Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 1 avril 2014

BRIGITTE BONELLO, PARIS, MANUEL VALLS, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


              Voila notre lyonnaise de Brigitte devenue "Parisienne" à J+20.
                Courageuse elle arpente Paris, discute, tracte, rencontre beaucoup de personnes et remet ses tracts
                avec beaucoup de ferveur.
Merci Brigitte de ton combat qui est le notre.
                   Voici son message:
                    "
Bonjour à tous
Un message bien qu'exténuée par une journée riche et éprouvante.
Aujourd'hui un peu remise de mes ennuis de santé j'ai donc recommencé à marcher.
Ma première surprise agréable de la journée est de me voir proposer de l'aide (par une dame très distinguée et très belle qui me rappelle ma maman) car elle me voyait loucher sur mon plan de PARIS
Je lui ai alors demandé si elle était du quartier et qu'elle ne fut pas mon bonheur que de rencontrer une "PAÏS" - cette dame dont je ne dirai ni l'âge ni le prénom qui se reconnaitra est une habitante de LYON La Croix Rousse - de bonheur je l'ai embrassée
et lui ai donné des tracts -
c'est un peu comme si je retrouvais ma ville
Je me sens agressée par ces deux jours à PARIS
Bruits - mauvaises odeurs - pollution
c'est très violent après 18 jours de pleine zénitude
Mais il faut reconnaître à cette ville qu'elle a de splendides monuments historiques et cela rattrape bien des choses
Je me rends tout d'abord à COREP afin d'y tirer des tracts en quantité suffisante et afin de matérialiser les documents à amener au Conseil d'Etat - j'y serai appelée la Lyonnaise
Je suis donc passée du 13è au 14è arrondissement
Arrosage de tracts dans le quartier - peu de personnes arrivent à comprendre que les politiques ne se mobilisent pas pour régler un problème qui se gérerai par la simple réintégration.
Sur le chemin des affiches de marvels qui me font penser combien mon fils et sa copine me manquent - je leur dédicace à tous deux les 3 photos prises sur ce sujet
Puis je me suis rendue toujours à pied au Conseil  d'Etat - ils ne plaisantent pas avec la sécurité là-bas
Pièce d'identité demandée - passage aux rayons X du sac militaire passage sous portique et attribution du badge
Ces formalités faites j'ai donc pu me rendre au bureau d'aide juridictionnelle (vous savez toutes ces aides juridictionnelles que j'ai eu le malheur de réclamer car étant pauvre, pour faire casser des décisions d'un État roi et que l'on m'a refusées par 6 fois ou 7 fois je suis fatiguée il faudrait que je vérifie au motif de l'article 7 demande dénuée de fondement - comme c'est facile pour eux
Je me suis donc pliée à la demande de documents et suis repartie avec  le double tamponné à la date de la visite
Une très agréable personne que je ne nommerai pas - elle se reconnaîtra échangera longuement avec moi sur la marche et nous sympathiserons très vite - j'espère la retrouver très bientôt sur le comité de soutien
Je lui souhaite de réussir son projet de marche et qu'il lui apporte autant de bonheur et de riches rencontres que la mienne
Dans le même quartier je rencontre une formidable personne tonique et enjouée qui se prénomme Marie -Jésus - tout comme moi elle est pour la diversité des personnalités. Nous avons de suite eu un bon contact - je lui donne ma lettre ouverte non plus à Mr VALLS mais au Ministre de l'Intérieur quel qu'il soit puisque pour ce dernier il y a eu de la promo
C'est fou comme chez les politiques il est facile de prendre du galon sans pour autant avoir fait des exploits !
C'est assez curieux comme tous les autres fonctionnaires sont eux astreints à des notations  suscitant des vocations de lèche culs
Je rencontrerai également Isabelle et Florence effarées par cette histoire - nous aurons un échange très agréable au Café Royal où Manu sert justement de façon royale - il sera très taquin à mon égard à cause du Bonnet rouge - ah les marins bretons!
Beaucoup d'échanges et de tracts distribués ce jour même à des collègues
Je terminerai épuisée par m'affaler sur un banc auprès d'une dame retraitée compatissante avec qui le contact s'établira très facilement
Cette dame se nomme Claudette Maria
Elle aura la gentillesse me de donner de l'argent que je voudrais refuser mais cela l'aurait fâchée
Donc j'accepte les larmes aux yeux - du coup je lui donne ma lettre à Manuel VALLS et lui dit qu'elle a mon téléphone ainsi et qu'elle peut m'appeler quand elle le désire
C'est très agréable que de finir de la sorte une journée de travail
Car le tractage et l'information sont des travaux à plein temps
Il en va de même pour la rédaction des notes faites au pied levé
A demain pour une nouvelle journée parisienne
Très chaleureusement"

         REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE:

               OPERA:
          3 opera
                           LE LOUVRES
              6 le louvres 2

                  Pour mes 3 Amis:
Pour mes 3 amis fred

                Frédéric BERGER