Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

lundi 12 janvier 2015

SAVOIE, CHARLIE HEBDO, VALERIE PECRESSE, PATRIOT ACT, SIONISME, TRAITE DE LISBONNE, ISRAËL, NICOLAS SARKOSY, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


          


                     ISRAËL HEBDO

L’Écho des Montagnes, dans le légitime but de vous informer, continue à vous abreuver 
d'informations concernant "l'opération commando Je suis Charlie" .

Nous verrons les prémices de cette opération militaire internationale, l'opération puis les conséquences.

Ce dossier ne sera pas clos pour autant.





                         LES PRÉMICES DE L'Opération "Je suis Charlie".

Le traité de Lisbonne .


En France : après le rejet par 55 % des Français lors du référendum de 2005 du projet de traité établissant une constitution pour l'Europe, la France n'a pas proposé de nouveau référendum à ses citoyens au motif que ce nouveau traité n'est pas une Constitution européenne. Une révision de la Constitution française, effectuée par la voie du Congrès le 4 février 2008 a permis la ratification du traité lui-même par la voie parlementaire le 8 février.
Le choix du président de la République française de ratifier par la voie parlementaire ce traité, qui reprend l'essentiel d'un texte refusé par référendum, a suscité de nombreuses protestations.
En effet le jérusaliste Nicolas Sarkösy de Nagy-Bocsa est passé en force contre l'avis du Peuple Français, étant aux ordres d'Israël.
Pourquoi?

Car dans le traité de Lisbonne (imposé à la France) il faut lire les annexes et dans une annexe il y a ceci:
 "l'armée et les forces de l'ordre peuvent tirer sur la foule en cas de nécessité": voila l'objectif, établir la dictature do Nouvel Ordre Mondial Sioniste et rétablir la peine de mort (Badinter a voté pour ce traité)!

LA LOI de programmation militaire du 24 décembre 2014.

Cette loi a préparé en douce toute opposition ou révélation qui peut surgir d'internet par les journaux libres comme l’Écho des Montagnes, journal savoisien, concernant les futurs attentats programmés.
Voici la loi:
Le gouvernement a publié en catimini Mercredi 24 Décembre le décret d'application du très contesté article 20 de la loi de programmation militaire (LPM). Ce texte prévoit un accès très vaste des services de l'État aux télécommunications (téléphone, SMS, Internet, etc.) des Français, et à toutes les informations qui transitent par les réseaux nationaux.
La mesure de surveillance, pudiquement nommée "accès administratif aux données de connexion", avait été votée fin 2013 et entrera en vigueur le 1er janvier 2015. Le spectre terroriste permet au gouvernement de faire passer des mesures très floues et de tirer pleinement parti des systèmes d'information de plus en plus performants afin de surveiller la population.
Le décret du 24 décembre présente "le groupement interministériel de contrôle [...], un service du Premier ministre chargé des interceptions de sécurité et de l'accès administratif aux données de connexion". Ce groupement est chargé de centraliser les demandes des agents et de les transmettre aux opérateurs concernés, en les épurant de toute information sensible.
En effet, si les services de l'État doivent justifier leurs requêtes auprès du Premier ministre (qui nomme une "personnalité qualifiée"), il est hors de question de transmettre ces explications aux opérateurs. Les fournisseurs d'accès ne sauront même pas de quel service ou ministère émane une demande, ni à quelle date elle a été formulée.
Peuvent donc être interceptés les
"informations ou documents traités ou conservés par les réseaux ou services de communications électroniques, y compris les données techniques relatives à l'identification des numéros d'abonnement ou de connexion à des services de communications électroniques, au recensement de l'ensemble des numéros d'abonnement ou de connexion d'une personne désignée, à la localisation des équipements terminaux utilisés ainsi qu'aux communications d'un abonné portant sur la liste des numéros appelés et appelants, la durée et la date des communications".
La formule "y compris" n'est aucunement exhaustive : difficile de faire plus vaste.
Trois ministères sont habilités à émettre des demandes. Le décret détaille le nombre impressionnant de services pour lesquels les vannes du Web français sont ouvertes :
- Au ministère de l'Intérieur :
la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI),
la Direction générale de la police nationale (unité de coordination de la lutte antiterroriste, Direction centrale de la police judiciaire, Direction centrale de la sécurité publique, Direction centrale de la police aux frontières),
la Direction générale de la gendarmerie nationale (sous-direction de la police judiciaire ; sous-direction de l'anticipation opérationnelle ; service technique de recherches judiciaires et de documentation ; sections de recherches),
la préfecture de police (Direction du renseignement ; direction régionale de la police judiciaire ; service transversal d'agglomération des événements ; cellule de suivi du plan de lutte contre les bandes ; sûreté régionale des transports ; sûretés territoriales).
- Au ministère de la Défense :
la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE),
la Direction de la protection et de la sécurité de la défense,
la Direction du renseignement militaire.
- Au ministère des Finances et des Comptes publics :
la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières,
le service de traitement du renseignement et d'action contre les circuits financiers clandestins.
Voilà un outil de surveillance de la population française qui aurait fait pâlir d'envie les pires dictateurs de l'histoire.


   L'Opération Je suis Charlie

    L’Écho des Montagnes a déjà publié des articles à ce sujet et continuera de le faire.
L’Écho des Montagnes a été censuré, malgré les déclarations jérusalistes concernant la liberté de la presse de HOLLANDE, VALLS et con--sorts bientôt....

  Voici donc la vidéo censurée avec commentaires de votre rédacteur en chef:

  Merci à K.

       Cliquez sur:  http://vimeo.com/116497054

CONSÉQUENCES DE L’OPÉRATION " je suis Charlie" .

Le but est d'établir la dictature du Nouvel Ordre Mondial aux ordres de Tel -Aviv et de Waschington.
Donc il faut comme l’Écho des Montagnes l'a écrit dernièrement établir en douce la dictature en France, sous prétexte de terrorisme fabriqué par les jérusalistes. Donc un patriot act à la sauce jérusaliste française sera le bienvenue.
Voila on y arrive, preuve:
Valérie Pécresse , ancien ministre sous la présidence de SarkÖsy a été sélectionnée pour faire partie des Young leaders de la Fondation franco-américaine.
Elle est également membre du Cercle des constitutionnalistes.

Valérie Pécresse:"Il faudra bien entendu un Patriot Act à la française"




 Conclu--sion

Demain paraitra un article avec les photos de "88" qui seront commentés bien sur.

   "Rien ne peut ébranler les vérités quand elles sont vraies, pas même les mensonges"
                                   Adolf Hitler 

  L’Écho des Montagnes présente encore et toujours ses condoléances aux familles des victimes.
       
"Le vrai tombeau des morts est au cœur des vivants"

  Frédéric BERGER