Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mercredi 13 août 2014

SAVOIE, ONU, JEAN DE PINGEON, TRAITE DE TURIN, TRAITE DE PARIS, ITALIE, SAVOIE INDEPENDANTE, JEAN DE PINGON, FREDERIC BERGER




       TRAITE D'OCCUPATION
L’État de Savoie est Souverain, malgré  les déclarations des collabos politiques des départements de la Savoie et de la Haute Savoie avec l'occupant français.
En effet il ne faut plus parlé du traité d'annexion de 1860 de Turin, car ce traité est non seulement abrogé, nul et supprimé, confer le traité de décolonisation de PARIS du 10 février 1947, mais et surtout il n'existe pas.

Pour mémoire cliquez sur l'article du lundi 11 août 2014:

  SAVOIE, TRAITE D'ANNEXION, TRAITE D'OCCUPATION, TU...

Il n'existe pas ce traité qui est devenu donc un traité d'occupation, preuve en est le document suivant des Nations Unies.

            Cliquez dessus et dessous pour l'agrandir:
                      
                       


 

  L'ONU a refusé d'enregistré le traité d'annexion du 24 mars 1860.

  Savoie Indépendante, par la voix de son président Frédéric BERGER, remercie solennellement
 Jean de PINGON , qui a œuvré sans relâche pour obtenir cette réponse de l'ONU, qui libère la SAVOIE des chaînes françaises, subies à cause de l'invasion de l’État SOUVERAIN, du Général DUMAS.

Jean de Pingon est le fils du comte Pierre-Joseph de Pingon, ingénieur-inventeur, concepteur d’engins de chantier. Après des études au collège Saint-Michel, il poursuit ses études universitaires à NIZZA LA BELLA.
Son roman sur le roi mythique Bérold remporte le Grand prix du livre attribué par la Tribune de Genève lors du Salon du livre de Genève en 1988. Les éditions Buchet-Chastel rééditeront ce roman.
Il appartient à une grande famille de Savoie, dont on peut retenir Jean de Pingon, qui fut fait chevalier à Morges en 1295 par Louis de Savoie, baron de Vaud, l’historien du XVIe siècle Philibert de Pingon, et Jean de Pingon-Prangin évêque de Lausanne de 1433 à 1440.