Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

lundi 19 mai 2014

ADOLF HITLER, VATICAN, HEINRICH HIMMLER, JESUITE, FREDERIC BERGER VON GÖETZ VON BERLISCHINGEN

           QUI ÉTAIT LE FÜHRER du III ème REICH?

Pour répondre à cette question, avancez lentement comme sur un champ de mines sur le dossier suivant. Si vous êtes objectif vos neurones vont réagir, sinon.....!

"Avez-vous jamais recherché  l'origine du sigle "SS" ?



  Je vous ai déjà parlé d'Heinrich Himmler, pour vous en souvenir cliquez sur les 2 liens suivants, qui comportent des vidéos réalisées par moi-même:

       Cliquez sur:  
EN LANGUE ALLEMANDE          

WEWELSBURG, SOLEIL NOIR, HEINRICH HIMMLER, JESUITE,

 ET EN LANGUE FRANCAISE:

      http://youtu.be/7GbyIu7wEog

et Heinrich HIMMLER, vu par sa fille KATRINA:

cliquez sur:

HEINRICH HIMMLER, KATRINA HIMMLER

 Abordons  le véritable rôle du Frère de la Société de Jésus Heinrich Himmler:

 

(1)  -  Himmler était bel et bien un prêtre jésuite plein ; son voeu exigeait une obéissance absolue à "l'ordre" - Le pape noir était alors Ledochowski.
(2)  -  Son ami le Cardinal Eugenio Maria Giuseppe Giovanni Parcelli deviendra pape le 10.02.39, Pie XII  (quel hasard, n'est-ce pas !)
(3)  -  Son rang le plaçait AU-DESSUS de Hitler au sein du Reich (Reichfürher Nazi SS) - intouchable, même par Hitler, simple Fürher
(4)  -  Himmler était à l'origine de l'introduction de l'insigne SS sur les costumes militaires après le Concordat de 1933.
(5)  -  SS vient de 2 mots latins : Sedes Sacrorum ("Holy See" ou "Saint Siège" !) - Knights of the Holy See...
(6)  -  Sedes Sacrorum est la désignation légale du vatican et apparaît sur tous leurs documents officiels depuis le 16è siècle...
(7)  -  Dès 1939, Himmler fut appointé par le vatican (sur ordres jez, évidemment) "Grand inquisiteur de la sainte inquisition"
(8)  -  Skull and Bones apparaît être également une "propriété intellectuelle" des jez.  D'où les nominations de présidents US sortant de cet ordre...
(9)  -  Himmler (les jez) avait la main haute sur toutes les unités : Paramilitaire, Intelligence, Recherche scientifique, l'élite SS (50 000, dès 1933) et armements :  Hitler n'était que son exécutant, donc !  Ils ne s'aimaient pas beaucoup, non plus...

(10) -  L'objectif de cette sainte inquisition rebaptisée Seconde Guerre mondiale (!!) était d'éliminer les intellectuels Protestants, entité qui s'était séparée de l'église cato romaine, pour mémoire, devenus hérétiques dès lors -  parce qu'ils avaient eu accès à bien des secrets. Prônant (c/o Martin Luther) l'anti-sémitisme, élargissant leur écoute, les Protestants étaient à éliminer : quoi de plus propice que d'utiliser la cause juive pour ce faire, devenus subitement les seuls "sémites" !  Tout s'explique.  Les juifs étaient les "scrape goats" (lampistes).  Cogitations entre Pie XII et Ledochowski, exclusivement.  A leur tour, les juifs (sic !) s'en prendront au monde entier pour leur victimisation, sans jamais, curieusement, s'attaquer à la source...

(11) -  La Pologne sera choisie pour l'holocauste (offrande par le feu),: gloire et apaisement à Moloch, un des "dieux" de cette putain de congrégation des héritiers des pharisiens de jez. . Débilité galopante, propre à l'esprit Archon.

(12) -  Sur le terrain, Himmler s'était révêlé un incapable au commandement (le propre de bien des technocrates pleutres par nature, calfeutrés dans leurs bureaux confortables).  Il connaissait la règle réservée aux faibles et naturellement avait retourné sa veste, entrant même en contact avec Eisenhower.  Certainement parce qu'il le savait être aussi un agent du vatican.  Mais qui se couvrait de gloriole.  D'où le feint suicide le lendemain de sa "capture" par les Anglais en 1945. 

Eisenhower, alors Gouverneur militaire américain, établira des camps d'extermination dès 1945 (Operation Keelhaul) et laissera Américains et Français exterminer, par la faim (un holodomor comme en Ukraine), 9 millions d'Allemands.  Ce chapitre est rarement relaté, pour ne pas dire évité totalement.

Le dossier FBI sur Hitler nomme Himmler et Bormann parmi le groupe des rescapés avec Hitler, par sous-marin (U-Boat 966), jusqu'en Argentine... Que Himmler ait cherché immédiatement refuge à Cuba, loin de Hitler, c'était assez logique.  Qu'il ait activement fait une seconde carrière pour les Américains, infiltrés de toutes parts par d'anciens SS véhiculés aux U.S. par les voies papales de l'opération Paperclip, ça tient la route.  Ses connaissances et vraisemblablement la valise de docs emportés ne pouvaient que plaire...


Eva Braun a confié à ma famille une de ces valises (note de la rédaction).


Quant à Cuba et Castro en particulier, j'avais supputé anguille sous roche dès l'instant où j'eus connaissance qu'il était un 33è...  On est prisonnier de l'Ordre par ses serments et les contreparties obtenues.  Castro avait son maître et s'il "échappait" si souvent aux attentats, c'est qu'il y avait nécessité à son maintien en poste quelque part - et ce quelque part se nommait 'jésuite' !

Côté Wlodimir Ledochowski, le pape noir (1915-1942), c'était le Fr jésuite américain, Edmund A. Walsh, qui supervisera les Nuremberg Trials, veillant ainsi à ce que les "meilleurs" échappent à toute sanction en triant et soustrayant les dossiers. 
 Dont Karl Ernst Haushofer, le puissant "médium" de Hitler.  Le vatican tamponnera à tour de bras de faux documents de nouvelles identités à d'anciens SS (agents des jez, à l'insu de leur plein gré) pour les expédier vers de nouveaux horizons.

 SURPRISE A VIENNE EN 1913, AU CAFÉ:









Source: 


En remerciement à ma Fée  qui a 2000 ans et plus....et qui m'a éclairé.
 Frédéric BERGER von GOËTZ von BERLISCHINGEN
  VIVE LA SAVOIE