grâce au lobby innommable, la quenelle est devenue le mot et le geste culte de l’année 2013. Espérons qu’elle aura autant de succès en 2014.

Ah, la belle démocratie !

Chérif Abdedaïm