Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 15 juillet 2014

ZIAD MEDOUKH, MAMAN, PALESTINE, MARTYRS, ETAT DE SAVOIE


   
Ne pleure pas Maman si je tombe en martyr
Ziad Medoukh



-A toutes les mères de nos martyrs, pour leur courage, leur patience et leur détermination.

 Ô ma mère
Toi, mon ange et mon soutien
Ô toi, lumière de notre Palestine :
Nous vivons une période dramatique,
Un horrible carnage,
Les attaques sanglantes d’un occupant aveugle qui a soif de sang,
Un occupant qui sème partout la terreur 
Sous les yeux  d'un monde complice qui se tait!
Personne n’est à l’abri à Gaza
Chacun de nous est une cible pour l'agresseur
Et chaque Gazaoui est un futur martyr
Une promesse de martyr.


Promets-moi Maman,
Toi, notre rayon du soleil,
Toi, le jasmin du monde,
Toi, l’ode légendaire  à la résistance
Toi, notre océan d’espoir,
Toi, notre appel à la prise de conscience universelle pour la paix
Promets- moi de ne pas pleurer
Si je tombe en martyr.

Tes larmes nous sont chères à tous.
Elles sont une rivière de diamants.
Contiens-les
Malgré ta peine.
N'en laisse couler aucune.
Elles sont un cri dans la nuit sombre de Gaza,
Un cri légitime pour nos droits.

Si je pars, c’est pour une cause noble,
Une cause de justice.
Je me sacrifie pour la patrie.
Elle a besoin de mon sang
Pour sa liberté et sa dignité.

Après mon départ,
Tu devras affronter cette réalité,
Avec patience et endurance.
Grâce à toi, la courageuse,
 L’espoir tend sa voile.
Tu es le zèle idéal de la paix qui nous fait vivre.


Sois forte ô ma mère.
Je sais que ton cœur saigne.
Supporte mon absence avec ténacité
Souris,
Tu conquiers la terre par ton sourire.
Sois confiante, ma lumière.
Si je meurs,
Demain, il  en est des dizaines qui continueront le combat
Chaque goutte du sang des martyrs
Est la semence
D'un grand champ à moissonner.
Sois fière de ton fils parti pour son pays de l'au-delà.
C’est toi qui m’a appris que résister,
C’est  créer sa liberté !


Je voudrais vivre plus longtemps, 
T'accompagner et te protéger
Jusqu'au crépuscule de ton âge.
 Je voudrais fêter avec toi notre victoire
Après ces longues années sombres.
Je voudrais poursuivre le combat avec mon peuple
Mais c'est la Patrie qui m'appelle, tu le sais,
Toi qui me disais toujours que, dans chaque Palestinien,
Il y a une révolution.

Élève mes frères et sœurs comme moi
 Dans la tolérance et loin de la haine
Toi, la sage qui a  toujours su calmer ma colère
Toi, la lutte permanente contre l’injustice,
Toi, le symbole de paix et de persévérance,
Toi, qui n’as jamais incité à la rancœur et à l'acrimonie
Malgré le sang versé au quotidien
De tous ces morts allongés sur la terre de Palestine.
Apprends-leur à être tolérants et humanistes.

Et prépare une génération qui aime sa patrie.
Une génération digne, malgré les humiliations imposées,
Une génération qui ne se nourrit pas de haine,
Une génération résistante et attachée à sa terre,
Cette terre qui attend l’arrivée de l'aurore tant espérée,
L'aurore des premières lueurs annonciatrices de liberté.

Lors des adieux,
N’oublie pas, mon soleil brillant,
Le baiser tendre
Sur mon front
Et ta main douce sur ma joue,
Afin que je respire 
 Ton odeur généreuse, 
 La pureté de ton cœur,
 La beauté de ton âme,
Et la bonté de tes caresses familières.
Afin que j’entende ton cœur
 Battre de tendresse et d'amour.


Prie pour moi
Pour que je dorme en paix
Comme tous les martyrs tombés
Pour notre liberté et notre avenir
Pour notre patrie et notre Palestine
Et sois certaine :
 La Palestine vivra,
Elle vaincra !