Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 28 mars 2014

PARIS, BRIGITTE BONELLO, ELECTIONS MUNICIPALES, PLACE BEAUVAU, MANUEL VALLS, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


                    Pour Brigitte "hiphip hourra"
                   Formidable femme de grande volonté, bravo.
                   Voici Brigitte à Paris à J+18:
                   "
Bonjour à tous
Partie de BOISSY SAINT LÉGER je suis donc partie de bonne heure en direction de PARIS.
Je suis contente de quitter les cités dortoirs
J'y ai toutefois rencontré des personnes formidables toutes effarées par l'histoire qui m'est arrivée et qui ont toutes eu des paroles chaleureuses de réconfort et de soutien.
En arrivant sur PARIS je vois un café nommé Le PARIS LYON
Pas tout de suite - pas tout de suite
Je ne quitterai pas PARIS sans avoir eu de la part du Ministère de l'Intérieur une avancée positive dans mon dossier.
J'arrive ou plutôt volontairement je me dirige vers la Cathédrale Notre Dame.
C'est spectaculaire - on tourne un film devant cette dernière - je me renseigne - il s'agit d'un remake de Rosemary's Baby
J'entre dans cette cathédrale et ce que j'y vois ne m'enchante guère - des touristes en veux tu en voilà
du bruit du mouvement impossible de s'y recueillir - je décide donc de ressortir très rapidement de ce lieu.
En face se trouve la Mairie de PARIS
Dernier tampon sur mon carnet de route
Impossible d'y être reçue par qui que ce soit
Alain agent de sécurité écoutera avec attention mon histoire et ce avec beaucoup d'empathie.
Puis il me dirigera vers la mairie du 4ème pour le tampon
En face je ferai la connaissance de David Jimmy et de Mad, trois sympathiques agents de sécurité
Dans la mairie du 4ème j'obtiendrai ce tampon de la part de Claudia une charmante secrétaire avec qui j'aurai des moments intenses d'échanges - A l'entrée Fatou agent de sécurité aura pour moi des paroles de grand réconfort - Dommage cette jolie jeune femme d'une vingtaine d'années ne souhaitera pas être prise en photo
C'est alors qu'entrera dans la danse mon ami Bruno  du Syndicat SUD INTÉRIEUR - c'est chez lui que je trouverai mon hébergement.
Passage au Tribunal Administratif de Lyon - accueil chaleureux de la part des 3 secrétaires
Nous nous dirigeons Place BEAUVAU
Petite photo de rigueur de ce haut lieu et devant l'Elysée
Les chinois étant dans le coin tous sont nerveux
Me sera demandé des comptes sur mon drapeau pourtant non déplié
Nous sommes rejoints par Michèle syndicaliste également et ces derniers m'emmènent au restau administratif des fonctionnaires de la Place BEAUVAU où nous distribuons le tracts sur mon arrivée à PARIS
Franc succès - par ailleurs le fait que je sois présente pour un tract parlant de moi s'avère précieux et les tracts partent comme des petits pains
Succès non démenti par le fait que nous sommes rapidement interpellés par un commandant de Police qui estime que nous n'avons pas le droit de tracter.
A ce moment précis j'ai un appel téléphonique de Jacques homme charmant rencontré lors de cette marche avec sa compagne - je le remercie de son soutien qui perdure dans le temps ainsi qu'Annie sa compagne.
Nous nous rendons alors au siège de SOLIDAIRES - afin d'y faire le point sur la conduite à tenir
Est ainsi décidé de demander à Mme COLIN DRH PARIS un entretien
afin de régler une affaire qui n'a que trop duré

La lettre à Manuel VALLS est déposé au cabinet avec le tract
Nous prendrons le temps de la concer
tation afin de pouvoir mener une action parisienne constructive
je suis un peu fatiguée alors je vous dis à demain
Très chaleureusement".
     Reportage photographique
 
              Notre Dame de Paris
           3 notre dame de paris 1
    Brigitte devant l'Elysée:
             7 bb devant l elysee

                      BRIGITTE BONELLO, place BEAUVAU, au ministère de l'intérieur:
                                    Manuel Valls à nous deux!!!!
       Place beauvau nous y voila

                 OBSERVATIONS DE L'ECHO DES MONTAGNES  :

Brigitte nous a parlé de la Chine, bon l'Echo des Montagnes vous fournit donc
une vidéo, qui va être censurée, sur la visite du président PING-PONG.
   Dnas cette vidéo vous remarquerez que la dictature jérusaliste-atlandiste est bien réelle et que la France n'est plus la FRANCE, mais bien la FRANCERAËL.
                        --la dame au vélo doit rappeler au CRSS qu'elle est française.
                      --un handicapé se fait jeter hors des clous
                     --le président PING-PONG grille les feux rouges
                   --les policiers grillent les feux rouges
                  --les CRS grillent les feux rouges
                  --la foule crient son amour pour Hollande:" Hollande démission"!
                 --les CRS piétinent les plates bandes et écrasent les fleurs: qui payent ?
                     Rappelez vous le maire homosexuel de Paris-raël a demandé 1 million d'euros pour ses plates bandes à la "manif pour tous"!
                      Va-t-il faire de même vis à vice des CRSS?
                 Voici la vidéo censurée bientôt:
                             cliquez dessus ou copier coller dans un navigateur:
                      http://www.youtube.com/watch?v=eecekODmJs0
                    
                 Frédéric BERGER